Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

33èmes Courses au Soleil 2012 : Acte II


La Tramontagne et le Circuit du Canigou


Jean-Marc Hecquet

Après les victoires de Romain Guillemois et de l’ensemble des « vendéens » sur les Boucles Catalanes ; et du nogentais « Isberguois » Ludwig Laffilé sur le Circuit Méditerranéen, Claude Soubielle et ses amis de Roussillon Animations, en ce second weekend de février, ont donné rendez-vous aux coureurs amateurs afin d’entamer la dernière ligne droite de la 33ème édition des Courses au Soleil. C’est ainsi que pour certains, il fut question de se retrouver ce samedi 11 février sur la Tramontane ou encore dimanche 12 février pour la Ronde du Canigou.

La Tramontane

C’est donc de Rivesaltes et des vignobles du Roussillon, ville de 8500 habitants, capitale mondiale du fameux "Muscat de Rivesaltes", que les candidats à la succession d’Arnaud Démare (CC Nogent) s’élanceront. Rendez-vous Samedi 11 février 2012 : "LA TRAMONTANE" de Rivesaltes à Rivesaltes, épreuve ouverte aux Seniors 1, 2 et 3 de 19 à 35 ans.

Tout d’abord le Pas de l’Echelle comme terrain de jeu !

Ainsi pour LA TRAMONTANE, le rassemblement du départ s’effectue à l’Hôtel Campanile, avec une ligne de départ (22m) toute proche, sur l’avenue Alfred Sauvy. A partir de là, le cap est mis vers les Corbières voisines. Très vite et après 12.9 km, il sera question de se hisser pour atteindre Opoul Périllos (171m) (originellement en catalan, Òpol i Perellós). La commune est issue de la réunion en 1972 des communes d’Opoul et de Périllos, situé à une dizaine de kilomètres plus haut dans la montagne et pratiquement déserté depuis la Seconde Guerre mondiale en raison de son isolement (pas de raccordement aux réseaux d’électricité et d’eau courante). Ruines du château d’Opoul (XIIIe siècle). Dressé telle une figure de proue sur une plate-forme calcaire de 400 mètres de haut qui domine les Corbières maritimes, l’ancien château fort de Salvaterra, bâti par Jacques Ier d’Aragon en 1246, était le poste de défense le plus avancé du royaume d’Aragon face au royaume de France de Louis IX de France. Puis de poursuivre ensuite via le Pas de l’Echelle (283m). Opoul et de Périllos et le Pas de l’Echelle constituant l’essentiel du circuit assez exigeant, qu’il convient d’apprivoiser. Quatre boucles de 32.5 km dans un décor de garrigue aride, avant de rejoindre la ligne d’arrivée à Perpignan Nord. Là, tout de suite après avoir contourné le rond-point d’accès à l’autoroute et après un double virage, il reste une longue ligne droite de 300 mètres, qui ne laisse pas de place à l’imprévisible.

Vainqueurs de "La Tramontagne" :

2008 : Sébastien Grédy (Etupes)
2009 : Jérémie Dérangère (Dijon)
2010 : Christophe Goutille (Martigues)
2011 : Arnaud Demare (Nogent sur Oise)

Et la Ronde du Canigou pour finir

Dimanche, à quelques heures du final de cette 33ème édition des courses au Soleil, Claude Soubielle et ses amis ont encore un petit effort à effectuer avant de tirer le rideau : La Ronde du Canigou, attendant les rescapés de cette édition 2012. A cinq kilomètres des Hôtels Gauze, la RONDE du CANIGOU prendra donc son envol depuis SAINT – ESTEVE : « Nous sommes toujours dans la périphérie Nord de Perpignan. SAINT – ESTEVE renouant avec les « Courses au Soleil ». Le P.C. se situant non loin du Boulevard du Canigou (sur les hauts de Saint-Estève), à la Salle Méditerranée, toute proche de la ligne départ - arrivée ». Rendez-vous Dimanche 12 février : "RONDE DU CANIGOU" de Saint-Estève à Saint-Estève, Seniors 1, 2 et 3 de 19 à 35 ans.

Le Pas de l’Escale et le Col de la Bataille

C’est donc le retour à Saint Estève depuis le succès en 1993 d’Hervé Boussard à l’époque à Aubervilliers médaillé de bronze du contre-la-montre par équipes des Jeux olympiques de 1992 à Barcelone avec Jean-Louis Harel, Didier Faivre-Pierret et Philippe Gaumont. Il a été coureur professionnel de 1994 à 1997 et dirige depuis, les Juniors du Team Wasquehal. Le parcours passe au départ par Opoul Périllos (Alt 171m km 30.8) et le Col du Pas de l’Echelle (Alt 283m, km 37.5), puis poursuit vers Vingrau (Alt 140m km41), Tautavel (Alt 101m km 46.3), village illustre où il y a quelques années ont été découverts des vestiges du passé, avec ce que l’on appelle aujourd’hui « L’Homme de Tautavel ». Plus loin, c’est la traversée au pas de course de la vallée de l’Agly, avec Estagel (Alt 79m km 55) avant d’avaler les pentes suaves du col de la Bataille (alt 265m km 62.1). Après quoi, la Ronde plonge vers la vallée de la Têt par Corneilla la rivière (km 70), Pezilla la rivière (km 73), qu’elle longe rive gauche, jusqu’à rejoindre SAINT – ESTEVE (km 80.5). Après un premier passage sur la ligne, restent à ingurgiter 3 boucles d’un circuit de quinze kilomètres, quasiment plats et d’attendre l’heureux élu sur le coup de 15h, afin de succéder au « picard Estonien » Gert Joaaert (Villeneuve St Germain), le protégé d’Eddy Seigneur et de David Pagnier au départ sera à surveiller : « C’est dans la dernière boucle tracée autour de Le Soler, que Gert JOAAERT, l’Estonien du C.C. Villeneuve Saint Germain a construit son succès lors du quatrième volet des Courses au Soleil. Victoire acquise au terme d’un superbe effort ».

Vainqueurs de "La Ronde du Canigou" :

2008 : Thomas Bouteille (Etupes)
2009 : Guillaume Mallé (Sainte Austreberthe Pavilly Barentin)
2010 : Evaldas Viskevicius (La Pomme Marseille)
2011 : Gert Joaaert (Villeneuve Saint Germain)


Après les victoires de Romain Guillemois et de l’ensemble des « vendéens » sur les Boucles Catalanes ; et du nogentais « Isberguois » Ludwig Laffilé sur le Circuit Méditerranéen, Claude Soubielle et ses amis de Roussillon Animations, en ce second weekend de février, ont donné rendez-vous aux coureurs amateurs afin d’entamer la dernière ligne droite de la 33ème édition des Courses au Soleil. C’est ainsi que pour certains, il fut question de se retrouver ce samedi 11 février sur la Tramontane ou encore dimanche 12 février pour la Ronde du Canigou.

La Tramontane

C’est donc de Rivesaltes et des vignobles du Roussillon, ville de 8500 habitants, capitale mondiale du fameux "Muscat de Rivesaltes", que les candidats à la succession d’Arnaud Démare (CC Nogent) s’élanceront. Rendez-vous Samedi 11 février 2012 : "LA TRAMONTANE" de Rivesaltes à Rivesaltes, épreuve ouverte aux Seniors 1, 2 et 3 de 19 à 35 ans.

Tout d’abord le Pas de l’Echelle comme terrain de jeu !

Ainsi pour LA TRAMONTANE, le rassemblement du départ s’effectue à l’Hôtel Campanile, avec une ligne de départ (22m) toute proche, sur l’avenue Alfred Sauvy. A partir de là, le cap est mis vers les Corbières voisines. Très vite et après 12.9 km, il sera question de se hisser pour atteindre Opoul Périllos (171m) (originellement en catalan, Òpol i Perellós). La commune est issue de la réunion en 1972 des communes d’Opoul et de Périllos, situé à une dizaine de kilomètres plus haut dans la montagne et pratiquement déserté depuis la Seconde Guerre mondiale en raison de son isolement (pas de raccordement aux réseaux d’électricité et d’eau courante). Ruines du château d’Opoul (XIIIe siècle). Dressé telle une figure de proue sur une plate-forme calcaire de 400 mètres de haut qui domine les Corbières maritimes, l’ancien château fort de Salvaterra, bâti par Jacques Ier d’Aragon en 1246, était le poste de défense le plus avancé du royaume d’Aragon face au royaume de France de Louis IX de France. Puis de poursuivre ensuite via le Pas de l’Echelle (283m). Opoul et de Périllos et le Pas de l’Echelle constituant l’essentiel du circuit assez exigeant, qu’il convient d’apprivoiser. Quatre boucles de 32.5 km dans un décor de garrigue aride, avant de rejoindre la ligne d’arrivée à Perpignan Nord. Là, tout de suite après avoir contourné le rond-point d’accès à l’autoroute et après un double virage, il reste une longue ligne droite de 300 mètres, qui ne laisse pas de place à l’imprévisible.

Vainqueurs de "La Tramontagne" :

2008 : Sébastien Grédy (Etupes)
2009 : Jérémie Dérangère (Dijon)
2010 : Christophe Goutille (Martigues)
2011 : Arnaud Demare (Nogent sur Oise)

Et la Ronde du Canigou pour finir

Dimanche, à quelques heures du final de cette 33ème édition des courses au Soleil, Claude Soubielle et ses amis ont encore un petit effort à effectuer avant de tirer le rideau : La Ronde du Canigou, attendant les rescapés de cette édition 2012. A cinq kilomètres des Hôtels Gauze, la RONDE du CANIGOU prendra donc son envol depuis SAINT – ESTEVE : « Nous sommes toujours dans la périphérie Nord de Perpignan. SAINT – ESTEVE renouant avec les « Courses au Soleil ». Le P.C. se situant non loin du Boulevard du Canigou (sur les hauts de Saint-Estève), à la Salle Méditerranée, toute proche de la ligne départ - arrivée ». Rendez-vous Dimanche 12 février : "RONDE DU CANIGOU" de Saint-Estève à Saint-Estève, Seniors 1, 2 et 3 de 19 à 35 ans.

Le Pas de l’Escale et le Col de la Bataille

C’est donc le retour à Saint Estève depuis le succès en 1993 d’Hervé Boussard à l’époque à Aubervilliers médaillé de bronze du contre-la-montre par équipes des Jeux olympiques de 1992 à Barcelone avec Jean-Louis Harel, Didier Faivre-Pierret et Philippe Gaumont. Il a été coureur professionnel de 1994 à 1997 et dirige depuis, les Juniors du Team Wasquehal. Le parcours passe au départ par Opoul Périllos (Alt 171m km 30.8) et le Col du Pas de l’Echelle (Alt 283m, km 37.5), puis poursuit vers Vingrau (Alt 140m km41), Tautavel (Alt 101m km 46.3), village illustre où il y a quelques années ont été découverts des vestiges du passé, avec ce que l’on appelle aujourd’hui « L’Homme de Tautavel ». Plus loin, c’est la traversée au pas de course de la vallée de l’Agly, avec Estagel (Alt 79m km 55) avant d’avaler les pentes suaves du col de la Bataille (alt 265m km 62.1). Après quoi, la Ronde plonge vers la vallée de la Têt par Corneilla la rivière (km 70), Pezilla la rivière (km 73), qu’elle longe rive gauche, jusqu’à rejoindre SAINT – ESTEVE (km 80.5). Après un premier passage sur la ligne, restent à ingurgiter 3 boucles d’un circuit de quinze kilomètres, quasiment plats et d’attendre l’heureux élu sur le coup de 15h, afin de succéder au « picard Estonien » Gert Joaaert (Villeneuve St Germain), le protégé d’Eddy Seigneur et de David Pagnier au départ sera à surveiller : « C’est dans la dernière boucle tracée autour de Le Soler, que Gert JOAAERT, l’Estonien du C.C. Villeneuve Saint Germain a construit son succès lors du quatrième volet des Courses au Soleil. Victoire acquise au terme d’un superbe effort ».

Vainqueurs de "La Ronde du Canigou" :

2008 : Thomas Bouteille (Etupes)
2009 : Guillaume Mallé (Sainte Austreberthe Pavilly Barentin)
2010 : Evaldas Viskevicius (La Pomme Marseille)
2011 : Gert Joaaert (Villeneuve Saint Germain)



Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais