Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

52ème Grand Prix de Denain

ME 1.1


Flahaut vise le doublé


Jean-Marc Hecquet

Bruno Carlos
Le 52ème Grand Prix de Denain, ce jeudi 14 avril, rassemble un beau plateau de sprinteurs. Le Prouvysien Denis Flahaut (Roubaix-Lille Métropole), vainqueur sortant, évoluera sur ses routes d’entraînement.

Cinquième manche de la Coupe de France PMU, le Grand Prix de Denain est une épreuve souvent dévolue aux sprinteurs. Le Picard Jimmy Casper (Saur-Sojasun) y a inscrit trois fois son nom au palmarès (2005, 2006 et 2009) au cours des six dernières éditions. Mais, ils seront nombreux à vouloir s’imposer dans la cité du Valenciennois. L’Australien Robbie Mc Ewen (RadioShack), triple maillot vert du Tour de France (et lauréat de 12 étapes), l’Italien Danilo Napolitano (Acqua & Sapone), le néo-pro allemand John Degenkolb (Team HTC-High Road), le Lituanien Aidis Kruopis (Landbouwkrediet), le vainqueur de la Coupe de France 2010, le Colombien Leonardo Duque (Cofidis), Sébastien Chavanel (Europcar), qui s’est imposé à Denain en 2008, Sébastien Hinault, Anthony Ravard (AG2R-La Mondiale), Romain Feillu (Vacansoleil), Florian Vachon (Bretagne-Schuller), sans oublier l’Arrageois Adrien Petit (Cofidis) seront les hommes à surveiller en vue de la banderole d’arrivée. Le champion d’Italie Giovanni Visconti (Farnese Vini) s’annonce également comme un redoutable finisseur. On notera la présence des Nordistes John Gadret (AG2R-La Mondiale), 3ème d’une étape au Tour du Pays Basque, Olivier Bonnaire (FDJ) et Arnaud Molmy (Big Mat-Auber 93).

Flahaut « à domicile »

Mais celui qui aura le plus à cœur de réaliser une « perf » sur ce 52ème Grand Prix de Denain, est, sans aucun doute, Denis Flahaut (Roubaix-Lille Métropole) qui aimerait faire aussi bien que Bruno Wojtinek (auteur du doublé en 1986 et 1987). Troisième en 2009 (derrière Jimmy Casper et l’Australien Matthew Goss, le lauréat de Milan-San Remo), vainqueur l’an passé, le Prouvysien a encore coché sur ses tablettes l’épreuve chère à Dominique Serrano.

« C’est une course dont le profil me convient idéalement, souligne le vainqueur du Grand Prix de Lillers. C’est souvent une arrivée groupée. J’ai annoncé la couleur à mes équipiers en début de saison. Cela constitue le gros objectif de ma saison. Par rapport à l’an dernier, il y a un léger changement de parcours. Mais je le connais par cœur. Je ne peux pas me faire surprendre ». Depuis quelques semaines, il a accumulé les kilomètres en vue de ce grand rendez-vous régional. « J’ai disputé la Route Adélie, le Tour d’Emeraude, le « Pino Cerami », puis deux étapes du Circuit des Ardennes pour bien préparer Denain. J’ai fait pas mal d’efforts en course et à l’entraînement. J’avais de bonnes sensations. J’espère que cela se passera mieux qu’au Tour d’Emeraude où la victoire était dans mes cordes, mais il n’y a pas eu une bonne cohésion au sein de l’équipe au moment du sprint. En tout cas, je ferai tout mon possible pour essayer de ne pas décevoir mes supporters dont je reçois de nombreux encouragements  ». Le Nordiste pourra compter sur la même équipe roubaisienne (à une exception près) qui lui avait préparé le sprint victorieux au Grand Prix de Lillers. A savoir : Anthony Colin, Benoît Daeninck, Loïc Desriac (9ème, samedi, du Tour des Flandres Espoirs), Kevin Lalouette, Morgan Kneisky, Steven Tronet et Nicolas Bonnet.

L’épreuve compte 199 km répartis en 8 tours. Après la Boucle de l’Amandinois (41,7 km), les quelque 160 engagés, disputeront celles de l’Ostrévent (42,9 km) et du Denaisis (38,4 km). Ils auront déjà parcouru 123 km et seront passés trois fois sur la ligne d’arrivée. Les concurrents entameront alors les cinq circuits locaux de 15,2 km. Le départ sera donné à 12H00 rue Arthur Bonnet à Denain. L’arrivée sera jugée au même endroit aux alentours de 16H30.

Le 52ème Grand Prix de Denain, ce jeudi 14 avril, rassemble un beau plateau de sprinteurs. Le Prouvysien Denis Flahaut (Roubaix-Lille Métropole), vainqueur sortant, évoluera sur ses routes d’entraînement.

Cinquième manche de la Coupe de France PMU, le Grand Prix de Denain est une épreuve souvent dévolue aux sprinteurs. Le Picard Jimmy Casper (Saur-Sojasun) y a inscrit trois fois son nom au palmarès (2005, 2006 et 2009) au cours des six dernières éditions. Mais, ils seront nombreux à vouloir s’imposer dans la cité du Valenciennois. L’Australien Robbie Mc Ewen (RadioShack), triple maillot vert du Tour de France (et lauréat de 12 étapes), l’Italien Danilo Napolitano (Acqua & Sapone), le néo-pro allemand John Degenkolb (Team HTC-High Road), le Lituanien Aidis Kruopis (Landbouwkrediet), le vainqueur de la Coupe de France 2010, le Colombien Leonardo Duque (Cofidis), Sébastien Chavanel (Europcar), qui s’est imposé à Denain en 2008, Sébastien Hinault, Anthony Ravard (AG2R-La Mondiale), Romain Feillu (Vacansoleil), Florian Vachon (Bretagne-Schuller), sans oublier l’Arrageois Adrien Petit (Cofidis) seront les hommes à surveiller en vue de la banderole d’arrivée. Le champion d’Italie Giovanni Visconti (Farnese Vini) s’annonce également comme un redoutable finisseur. On notera la présence des Nordistes John Gadret (AG2R-La Mondiale), 3ème d’une étape au Tour du Pays Basque, Olivier Bonnaire (FDJ) et Arnaud Molmy (Big Mat-Auber 93).

Flahaut « à domicile »

Mais celui qui aura le plus à cœur de réaliser une « perf » sur ce 52ème Grand Prix de Denain, est, sans aucun doute, Denis Flahaut (Roubaix-Lille Métropole) qui aimerait faire aussi bien que Bruno Wojtinek (auteur du doublé en 1986 et 1987). Troisième en 2009 (derrière Jimmy Casper et l’Australien Matthew Goss, le lauréat de Milan-San Remo), vainqueur l’an passé, le Prouvysien a encore coché sur ses tablettes l’épreuve chère à Dominique Serrano.

« C’est une course dont le profil me convient idéalement, souligne le vainqueur du Grand Prix de Lillers. C’est souvent une arrivée groupée. J’ai annoncé la couleur à mes équipiers en début de saison. Cela constitue le gros objectif de ma saison. Par rapport à l’an dernier, il y a un léger changement de parcours. Mais je le connais par cœur. Je ne peux pas me faire surprendre ». Depuis quelques semaines, il a accumulé les kilomètres en vue de ce grand rendez-vous régional. « J’ai disputé la Route Adélie, le Tour d’Emeraude, le « Pino Cerami », puis deux étapes du Circuit des Ardennes pour bien préparer Denain. J’ai fait pas mal d’efforts en course et à l’entraînement. J’avais de bonnes sensations. J’espère que cela se passera mieux qu’au Tour d’Emeraude où la victoire était dans mes cordes, mais il n’y a pas eu une bonne cohésion au sein de l’équipe au moment du sprint. En tout cas, je ferai tout mon possible pour essayer de ne pas décevoir mes supporters dont je reçois de nombreux encouragements  ». Le Nordiste pourra compter sur la même équipe roubaisienne (à une exception près) qui lui avait préparé le sprint victorieux au Grand Prix de Lillers. A savoir : Anthony Colin, Benoît Daeninck, Loïc Desriac (9ème, samedi, du Tour des Flandres Espoirs), Kevin Lalouette, Morgan Kneisky, Steven Tronet et Nicolas Bonnet.

L’épreuve compte 199 km répartis en 8 tours. Après la Boucle de l’Amandinois (41,7 km), les quelque 160 engagés, disputeront celles de l’Ostrévent (42,9 km) et du Denaisis (38,4 km). Ils auront déjà parcouru 123 km et seront passés trois fois sur la ligne d’arrivée. Les concurrents entameront alors les cinq circuits locaux de 15,2 km. Le départ sera donné à 12H00 rue Arthur Bonnet à Denain. L’arrivée sera jugée au même endroit aux alentours de 16H30.


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais