Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

10ème Paris-Roubaix (Coupe des Nations)

Juniors


Würtz Schmidt se dégage sur la fin


Jean-Marc Hecquet

Anthony Turgis 2ème et Félix Pouilly 8ème !

Le jeune danois Mads Wurtz Schmidt (Danemark) a donc remporté le 10ème Paris-Roubaix Juniors. Il s’est imposé en solitaire sur le vélodrome de Roubaix. Anthony Turgis (France) et Jonathan Dibben (Grande-Bretagne) complètent le podium. Coté « français », outre Anthony Turgis, les protégés de Pierre Yves Chatelon ont fait mieux que se défendre. A noter la très bonne tenue de Félix Pouilly 8ème et Dylan Kowalski 16ème qui furent très présents jusqu’aux pavés de Gruson.

Grâce à John Malaise et toute l‘équipe de Roubaix Lille Métropole, l’affaire fut rondement menée et ce Paris-Roubaix Juniors n’arrête pas de grandir.

Un circuit à St-Amand-les-Eaux en prélude aux secteurs pavés

Par un temps clément, ils furent 110 pour 18 équipes nationales à s’élancer sans retenue avec très vite de nombreuses tentatives, mais le peloton décida de verrouiller l‘ensemble. Malgré tout, il y eut des bons de sortie comme Maximilien Schachmann (Belgique) et Mathias Krigbaum (Danemark) imités ensuite par Marcus Faglum Karlsonn (Suède) et Mads Pedersen (Danemark), les danois ayant mains mises sur l’épreuve. Ce fut ensuite le tour de Dimitry Strakhov (Russie) et Fridtjof Roinas (Norvège) mais rien n’y fit. Marcus Faglum Karlsonn (Suède) tenta à nouveau le coup sur les routes des futurs Championnats de France de juin prochain. La première véritable grande manœuvre fut à l‘initiative de l’allemand Jan Brockhoff. Ce dernier creusa, mettant la meute à 30 secondes et se dirigea détaché vers la zone 16 du pavé de Millonfosse Bousignies (1400m). Là, les pendules furent remisent à l’heure, suite à la réaction de la meute.

Des pavés survolés à vive allure

Le peloton prisonnier de la poussière, se trouva malmené et pour certains, ce fut le début d’un sacré calvaire avec de nombreuses crevaisons et chutes. Dans la foulée, une quarantaine d’unités embraya sur les difficultés de Thilloy Sars et Rosières. Là, ce fut au tour de l’italien Davide Ballerini (Italie) et de Dimitry Strakhov (Russie) de se mettre en route. Dans cette zone 14, les deux hommes se jouèrent bien des pièges de la route jusqu’au moment où le russe Dimitry Strakhov (Russie) fut stoppé sur crevaison, laissant Davide Ballerini (Italie) à son destin. Via le pavé du Moulin de Beuvry (zone 13), Francesco Pédante (Italie) tenta à nouveau mais en contre, les danois et français avisèrent. Puis, en direction d’Orchies, le batave Nicky Gieskens (Pays-Bas), tout d’abord seul, puis accompagné de Phil Bauhaus (Allemagne) s’invitèrent à leurs tours, prenant jusqu’à 30 secondes d’avance sur la première partie du reste du peloton.

Pour la 10ème, un Danois Würtz Schmidt au palmarès de l’épreuve

Malgré une avance de 50 secondes, le duo Nicky Gieskens (Pays-Bas) et Phil Bauhaus (Allemagne) fut repris vers le pavé de Bersée. Cherchant son second souffle vers Pont à Marcq, le peloton laissa filer le russe Rusian Giliazov mais rien n’y fit. Il fallut attendre le secteur de Templeuve afin de voir s’activer à nouveau l’épreuve suite à l‘accélération de huit unités dont Félix Pouilly (France), Joachim Vanreytten (Belgique), Mads Würtz Schmidt, Mathias Jeppesen (Danemark), Frédrik Ludvigsson (Suède), Rusian Giliazov (Russie), Federico Zurlo (Italie) et Matej Mohoric (Slovénie). Ce coup là fut le bon. Secoués sur les portions de Cysoing, Bourghelles, et Camphin, ils ne furent plus que quatre en direction du carrefour de l‘arbre. Sous l’impulsion de Mads Würtz Schmidt (Danemark) et entre les nombreux spectateurs, furent de la partie Joachim Vanreytten (Belgique), Francesco Rosa (Italie) et Anthony Turgis (France). Mais à moins de 15 bornes du but, le scénario de l’épreuve évolua une nouvelle fois. Tout d’abord, il y eut la crevaison au mauvais moment de Joachim Vanreytten (Belgique). Puis Mads Würtz Schmidt (Danemark), qui n’est autre que le champion du monde en titre du contre la montre, décida d’y aller seul.

Le Danois jouant ainsi ses derniers atouts. Entre temps, en contre, l’anglais Jonathan Dibben, le norvégien Markus Hoelgard et le slovène Martin Otonicar vinrent se mêler à la fête, en vue des dernières places disponibles sur le podium car devant et sous le soleil, Mads Würtz Schmidt eut l’occasion de lever ses bras au ciel, inscrivant son nom au palmarès de l’épreuve. A 56 secondes, Anthony Turgis (France), qui en avait gardé sous la pédale, coiffa ses compagnons de route pour s’offrir une très belle seconde place. "Notre équipe est solide", avouait Pierre Yves Chatelon, le sélectionneur national. "Cependant, aucun des éléments ne sort du lot. Ils ont tous leur chance, même si les Nordistes Kowalski et Pouilly ont un surcroît de motivation vu leurs origines". Si aucun Tricolore ne domina les débats, aucune autre nation n’eut le loisir de prendre les affaires en main avant Mons-en-Pévèle. Jusque-là, quelques escarmouches s’étaient développées, notamment à l’initiative des Allemands, sans jamais toutefois excéder quarante secondes d’écart. Il faut dire que le vent était favorable à ce moment de l’affrontement et que Pouilly, qui chatouillait les pédales, respectait les consignes de son directeur sportif.

Classement :

1 Mads WÜRTZ SCHMIDT DEN 03h01’32’’
2 Anthony TURGIS FRA 56
3 Jon DIBBEN GBR 56
4 Martin OTONICAR SLO 56
5 Markus HOELGÅRD NOR 56
6 Joachim VANREYTEN BEL 01:18
7 Federico ZURLO ITA 01:18
8 Félix POUILLY FRA 01:18
9 Ricardo VAN DONGEN NED 01:19
10 Mads PEDERSEN DEN 01:19
11 Francesco ROSA ITA 01:23
12 Nathan VAN HOOYDONCK BEL 02:07
13 Odd Christian EIKING NOR 02:07
14 Sam LOWE GBR 02:07
15 Fredrik LUDVIGSSON SWE 02:13
16 Dylan KOWALSKI FRA 02:24
17 Dries VERSTREPEN BEL 02:24
18 Harry TANFIELD GBR 02:24
19 Cristian TORRES CUENCA ESP 02:24
20 THOMAS BOUDAT FRA 02:24
21 Patryk STOSZ POL 02:24
22 Tobiasz LIS POL 02:24
23 Merijn KOREVOOR NED 02:24
24 Nicky GIESKENS NED 02:24
25 Niels GOEREE NED 02:24
26 Oliviero TROIA ITA 02:24
27 Maxime FARAZIJN BEL 02:24
28 Oscar GONZALEZ DEL CAMPO GARCIA ESP 02:24
29 Patrick BOSMAN AUT 02:24
30 Gasper KASTRASNIK SLO 02:24
31 Lukas SPENGLER SUI 02:30
32 Ruslan GILIAZOV RUS 02:51
33 Phil BAUHAUS GER 03:06
34 Tom BOHLI SUI 04:03
35 Tim RESKE GER 04:16
36 Anthony MOREL FRA 04:20
37 Bas TIETEMA NED 04:36
38 Michael GOOLAERTS BEL 04:36
39 Tobias DERLER AUT 04:36
40 David PER SLO 04:36
41 MAXIME PIVETEAU FRA 05:51
42 Pavel CHURSIN RUS 05:58
43 Dennis WAHLQVIST SWE 06:01
44 David CASILLAS ESP 06:01
45 Mathias KRIGBAUM DEN 06:01
46 Kevin DELTOMBE BEL 06:02
47 Mathias Rask JEPPESEN DEN 06:22
48 Jure MISKULIN SLO 06:41
49 Petter SCHMIDT NOR 07:40
50 ANDREY SAZANOV RUS 07:50
51 Juraj LAJCHA SVK 08:04

Source UCI


Anthony Turgis 2ème et Félix Pouilly 8ème !

Le jeune danois Mads Wurtz Schmidt (Danemark) a donc remporté le 10ème Paris-Roubaix Juniors. Il s’est imposé en solitaire sur le vélodrome de Roubaix. Anthony Turgis (France) et Jonathan Dibben (Grande-Bretagne) complètent le podium. Coté « français », outre Anthony Turgis, les protégés de Pierre Yves Chatelon ont fait mieux que se défendre. A noter la très bonne tenue de Félix Pouilly 8ème et Dylan Kowalski 16ème qui furent très présents jusqu’aux pavés de Gruson.

Grâce à John Malaise et toute l‘équipe de Roubaix Lille Métropole, l’affaire fut rondement menée et ce Paris-Roubaix Juniors n’arrête pas de grandir.

Un circuit à St-Amand-les-Eaux en prélude aux secteurs pavés

Par un temps clément, ils furent 110 pour 18 équipes nationales à s’élancer sans retenue avec très vite de nombreuses tentatives, mais le peloton décida de verrouiller l‘ensemble. Malgré tout, il y eut des bons de sortie comme Maximilien Schachmann (Belgique) et Mathias Krigbaum (Danemark) imités ensuite par Marcus Faglum Karlsonn (Suède) et Mads Pedersen (Danemark), les danois ayant mains mises sur l’épreuve. Ce fut ensuite le tour de Dimitry Strakhov (Russie) et Fridtjof Roinas (Norvège) mais rien n’y fit. Marcus Faglum Karlsonn (Suède) tenta à nouveau le coup sur les routes des futurs Championnats de France de juin prochain. La première véritable grande manœuvre fut à l‘initiative de l’allemand Jan Brockhoff. Ce dernier creusa, mettant la meute à 30 secondes et se dirigea détaché vers la zone 16 du pavé de Millonfosse Bousignies (1400m). Là, les pendules furent remisent à l’heure, suite à la réaction de la meute.

Des pavés survolés à vive allure

Le peloton prisonnier de la poussière, se trouva malmené et pour certains, ce fut le début d’un sacré calvaire avec de nombreuses crevaisons et chutes. Dans la foulée, une quarantaine d’unités embraya sur les difficultés de Thilloy Sars et Rosières. Là, ce fut au tour de l’italien Davide Ballerini (Italie) et de Dimitry Strakhov (Russie) de se mettre en route. Dans cette zone 14, les deux hommes se jouèrent bien des pièges de la route jusqu’au moment où le russe Dimitry Strakhov (Russie) fut stoppé sur crevaison, laissant Davide Ballerini (Italie) à son destin. Via le pavé du Moulin de Beuvry (zone 13), Francesco Pédante (Italie) tenta à nouveau mais en contre, les danois et français avisèrent. Puis, en direction d’Orchies, le batave Nicky Gieskens (Pays-Bas), tout d’abord seul, puis accompagné de Phil Bauhaus (Allemagne) s’invitèrent à leurs tours, prenant jusqu’à 30 secondes d’avance sur la première partie du reste du peloton.

Pour la 10ème, un Danois Würtz Schmidt au palmarès de l’épreuve

Malgré une avance de 50 secondes, le duo Nicky Gieskens (Pays-Bas) et Phil Bauhaus (Allemagne) fut repris vers le pavé de Bersée. Cherchant son second souffle vers Pont à Marcq, le peloton laissa filer le russe Rusian Giliazov mais rien n’y fit. Il fallut attendre le secteur de Templeuve afin de voir s’activer à nouveau l’épreuve suite à l‘accélération de huit unités dont Félix Pouilly (France), Joachim Vanreytten (Belgique), Mads Würtz Schmidt, Mathias Jeppesen (Danemark), Frédrik Ludvigsson (Suède), Rusian Giliazov (Russie), Federico Zurlo (Italie) et Matej Mohoric (Slovénie). Ce coup là fut le bon. Secoués sur les portions de Cysoing, Bourghelles, et Camphin, ils ne furent plus que quatre en direction du carrefour de l‘arbre. Sous l’impulsion de Mads Würtz Schmidt (Danemark) et entre les nombreux spectateurs, furent de la partie Joachim Vanreytten (Belgique), Francesco Rosa (Italie) et Anthony Turgis (France). Mais à moins de 15 bornes du but, le scénario de l’épreuve évolua une nouvelle fois. Tout d’abord, il y eut la crevaison au mauvais moment de Joachim Vanreytten (Belgique). Puis Mads Würtz Schmidt (Danemark), qui n’est autre que le champion du monde en titre du contre la montre, décida d’y aller seul.

Le Danois jouant ainsi ses derniers atouts. Entre temps, en contre, l’anglais Jonathan Dibben, le norvégien Markus Hoelgard et le slovène Martin Otonicar vinrent se mêler à la fête, en vue des dernières places disponibles sur le podium car devant et sous le soleil, Mads Würtz Schmidt eut l’occasion de lever ses bras au ciel, inscrivant son nom au palmarès de l’épreuve. A 56 secondes, Anthony Turgis (France), qui en avait gardé sous la pédale, coiffa ses compagnons de route pour s’offrir une très belle seconde place. "Notre équipe est solide", avouait Pierre Yves Chatelon, le sélectionneur national. "Cependant, aucun des éléments ne sort du lot. Ils ont tous leur chance, même si les Nordistes Kowalski et Pouilly ont un surcroît de motivation vu leurs origines". Si aucun Tricolore ne domina les débats, aucune autre nation n’eut le loisir de prendre les affaires en main avant Mons-en-Pévèle. Jusque-là, quelques escarmouches s’étaient développées, notamment à l’initiative des Allemands, sans jamais toutefois excéder quarante secondes d’écart. Il faut dire que le vent était favorable à ce moment de l’affrontement et que Pouilly, qui chatouillait les pédales, respectait les consignes de son directeur sportif.

Classement :

1 Mads WÜRTZ SCHMIDT DEN 03h01’32’’
2 Anthony TURGIS FRA 56
3 Jon DIBBEN GBR 56
4 Martin OTONICAR SLO 56
5 Markus HOELGÅRD NOR 56
6 Joachim VANREYTEN BEL 01:18
7 Federico ZURLO ITA 01:18
8 Félix POUILLY FRA 01:18
9 Ricardo VAN DONGEN NED 01:19
10 Mads PEDERSEN DEN 01:19
11 Francesco ROSA ITA 01:23
12 Nathan VAN HOOYDONCK BEL 02:07
13 Odd Christian EIKING NOR 02:07
14 Sam LOWE GBR 02:07
15 Fredrik LUDVIGSSON SWE 02:13
16 Dylan KOWALSKI FRA 02:24
17 Dries VERSTREPEN BEL 02:24
18 Harry TANFIELD GBR 02:24
19 Cristian TORRES CUENCA ESP 02:24
20 THOMAS BOUDAT FRA 02:24
21 Patryk STOSZ POL 02:24
22 Tobiasz LIS POL 02:24
23 Merijn KOREVOOR NED 02:24
24 Nicky GIESKENS NED 02:24
25 Niels GOEREE NED 02:24
26 Oliviero TROIA ITA 02:24
27 Maxime FARAZIJN BEL 02:24
28 Oscar GONZALEZ DEL CAMPO GARCIA ESP 02:24
29 Patrick BOSMAN AUT 02:24
30 Gasper KASTRASNIK SLO 02:24
31 Lukas SPENGLER SUI 02:30
32 Ruslan GILIAZOV RUS 02:51
33 Phil BAUHAUS GER 03:06
34 Tom BOHLI SUI 04:03
35 Tim RESKE GER 04:16
36 Anthony MOREL FRA 04:20
37 Bas TIETEMA NED 04:36
38 Michael GOOLAERTS BEL 04:36
39 Tobias DERLER AUT 04:36
40 David PER SLO 04:36
41 MAXIME PIVETEAU FRA 05:51
42 Pavel CHURSIN RUS 05:58
43 Dennis WAHLQVIST SWE 06:01
44 David CASILLAS ESP 06:01
45 Mathias KRIGBAUM DEN 06:01
46 Kevin DELTOMBE BEL 06:02
47 Mathias Rask JEPPESEN DEN 06:22
48 Jure MISKULIN SLO 06:41
49 Petter SCHMIDT NOR 07:40
50 ANDREY SAZANOV RUS 07:50
51 Juraj LAJCHA SVK 08:04

Source UCI



Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais