Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

50éme Grand Prix de Bellignies

ME 1.2


Les rêves deviennent réalités pour Pierre Drancourt


Jean-Marc Hecquet

Jacques Ryckewaert

Davy Delmotte

A voir la mine réjouie d’Alain Chandelier, une fois le GP des Marbriers terminé, et la jubilation de son protégé Pierre Drancourt (ESEG Douai) il fut question de souffler les 50 bougies d’une édition historique. Devant la foule des grands jours, le dénouement final tourna en faveur du leader de la formation de Laurent Pillon le bavaisien qui depuis 2004 s’était toujours présenté à Beignies avec les meilleures intentions, a cette année conclu pour le meilleur des scénarios lui qui s’était cassé les dents dans la cote du Moulin en en 2004 derrière Jussi Veikenen et 2009 derrière Robert Retsche n’a pas laissé passé sa chance cette année.

Si l’orage a grondé toute a nuit, c’est dans d’excellentes conditions de course que
163 coureurs se sont donnés rendez-vous pour la 50éme édition du célèbre Grand-Prix des Marbriers de Bellignies au cœur de l’Avesnois. Dans cette course, on retiendra les deux redoutables côtes, celles du Mayeuret et du Moulin, qui donneront un avantage aux grimpeurs à l’arrivée. Qui succédera au canadien Keven Lacombe, victorieux en 2010 ? La réponse dès que le premier aura franchi 16 fois le sommet de la côte du Mayeuret.
Le départ fut donné à 14h00. 16 tours de 10 kms pour un total de 160 kms. Mme Danièle Druesnes, la mairesse de Bellignies, a une nouvelle fois répondue présente pour cette nouvelle édition des Marbriers. 

Le spectacle peut commencer.


Dès le premier tour de course, Pierre Drancourt (ESEG Douai) déroule, mais derrière, on essaye de revenir sur lui. Ainsi 5 coureurs sont partis en contre-attaque. Dans ce groupe intercalé entre Pierre Drancourt et le peloton, on retrouve David Skrzypczack (ESEG Douai), Pierre Luc Perichon (SCO Dijon ) Fabien Fournier et Maximilien Dewuite (EC Raismes Petite Forêt) mais aussi le canadien Antoine Duchesne (sélection nationale du Canada). Ces 5 poursuivants réussiront à revenir sur Pierre Drancourt et possèderont une cinquantaine de mètres d’avance sur le peloton. A partir du km 5, les 6 hommes de tête seront repris par le peloton mais quelques secondes plus tard, Pierre Luc Perichon tente une nouvelle fois ils furent six à réagir Pierre Drancourt, mais également Ludwig Laffille (CC Nogent sur Oise ) Rudy Kowalski ( Comité Nord-Pas-de-Calais). Ces trois là seront accompagnés des britanniques Andrew Tennant et Kristian House (Rapha Condor Sharp) de l’américain Anthony Jesse (Kelly Benefit Strategies). Cette échappée reviendra très vite sur Pierre Luc Perichon et aura une avance de 20 secondes sur le peloton, l’écart augmentera pendant quelques tours.

Une échappée de 7 coureurs prend forme.


Les sept coureurs de tête entameront leur deuxième tour avec une avance de 1’35’’ sur un peloton qui malheureusement connaîtra une première chute avec le britannique Graham Briggs. A noter a tentative « bon de sortie » du britannique Jack Kirk (Forme Procycliste) en contre qui ne donnera rien et un peloton très étiré qui commence à perdre plusieurs coureurs, dont certains abandonneront. L’écart entre le groupe de tête et le peloton est maintenant pointé à plus de deux minutes. Dans le peloton, il faut donc réagir, c’est le cas du chilien Luis Mancilla-Almonacid de l’US Ste Austreberthe Pavilly Barentin, en vain il sera récupéré dès le 5éme tour. Le peloton emmené par les coureurs de l’Armée de Terre fait son maximum pour réduire l’écart, ainsi, l’écart diminuera à 2’20’’ puis 2’00’’, 1’40’’, 1’20’’. Les 7 hommes de tête doivent donc réagir et c’est le britannique Kristian House qui est le premier à attaquer à l’ouverture du 8éme tour ,perdant au passage Rudy Kowalski. A l’avant du peloton, l’estonien Alo Jakin du CC Villeneuve St Germain tente son coup à son tour. L’écart est désormais de 1’10’’ entre les 6 hommes de tête et le peloton. Une chute a de nouveau lieu écartant Mathieu Simon qui est le plus touché. Ne lâchant rien, le peloton réussira à passer sous la minute avec les 6 hommes de tête. C’est ensuite au tour de Ludwig Laffile de perdre le contact avec ses anciens compagnons de route. Echappée qui commence à battre de l ‘aile suite à une accélération avec 20 coureurs partis en contre-attaques. Le peloton a complètement explosé après 10 tours parcourus.

25 coureurs en tête, le peloton explose.


 Ces vingt poursuivants réussiront à revenir sur Pierre Drancourt, Pierre Luc Perichon, Andrew Tennant, Kristian House et Anthony Jesse. Portant l’effectif à 25 coureurs en tête. Derrière la seconde vague pointant à plus de 20 secondes, puis 30, 40, 50 et passe au dessus de la minute, laissant entrevoir un heureux présage pour l‘un des vingt cinq hommes de tête.
Clément Lhotellerie, (Royale Pédale St Martin Tournai), tout comme lors de l‘épreuve de Bavay lance une accélération et s’échappe, prenant les commandes de la course. Il comptera plus de 20 secondes d’avance sur 4 coureurs partis en contre-attaques : Pierre Drancourt, Nicky Van der Lijke (Rabobank Continental) Benjamin Cantounet et le suédois Lars Anderson. Malheureusement derrière, Pierre Luc Perichon, auteur d’un grand numéro sur les routes de Bellignies, lâche prise ainsi que d’autres coureurs issus des 25 de tête. Les 4 poursuivants seront repris et contré par Oscar Riesebeeck, Peter Kuzstor (Atlas Personal), l’australien Zakkari Dempster et l’américain Alex Candelario mais ces derniers seront vite repris par le groupe des poursuivants. Clément Lhotellerie est toujours en tête avec une vingtaine de secondes d’avance sur le groupe des 19 qui perd plusieurs coureurs. Mais cette échappée aura quand même une fin, au 13éme tour, avec un peloton regroupé à 18 coureurs.

Les deux derniers tours…pour un succès qui entrera dans l‘histoire


Au début du 14éme tour, cinq coureurs s’extirpent du peloton avec l’incroyable Pierre Drancourt, l’hollandais Dan Olivier, le suisse Pirmin Lang (Atlas Personal), le finlandais Paavo Paajanen (Geox) et une nouvelle fois Clément Lhotellerie. Ils auront quelques longueurs d’avance sur le groupe des poursuivants, scindé en deux parties, jusqu’au 15éme tour avant de se faire reprendre. Ils ne sont plus dix huit mais bien onze coureurs en tête. Alexis Coulon (SCO Dijon), Sébastien Harbonnier ( CSA Les Loges) ont été lâchés, tout comme Paavo Paajanen, Anthony Jesse, Antoine Duchesne, qui étaient également acteurs de cette 50éme édition. Au cours du 15éme tour, l’hollandais Wesley Kreder (Rabobank Continental) et Pierre Drancourt attaquent mais pas les autres pointés à 20 secondes dès l’entame du dernier tour. Wesley Kreder que l’on n’avait pas beaucoup vu mais qui était toujours présent à l’avant de la course lance une accélération dans la côte du Moulin mais Pierre Drancourt qui avait senti le bon coup le suit et le contre Kreder est battu et repris par les poursuivants. Reste à savoir si Pierre Drancourt résistera au retour également du groupe des poursuivants. Pierre Drancourt s’impose en solitaire et remporte le 50éme Grand-Prix Cycliste de Bellignies. Deuxième place pour Kristian House et troisième place pour Pirmin Lang, tout deux arrivés à 18 secondes. Moins de 50 coureurs ont franchi la ligne d’arrivée. Pierre Drancourt signe une nouvelle victoire dans sa carrière de cyclisme. Bravo à cet homme, l’homme fort de Bellignies.

Pierre Drancourt :
« J’étais pas du tout confiant. En fait, il y a un coureur de Rabobank qui a attaqué dans le pied de la côte du Moulin. J’y suis allé et j’ai vu que j’avais une dent de mieux comme on dit souvent. J’ai contré. Je me suis retrouvé tout seul, donc c’est un peu dommage. C’est rentré juste avant le ravito, j’ai remis une couche pour tester le groupe et je pense que je les ai puisé au moral, ils m’ont laissé partir seul et j’ai donné tout ce qui me rester et j’ai foncé, foncé »

Classement :
1 DRANCOURT Pierre ESEG Douai les 160 km en 3h45 m16’’ (Moy. 42,616 Km/h)
2 HOUSE Kristian Rapha Condort à 18 s
3 LANG Pirmin Atlas Personal 
4 OLEJNIK Mickael USSA Pavilly Barentin à 21 s
5 KREDER weslay Rabobank CT à 22 s
6 CANTOURNET Benjamin SCO Dijon à 24 s
7 VAN DER LIJKE Nicky Rabobank CT
8 OLIVIER Daan Rabobank CT
9 ANDERSON Lars Geox Fuji Test Team
10 JAKIN Alo CC Villeneuve Saint-Germain
11 LHOTELLERIE Clément Royale Pédale Saint-Martin Tournai à 30 s
12 COULON Alexis SCO Dijon FRA à 1 mn 43 s
13 JESSE Anthony Kelly Benefit
14 HARBONNIER Sebastien Armée de Terr 
15 COMMINETTE Jean Michel Royale Pédale Saint-Martin Tournai 
16 DUCHESNE Antoine Canada espoirs 
17 PAAJANEN Paavo Geox Fuji Test Team
18 HAMELINK Jasper Jo Piels 
19 KNUDSEN Morten CC Differdange à 2 mn 21 s
20 HOLT Ian Geox Fuji Test Team à 7 mn 02 s
21 RIESEBEECK Oscar Rabobank CT à 7 mn 06 s
22 KUSZTOR Peter Atlas Personal
23 DEMPSTER Zakkari Rapha Condort
24 ZAKHAROV Artyom Trek Team Astana à 7 mn 13 s
25 DEFRETIN Alexandre CC Nogent-sur-Oise à 8mn 50 s
26 FORTIN Leo ESEG Douai à 8 mn 52 s
27 CARESMEL Alexis CC Villeneuve Saint-Germain à 8 mn 53 s
28 PERICHON Pierre Luc SCO Dijon à 9 mn 47 s
29 OLEJNIK Tomasz USSA Pavilly Barentin 
30 SELWA Mathieu Geox Fuji Test Team à 10 mn 26 s
31 ADDYl Raphael Atlas Personal à 11 mn 05 s
32 McLEOD Garrett Canada espoirs à 11 mn 07 s
33 ZANGERLE Joël CC Differdange à 11 mn 08 s
34 NAUD Pierrick Canada espoirs 
35 WIGHT Stuart Canada espoirs 
36 VILLA Romain Club Champagne Charlott’ à 11 mn 10 s
37 THILL Tom CC Differdange 
38 PERSSON Lucas Geox Fuji Test Team
39 LEJEUNE Romain Club Champagne Charlott’
40 RABAUD Julien Club Champagne Charlott’
41 CUMONT Gaylord USSA Pavilly Barentin 
42 DE VOS Geerjan Geox Fuji Test Team
43 SAINT MARTIN Clément USSA Pavilly Barentin 
44 THOMINET Camille CC Villeneuve-Saint-Germain
45 GAWLIK Adam EC Raimes 
46 BALDO Nicolas Atlas Personal 
47 VERMEULEN Valérian ESEG Douai

A voir la mine réjouie d’Alain Chandelier, une fois le GP des Marbriers terminé, et la jubilation de son protégé Pierre Drancourt (ESEG Douai) il fut question de souffler les 50 bougies d’une édition historique. Devant la foule des grands jours, le dénouement final tourna en faveur du leader de la formation de Laurent Pillon le bavaisien qui depuis 2004 s’était toujours présenté à Beignies avec les meilleures intentions, a cette année conclu pour le meilleur des scénarios lui qui s’était cassé les dents dans la cote du Moulin en en 2004 derrière Jussi Veikenen et 2009 derrière Robert Retsche n’a pas laissé passé sa chance cette année.

Si l’orage a grondé toute a nuit, c’est dans d’excellentes conditions de course que
163 coureurs se sont donnés rendez-vous pour la 50éme édition du célèbre Grand-Prix des Marbriers de Bellignies au cœur de l’Avesnois. Dans cette course, on retiendra les deux redoutables côtes, celles du Mayeuret et du Moulin, qui donneront un avantage aux grimpeurs à l’arrivée. Qui succédera au canadien Keven Lacombe, victorieux en 2010 ? La réponse dès que le premier aura franchi 16 fois le sommet de la côte du Mayeuret.
Le départ fut donné à 14h00. 16 tours de 10 kms pour un total de 160 kms. Mme Danièle Druesnes, la mairesse de Bellignies, a une nouvelle fois répondue présente pour cette nouvelle édition des Marbriers. 

Le spectacle peut commencer.


Dès le premier tour de course, Pierre Drancourt (ESEG Douai) déroule, mais derrière, on essaye de revenir sur lui. Ainsi 5 coureurs sont partis en contre-attaque. Dans ce groupe intercalé entre Pierre Drancourt et le peloton, on retrouve David Skrzypczack (ESEG Douai), Pierre Luc Perichon (SCO Dijon ) Fabien Fournier et Maximilien Dewuite (EC Raismes Petite Forêt) mais aussi le canadien Antoine Duchesne (sélection nationale du Canada). Ces 5 poursuivants réussiront à revenir sur Pierre Drancourt et possèderont une cinquantaine de mètres d’avance sur le peloton. A partir du km 5, les 6 hommes de tête seront repris par le peloton mais quelques secondes plus tard, Pierre Luc Perichon tente une nouvelle fois ils furent six à réagir Pierre Drancourt, mais également Ludwig Laffille (CC Nogent sur Oise ) Rudy Kowalski ( Comité Nord-Pas-de-Calais). Ces trois là seront accompagnés des britanniques Andrew Tennant et Kristian House (Rapha Condor Sharp) de l’américain Anthony Jesse (Kelly Benefit Strategies). Cette échappée reviendra très vite sur Pierre Luc Perichon et aura une avance de 20 secondes sur le peloton, l’écart augmentera pendant quelques tours.

Une échappée de 7 coureurs prend forme.


Les sept coureurs de tête entameront leur deuxième tour avec une avance de 1’35’’ sur un peloton qui malheureusement connaîtra une première chute avec le britannique Graham Briggs. A noter a tentative « bon de sortie » du britannique Jack Kirk (Forme Procycliste) en contre qui ne donnera rien et un peloton très étiré qui commence à perdre plusieurs coureurs, dont certains abandonneront. L’écart entre le groupe de tête et le peloton est maintenant pointé à plus de deux minutes. Dans le peloton, il faut donc réagir, c’est le cas du chilien Luis Mancilla-Almonacid de l’US Ste Austreberthe Pavilly Barentin, en vain il sera récupéré dès le 5éme tour. Le peloton emmené par les coureurs de l’Armée de Terre fait son maximum pour réduire l’écart, ainsi, l’écart diminuera à 2’20’’ puis 2’00’’, 1’40’’, 1’20’’. Les 7 hommes de tête doivent donc réagir et c’est le britannique Kristian House qui est le premier à attaquer à l’ouverture du 8éme tour ,perdant au passage Rudy Kowalski. A l’avant du peloton, l’estonien Alo Jakin du CC Villeneuve St Germain tente son coup à son tour. L’écart est désormais de 1’10’’ entre les 6 hommes de tête et le peloton. Une chute a de nouveau lieu écartant Mathieu Simon qui est le plus touché. Ne lâchant rien, le peloton réussira à passer sous la minute avec les 6 hommes de tête. C’est ensuite au tour de Ludwig Laffile de perdre le contact avec ses anciens compagnons de route. Echappée qui commence à battre de l ‘aile suite à une accélération avec 20 coureurs partis en contre-attaques. Le peloton a complètement explosé après 10 tours parcourus.

25 coureurs en tête, le peloton explose.


 Ces vingt poursuivants réussiront à revenir sur Pierre Drancourt, Pierre Luc Perichon, Andrew Tennant, Kristian House et Anthony Jesse. Portant l’effectif à 25 coureurs en tête. Derrière la seconde vague pointant à plus de 20 secondes, puis 30, 40, 50 et passe au dessus de la minute, laissant entrevoir un heureux présage pour l‘un des vingt cinq hommes de tête.
Clément Lhotellerie, (Royale Pédale St Martin Tournai), tout comme lors de l‘épreuve de Bavay lance une accélération et s’échappe, prenant les commandes de la course. Il comptera plus de 20 secondes d’avance sur 4 coureurs partis en contre-attaques : Pierre Drancourt, Nicky Van der Lijke (Rabobank Continental) Benjamin Cantounet et le suédois Lars Anderson. Malheureusement derrière, Pierre Luc Perichon, auteur d’un grand numéro sur les routes de Bellignies, lâche prise ainsi que d’autres coureurs issus des 25 de tête. Les 4 poursuivants seront repris et contré par Oscar Riesebeeck, Peter Kuzstor (Atlas Personal), l’australien Zakkari Dempster et l’américain Alex Candelario mais ces derniers seront vite repris par le groupe des poursuivants. Clément Lhotellerie est toujours en tête avec une vingtaine de secondes d’avance sur le groupe des 19 qui perd plusieurs coureurs. Mais cette échappée aura quand même une fin, au 13éme tour, avec un peloton regroupé à 18 coureurs.

Les deux derniers tours…pour un succès qui entrera dans l‘histoire


Au début du 14éme tour, cinq coureurs s’extirpent du peloton avec l’incroyable Pierre Drancourt, l’hollandais Dan Olivier, le suisse Pirmin Lang (Atlas Personal), le finlandais Paavo Paajanen (Geox) et une nouvelle fois Clément Lhotellerie. Ils auront quelques longueurs d’avance sur le groupe des poursuivants, scindé en deux parties, jusqu’au 15éme tour avant de se faire reprendre. Ils ne sont plus dix huit mais bien onze coureurs en tête. Alexis Coulon (SCO Dijon), Sébastien Harbonnier ( CSA Les Loges) ont été lâchés, tout comme Paavo Paajanen, Anthony Jesse, Antoine Duchesne, qui étaient également acteurs de cette 50éme édition. Au cours du 15éme tour, l’hollandais Wesley Kreder (Rabobank Continental) et Pierre Drancourt attaquent mais pas les autres pointés à 20 secondes dès l’entame du dernier tour. Wesley Kreder que l’on n’avait pas beaucoup vu mais qui était toujours présent à l’avant de la course lance une accélération dans la côte du Moulin mais Pierre Drancourt qui avait senti le bon coup le suit et le contre Kreder est battu et repris par les poursuivants. Reste à savoir si Pierre Drancourt résistera au retour également du groupe des poursuivants. Pierre Drancourt s’impose en solitaire et remporte le 50éme Grand-Prix Cycliste de Bellignies. Deuxième place pour Kristian House et troisième place pour Pirmin Lang, tout deux arrivés à 18 secondes. Moins de 50 coureurs ont franchi la ligne d’arrivée. Pierre Drancourt signe une nouvelle victoire dans sa carrière de cyclisme. Bravo à cet homme, l’homme fort de Bellignies.

Pierre Drancourt :
« J’étais pas du tout confiant. En fait, il y a un coureur de Rabobank qui a attaqué dans le pied de la côte du Moulin. J’y suis allé et j’ai vu que j’avais une dent de mieux comme on dit souvent. J’ai contré. Je me suis retrouvé tout seul, donc c’est un peu dommage. C’est rentré juste avant le ravito, j’ai remis une couche pour tester le groupe et je pense que je les ai puisé au moral, ils m’ont laissé partir seul et j’ai donné tout ce qui me rester et j’ai foncé, foncé »

Classement :
1 DRANCOURT Pierre ESEG Douai les 160 km en 3h45 m16’’ (Moy. 42,616 Km/h)
2 HOUSE Kristian Rapha Condort à 18 s
3 LANG Pirmin Atlas Personal 
4 OLEJNIK Mickael USSA Pavilly Barentin à 21 s
5 KREDER weslay Rabobank CT à 22 s
6 CANTOURNET Benjamin SCO Dijon à 24 s
7 VAN DER LIJKE Nicky Rabobank CT
8 OLIVIER Daan Rabobank CT
9 ANDERSON Lars Geox Fuji Test Team
10 JAKIN Alo CC Villeneuve Saint-Germain
11 LHOTELLERIE Clément Royale Pédale Saint-Martin Tournai à 30 s
12 COULON Alexis SCO Dijon FRA à 1 mn 43 s
13 JESSE Anthony Kelly Benefit
14 HARBONNIER Sebastien Armée de Terr 
15 COMMINETTE Jean Michel Royale Pédale Saint-Martin Tournai 
16 DUCHESNE Antoine Canada espoirs 
17 PAAJANEN Paavo Geox Fuji Test Team
18 HAMELINK Jasper Jo Piels 
19 KNUDSEN Morten CC Differdange à 2 mn 21 s
20 HOLT Ian Geox Fuji Test Team à 7 mn 02 s
21 RIESEBEECK Oscar Rabobank CT à 7 mn 06 s
22 KUSZTOR Peter Atlas Personal
23 DEMPSTER Zakkari Rapha Condort
24 ZAKHAROV Artyom Trek Team Astana à 7 mn 13 s
25 DEFRETIN Alexandre CC Nogent-sur-Oise à 8mn 50 s
26 FORTIN Leo ESEG Douai à 8 mn 52 s
27 CARESMEL Alexis CC Villeneuve Saint-Germain à 8 mn 53 s
28 PERICHON Pierre Luc SCO Dijon à 9 mn 47 s
29 OLEJNIK Tomasz USSA Pavilly Barentin 
30 SELWA Mathieu Geox Fuji Test Team à 10 mn 26 s
31 ADDYl Raphael Atlas Personal à 11 mn 05 s
32 McLEOD Garrett Canada espoirs à 11 mn 07 s
33 ZANGERLE Joël CC Differdange à 11 mn 08 s
34 NAUD Pierrick Canada espoirs 
35 WIGHT Stuart Canada espoirs 
36 VILLA Romain Club Champagne Charlott’ à 11 mn 10 s
37 THILL Tom CC Differdange 
38 PERSSON Lucas Geox Fuji Test Team
39 LEJEUNE Romain Club Champagne Charlott’
40 RABAUD Julien Club Champagne Charlott’
41 CUMONT Gaylord USSA Pavilly Barentin 
42 DE VOS Geerjan Geox Fuji Test Team
43 SAINT MARTIN Clément USSA Pavilly Barentin 
44 THOMINET Camille CC Villeneuve-Saint-Germain
45 GAWLIK Adam EC Raimes 
46 BALDO Nicolas Atlas Personal 
47 VERMEULEN Valérian ESEG Douai


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais