Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

8ème Critérium de Watten

cadets


Axel Flet du CC Vieux-Condé sort le grand jeu.


.

Dimanche 4 Juillet 2010 : Belvédère situé entre la Flandre maritime, l’Artois et le marais audomarois, traversée par l’Aa, Watten, prononcez « ouatte », accueille son huitième critérium cycliste, organisé par l’équipe de la commission des sports, placée sous la houlette de M. Daniel Deschodt, maire de Watten. La municipalité bénéficie du concours technique du Vélo-club de Saint-Omer, présidé par M. Philippe Tacquez. Le circuit long de 1,2 km, plat comme une limande, entièrement fermé à la circulation, emprunte la rue de Dunkerque, puis le passage de la rue du Général de Gaulle, la place du Rivage, la rue de Bailly, la rue de l’Aa et enfin la rue de Dunkerque où sont jugés départ et arrivée. Parrainées par la FFC, deux épreuves sont au menu :

- Minimes à 14h30
- Cadets à 16h30

Un ciel bien ensoleillé, des températures voisines des 25°C et un vent de sud-ouest à 25 km/h : des conditions idéales offertes aux wattenais, venus nombreux applaudir les jeunes champions.

Qui succédera à Augustin Regost de l’AC Bourthes, vainqueur l’an passé ?

Trente cinq coureurs sont au départ. Le club le plus représenté est le Dunkerque LC avec quatre engagés. L’ESEG Douai, l’UVC Calais, le VC Roubaix et le VCU Halluin n’en comptent que trois. Trois favoris : Axel Flet du CC Vieux-Condé vient de remporter son premier succès à Bavay ; Samuel Leroux de l’UVC Calais, vainqueur à Blendecques et Rombly ; Florent Breye du VC Roubaix, double vainqueur à Isbergues dont les championnats régionaux. Un challenger : Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, vainqueur à Armentières.

Nicolas Miccoli, Florent Breye et Samuel Leroux animent le début de course.

Le départ est donné à 16h32 par Christophe, speaker du VC St Omer. Cinquante tours de circuit sont à parcourir pour une distance de soixante kilomètres. Steven Kochanski de l’US Roncq dirige la visite guidée. Florian Van Eslander du CC Cambrai boucle le premier tour avec une poignée de secondes sur le peloton emmené par Axel Flet et Steven Kochanski. Mathieu Buirette prend le relais du camberlot au tour suivant, sans plus de succès. Le douaisien reçoit le soutien d’Axel Flet et d’Antonio Barbieri du Dunkerque LC. Pour peu de temps, Steven Kochanski veille. Aussitôt, Nicolas Miccoli du Dunkerque LC, Florent Breye du VC Roubaix et Samuel Leroux de l’UVC Calais tentent une ouverture. L’écart avec le peloton est de douze secondes au cinquième passage. Sous l’impulsion d’Axel Flet et de Steven Kochanski, tout rentre dans l’ordre au huitième tour. Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, Florian Van Eslander du CC Cambrai, Maxime Hellin et Thomas Bruneau du VCU Halluin tentent vainement de prendre l’air.

Corentin Torzewski, Thomas Bruneau, Antony Ferreira et Timothée Watier prennent le relais.

C’est Corentin Torzewski du CL Barlin qui initie le mouvement, imité par Timothée Watier du SC Boulogne, Thomas Bruneau et Antony Ferreira du VCU Halluin. L’avance du quatuor atteint seize secondes au quinzième kilomètre, se stabilise puis commence à diminuer. Mathieu Buirette et Maxime Hellin anticipent le retour du peloton en rejoignant les fuyards au dix-septième tour. Les échappés repris, Axel Flet tente sa chance deux tours plus loin et prend rapidement une quinzaine de secondes. Corentin Torzewski et Samuel Leroux se lancent à la poursuite du rémois, bientôt imités par Steven Kochanski. Les trois poursuivants rejoignent le fuyard après trois quarts d’heure de course.

Axel Flet, Corentin Torzewski, Samuel Leroux et Steven Kochanski à la mi-course.

L’écart avec le peloton est de vingt-quatre secondes lorsque Florian Dauchy de l’ESEG Douai décide de partir en chasse-patate. Le grand douaisien revient à seize secondes du quatuor de tête puis reste en équilibre. Un moment pris en chasse par Alexandre Olivier de l’AS Hellemmes et Florian Van Eslander, Florian Dauchy se fait reprendre par le peloton à l’heure de course. L’écart entre ce dernier et les fuyards est de vingt-huit secondes. Jugeant que le groupe n’avance plus à son goût, Axel Flet profite d’un virage raté par Samuel Leroux pour prendre quelques mètres…

Axel Flet au dessus du lot.

Malgré les efforts de Corentin Torzewski, l’écart, égal à huit secondes à douze tours de l’arrivée, augmente à raison de deux secondes par tour. A dix kilomètres de l’arrivée, les roubaisiens Florent Breye et Florian Rotthier tentent vainement de fausser compagnie au peloton. Ce dernier aperçoit, en ligne de mire, le groupe « Leroux » et accélère l’allure. Le trio de poursuivants est repris à cinq tours de l’arrivée. Axel Flet conserve vingt-deux secondes sur le paquet, lancé à ses trousses. Le vent qui balaye la rue de Dunkerque use les organismes. A deux tours de l’arrivée, comme tout poursuiteur qui se respecte, Mathieu Buirette de l’ESEG Douai tente le coup du chacal. Vigilant, Florian Van Eslander du CC Cambrai, saute dans sa roue. Les deux compères s’entendent bien. L’écart avec le vieux-condéen diminue : seize secondes au dernier passage. Axel Flet conserve dix secondes sur la ligne d’arrivée et remporte le huitième critérium de Watten et, accessoirement, le deuxième succès de sa saison. Florian Van Eslander, plus véloce que son compagnon, prend une belle deuxième place qui jette dans le tiroir à oubli, le traumatisme au genou soigné il y a quelques semaines. Mathieu Buirette monte sur le podium. Florian Rotthier du VC Roubaix règle le sprint du peloton pour la quatrième place.

Commentaires d’après-course :

. Axel Flet du CC Vieux-Condé, vainqueur du huitième critérium de Watten : « Je suis rentré hier à minuit de Gap alors je ne pensais pas trop pouvoir m’échapper comme je l’ai fait. Surtout qu’au début, je n’étais pas bien. A chaque accélération, j’avais du mal, mais au fur et à mesure, les quelques sprints m’ont débloqué. Après dans l’échappée, je sentais que Corentin était le seul à bien rouler. L’échappée n’avançait pas beaucoup, beaucoup. Puis dans le tournant à angle droit, Sam l’a mal pris et je prends quelques mètres. Là, j’embraye toute de suite. Après j’ai géré surtout que j’avais très mal au dos. Depuis le début de l’année, je tourne autour de la victoire. Depuis quelques mois, je ne fais que des podiums. C’est rageant, mais vu le peu d’entrainement que j’ai. Au plus je ne suis pas déçu, bien au contraire. J’ai le temps pour gagner. Aux inter-régions je n’ai pas eu de chance à cause de crevaisons et du décès d’Adrien Pinto que je connaissais. En plus je me sens bien dans l’équipe avec Romain. On s’entend très bien. Je cherche de nouveaux coureurs pour l’année prochaine, pour reformer une équipe Junior. Désolé pour les fautes d’orthographe, et encore merci pour les photos. Bonne nuit :) »

Florian Van Eslander du CC Cambrai, deuxième : « Alors une course où je sentais qu’il y allait avoir de la bagarre, vu que c’était un critérium. Je me suis dit qu’il ne fallait pas laisser sortir 3-4 costauds. Je fais le 1er tour à bloc pour faire péter mais ça n’aboutira à rien. Je tente d’autres échappées, mais dur et je me suis fais contrer.
Vers le 15eme tour, j’ai eu une faiblesse, je n’avais pas bu, j’entendais mon père me disant de boire et manger et que c’était juste un passage difficile ou il fallait s’accrocher.
Dès le moment de repos, j’ai bu et mangé et là ça allait mieux.
J’ai su attaquer après pour essayer de former un groupe. Axel revient sur moi et me contre. Il part seul, des contres se formeront à l’issue de petites attaques.
Je suis au milieu du peloton et pense que tout allait rentrer dans l’ordre.
A la mi-course, j’essaie d’organiser le peloton, j’ai tout de suite vu que ça n’allait pas être facile. Je fais de mon mieux pour organiser le peloton. J’entendais l’écart qui ne rétrécissait pas fort, j’ai su sortir pendant un moment de relâchement avec Alexandre Olivier, on effectue 3 tours ensemble et pensions rentrer, on s’entendait bien. Le peloton derrière se remit à rouler et rentra. Je me remis devant et continuais à rouler. Un moment mon père me dit ça se désorganise devant. J’en fis part dans le peloton ce qui redonna du moral à des gars.
Et là on entendait l’écart rétrécir. Je me suis dit c’est maintenant ou jamais.
Je donnai une grande part de mon travail ainsi que d’autres adversaires y mirent du leur aussi, je les félicite et les encourage. On aperçut le groupe de contre derrière Axel Flet en point de mire, et là tout le monde retrouva le moral. On rentre sur le groupe, j’entends qu’il y a Axel devant, je me suis dit : ce n’est pas la peine, je ne pensai pas qu’il serait devant. A 5 tours, le peloton est en ordre, je suis vigilant, les coureurs qui partent faudra aller avec eux car c’est le coup qui partira, je vois Mathieu Buirette qui part dans le 46ème tour, c’est un costaud, il fallait y aller.
Je fais l’effort et pars avec. L’entente est super, c’était la bonne.
On revient sur Axel à 8 secondes, je me suis dit faut y aller c’est maintenant, les jambes ne pouvant pas répondre, je finirai au sprint avec Mathieu qui a fait une super fin de course. Je le félicite et suis content de ma 2nde place.
Axel a fait le bon choix, mésentente dans le groupe il a préféré faire le cavalier seul, c’est un choix, c’était le bon, il a réfléchi et c’est ce qui fallait faire, bravo.
C’était un circuit relativement plat mais usant, c’était un circuit pour la relance, le vent était présent, cela a fait du dégât.
Je fais une saison correcte mais pas au top, j’espérais mieux sur certaines courses. J’ai dû arrêter deux semaines avec mes problèmes de genoux, ce n’était pas évident, une coupure au moment non voulu, maintenant c’est les vacances j’en profite pour m’entrainer correctement. J’aurais voulu débloquer une victoire jusqu’a présent, ce n’est pas encore le cas aujourd’hui. Je l’espère bientôt. »

Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, troisième : « La course de Watten était un beau petit circuit, il y avait la portion vent de face qui faisait bien mal mais je n’avais pas de super bonnes jambes mais bon ça a été quand même, Axel a fait une super belle course. En plus c’est sa 2ème victoire d’affilée, donc je pense qu’il doit être relativement content. Moi, je suis assez satisfait de mes résultats pour une première année de vélo en compétition, et puis j’ai réussi à me trouver un point où je ne suis pas trop mauvais "à la poursuite " et où j’ai eu la chance de me qualifier pour les championnats de France où j’espère faire une assez bonne prestation. Mais bon je vais voir le déroulement par la suite... »

Antonio Barbieri du Dunkerque LC, cinquième : « nous avons dû nous mettre à rouler à bloc pendant 1 tour et demi avec l’aide de Mathieu Buirette et Florent Breye, moi, Nicolas Miccoli, mon coéquipier qui a roulé pour moi sur la fin de course, pour le sprint, pour espérer une bonne place. Mais une fois revenu sur le groupe de tête, le peloton s’est résigné à revenir sur Axel. Il restait peu de tours pour revenir. Donc après être revenu à 26", nous avons relâché. »
Merci et Bravo à tous.

Les classements :

1 FLET Axel CC VIEUX CONDEEN
2 VAN ESLANDER Florian CC CAMBRAI
3 BUIRETTE Mathieu ESEG DOUAI
4 ROTTIER Florian VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
5 BARBIERI Antonio DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
6 LEROUX Samuel UVC CALAIS
7 TORZEWSKI Corentin CL BARLIN
8 FERREIRA Antony VCU HALLUINOISE
9 DESCAMPS Hugo GAZELEC DE DOUAI
10 WATIER Timothée SC BOULONNAIS
11 DORDAIN Clément ESEG DOUAI
12 HELLEBOIS Thierry USO BRUAY-LA-BUISSIERE
13 BRUNEAU Thomas VCU HALLUINOISE
14 BREYE Florent VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
15 HALLOSSERIE Paul CC ARMENTIEROIS
16 JULIEN Nicolas VC ST OMER
17 HYETTE Thomas UVC CALAIS
18 KOCHANSKI Steven US RONCQUOISE
19 OLIVIER Alexandre AS HELLEMMES
20 GHYS Alexandre SC BOULONNAIS
21 LEFEBVRE Brandon UVC CALAIS
22 HELLIN Maxime VCU HALLUINOISE
23 MICCOLI Nicolas DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
24 DAUCHY Florian ESEG DOUAI
25 CORNET Shawn O HESDIN MARCONNE
26 SCHREVEL Julien DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
27 LOGIE Clément VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
28 MERIAUX Nicolas AS HELLEMMES
29 MATHIAS Corentin CC BRIMEUX
30 BACQUART Quentin ARRAS VC
31 AMMARI Valentin EC RAISMES PETITE FORET PORTE DU HAINAUT

Dimanche 4 Juillet 2010 : Belvédère situé entre la Flandre maritime, l’Artois et le marais audomarois, traversée par l’Aa, Watten, prononcez « ouatte », accueille son huitième critérium cycliste, organisé par l’équipe de la commission des sports, placée sous la houlette de M. Daniel Deschodt, maire de Watten. La municipalité bénéficie du concours technique du Vélo-club de Saint-Omer, présidé par M. Philippe Tacquez. Le circuit long de 1,2 km, plat comme une limande, entièrement fermé à la circulation, emprunte la rue de Dunkerque, puis le passage de la rue du Général de Gaulle, la place du Rivage, la rue de Bailly, la rue de l’Aa et enfin la rue de Dunkerque où sont jugés départ et arrivée. Parrainées par la FFC, deux épreuves sont au menu :

- Minimes à 14h30
- Cadets à 16h30

Un ciel bien ensoleillé, des températures voisines des 25°C et un vent de sud-ouest à 25 km/h : des conditions idéales offertes aux wattenais, venus nombreux applaudir les jeunes champions.

Qui succédera à Augustin Regost de l’AC Bourthes, vainqueur l’an passé ?

Trente cinq coureurs sont au départ. Le club le plus représenté est le Dunkerque LC avec quatre engagés. L’ESEG Douai, l’UVC Calais, le VC Roubaix et le VCU Halluin n’en comptent que trois. Trois favoris : Axel Flet du CC Vieux-Condé vient de remporter son premier succès à Bavay ; Samuel Leroux de l’UVC Calais, vainqueur à Blendecques et Rombly ; Florent Breye du VC Roubaix, double vainqueur à Isbergues dont les championnats régionaux. Un challenger : Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, vainqueur à Armentières.

Nicolas Miccoli, Florent Breye et Samuel Leroux animent le début de course.

Le départ est donné à 16h32 par Christophe, speaker du VC St Omer. Cinquante tours de circuit sont à parcourir pour une distance de soixante kilomètres. Steven Kochanski de l’US Roncq dirige la visite guidée. Florian Van Eslander du CC Cambrai boucle le premier tour avec une poignée de secondes sur le peloton emmené par Axel Flet et Steven Kochanski. Mathieu Buirette prend le relais du camberlot au tour suivant, sans plus de succès. Le douaisien reçoit le soutien d’Axel Flet et d’Antonio Barbieri du Dunkerque LC. Pour peu de temps, Steven Kochanski veille. Aussitôt, Nicolas Miccoli du Dunkerque LC, Florent Breye du VC Roubaix et Samuel Leroux de l’UVC Calais tentent une ouverture. L’écart avec le peloton est de douze secondes au cinquième passage. Sous l’impulsion d’Axel Flet et de Steven Kochanski, tout rentre dans l’ordre au huitième tour. Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, Florian Van Eslander du CC Cambrai, Maxime Hellin et Thomas Bruneau du VCU Halluin tentent vainement de prendre l’air.

Corentin Torzewski, Thomas Bruneau, Antony Ferreira et Timothée Watier prennent le relais.

C’est Corentin Torzewski du CL Barlin qui initie le mouvement, imité par Timothée Watier du SC Boulogne, Thomas Bruneau et Antony Ferreira du VCU Halluin. L’avance du quatuor atteint seize secondes au quinzième kilomètre, se stabilise puis commence à diminuer. Mathieu Buirette et Maxime Hellin anticipent le retour du peloton en rejoignant les fuyards au dix-septième tour. Les échappés repris, Axel Flet tente sa chance deux tours plus loin et prend rapidement une quinzaine de secondes. Corentin Torzewski et Samuel Leroux se lancent à la poursuite du rémois, bientôt imités par Steven Kochanski. Les trois poursuivants rejoignent le fuyard après trois quarts d’heure de course.

Axel Flet, Corentin Torzewski, Samuel Leroux et Steven Kochanski à la mi-course.

L’écart avec le peloton est de vingt-quatre secondes lorsque Florian Dauchy de l’ESEG Douai décide de partir en chasse-patate. Le grand douaisien revient à seize secondes du quatuor de tête puis reste en équilibre. Un moment pris en chasse par Alexandre Olivier de l’AS Hellemmes et Florian Van Eslander, Florian Dauchy se fait reprendre par le peloton à l’heure de course. L’écart entre ce dernier et les fuyards est de vingt-huit secondes. Jugeant que le groupe n’avance plus à son goût, Axel Flet profite d’un virage raté par Samuel Leroux pour prendre quelques mètres…

Axel Flet au dessus du lot.

Malgré les efforts de Corentin Torzewski, l’écart, égal à huit secondes à douze tours de l’arrivée, augmente à raison de deux secondes par tour. A dix kilomètres de l’arrivée, les roubaisiens Florent Breye et Florian Rotthier tentent vainement de fausser compagnie au peloton. Ce dernier aperçoit, en ligne de mire, le groupe « Leroux » et accélère l’allure. Le trio de poursuivants est repris à cinq tours de l’arrivée. Axel Flet conserve vingt-deux secondes sur le paquet, lancé à ses trousses. Le vent qui balaye la rue de Dunkerque use les organismes. A deux tours de l’arrivée, comme tout poursuiteur qui se respecte, Mathieu Buirette de l’ESEG Douai tente le coup du chacal. Vigilant, Florian Van Eslander du CC Cambrai, saute dans sa roue. Les deux compères s’entendent bien. L’écart avec le vieux-condéen diminue : seize secondes au dernier passage. Axel Flet conserve dix secondes sur la ligne d’arrivée et remporte le huitième critérium de Watten et, accessoirement, le deuxième succès de sa saison. Florian Van Eslander, plus véloce que son compagnon, prend une belle deuxième place qui jette dans le tiroir à oubli, le traumatisme au genou soigné il y a quelques semaines. Mathieu Buirette monte sur le podium. Florian Rotthier du VC Roubaix règle le sprint du peloton pour la quatrième place.

Commentaires d’après-course :

. Axel Flet du CC Vieux-Condé, vainqueur du huitième critérium de Watten : « Je suis rentré hier à minuit de Gap alors je ne pensais pas trop pouvoir m’échapper comme je l’ai fait. Surtout qu’au début, je n’étais pas bien. A chaque accélération, j’avais du mal, mais au fur et à mesure, les quelques sprints m’ont débloqué. Après dans l’échappée, je sentais que Corentin était le seul à bien rouler. L’échappée n’avançait pas beaucoup, beaucoup. Puis dans le tournant à angle droit, Sam l’a mal pris et je prends quelques mètres. Là, j’embraye toute de suite. Après j’ai géré surtout que j’avais très mal au dos. Depuis le début de l’année, je tourne autour de la victoire. Depuis quelques mois, je ne fais que des podiums. C’est rageant, mais vu le peu d’entrainement que j’ai. Au plus je ne suis pas déçu, bien au contraire. J’ai le temps pour gagner. Aux inter-régions je n’ai pas eu de chance à cause de crevaisons et du décès d’Adrien Pinto que je connaissais. En plus je me sens bien dans l’équipe avec Romain. On s’entend très bien. Je cherche de nouveaux coureurs pour l’année prochaine, pour reformer une équipe Junior. Désolé pour les fautes d’orthographe, et encore merci pour les photos. Bonne nuit :) »

Florian Van Eslander du CC Cambrai, deuxième : « Alors une course où je sentais qu’il y allait avoir de la bagarre, vu que c’était un critérium. Je me suis dit qu’il ne fallait pas laisser sortir 3-4 costauds. Je fais le 1er tour à bloc pour faire péter mais ça n’aboutira à rien. Je tente d’autres échappées, mais dur et je me suis fais contrer.
Vers le 15eme tour, j’ai eu une faiblesse, je n’avais pas bu, j’entendais mon père me disant de boire et manger et que c’était juste un passage difficile ou il fallait s’accrocher.
Dès le moment de repos, j’ai bu et mangé et là ça allait mieux.
J’ai su attaquer après pour essayer de former un groupe. Axel revient sur moi et me contre. Il part seul, des contres se formeront à l’issue de petites attaques.
Je suis au milieu du peloton et pense que tout allait rentrer dans l’ordre.
A la mi-course, j’essaie d’organiser le peloton, j’ai tout de suite vu que ça n’allait pas être facile. Je fais de mon mieux pour organiser le peloton. J’entendais l’écart qui ne rétrécissait pas fort, j’ai su sortir pendant un moment de relâchement avec Alexandre Olivier, on effectue 3 tours ensemble et pensions rentrer, on s’entendait bien. Le peloton derrière se remit à rouler et rentra. Je me remis devant et continuais à rouler. Un moment mon père me dit ça se désorganise devant. J’en fis part dans le peloton ce qui redonna du moral à des gars.
Et là on entendait l’écart rétrécir. Je me suis dit c’est maintenant ou jamais.
Je donnai une grande part de mon travail ainsi que d’autres adversaires y mirent du leur aussi, je les félicite et les encourage. On aperçut le groupe de contre derrière Axel Flet en point de mire, et là tout le monde retrouva le moral. On rentre sur le groupe, j’entends qu’il y a Axel devant, je me suis dit : ce n’est pas la peine, je ne pensai pas qu’il serait devant. A 5 tours, le peloton est en ordre, je suis vigilant, les coureurs qui partent faudra aller avec eux car c’est le coup qui partira, je vois Mathieu Buirette qui part dans le 46ème tour, c’est un costaud, il fallait y aller.
Je fais l’effort et pars avec. L’entente est super, c’était la bonne.
On revient sur Axel à 8 secondes, je me suis dit faut y aller c’est maintenant, les jambes ne pouvant pas répondre, je finirai au sprint avec Mathieu qui a fait une super fin de course. Je le félicite et suis content de ma 2nde place.
Axel a fait le bon choix, mésentente dans le groupe il a préféré faire le cavalier seul, c’est un choix, c’était le bon, il a réfléchi et c’est ce qui fallait faire, bravo.
C’était un circuit relativement plat mais usant, c’était un circuit pour la relance, le vent était présent, cela a fait du dégât.
Je fais une saison correcte mais pas au top, j’espérais mieux sur certaines courses. J’ai dû arrêter deux semaines avec mes problèmes de genoux, ce n’était pas évident, une coupure au moment non voulu, maintenant c’est les vacances j’en profite pour m’entrainer correctement. J’aurais voulu débloquer une victoire jusqu’a présent, ce n’est pas encore le cas aujourd’hui. Je l’espère bientôt. »

Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, troisième : « La course de Watten était un beau petit circuit, il y avait la portion vent de face qui faisait bien mal mais je n’avais pas de super bonnes jambes mais bon ça a été quand même, Axel a fait une super belle course. En plus c’est sa 2ème victoire d’affilée, donc je pense qu’il doit être relativement content. Moi, je suis assez satisfait de mes résultats pour une première année de vélo en compétition, et puis j’ai réussi à me trouver un point où je ne suis pas trop mauvais "à la poursuite " et où j’ai eu la chance de me qualifier pour les championnats de France où j’espère faire une assez bonne prestation. Mais bon je vais voir le déroulement par la suite... »

Antonio Barbieri du Dunkerque LC, cinquième : « nous avons dû nous mettre à rouler à bloc pendant 1 tour et demi avec l’aide de Mathieu Buirette et Florent Breye, moi, Nicolas Miccoli, mon coéquipier qui a roulé pour moi sur la fin de course, pour le sprint, pour espérer une bonne place. Mais une fois revenu sur le groupe de tête, le peloton s’est résigné à revenir sur Axel. Il restait peu de tours pour revenir. Donc après être revenu à 26", nous avons relâché. »
Merci et Bravo à tous.

Les classements :

1 FLET Axel CC VIEUX CONDEEN
2 VAN ESLANDER Florian CC CAMBRAI
3 BUIRETTE Mathieu ESEG DOUAI
4 ROTTIER Florian VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
5 BARBIERI Antonio DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
6 LEROUX Samuel UVC CALAIS
7 TORZEWSKI Corentin CL BARLIN
8 FERREIRA Antony VCU HALLUINOISE
9 DESCAMPS Hugo GAZELEC DE DOUAI
10 WATIER Timothée SC BOULONNAIS
11 DORDAIN Clément ESEG DOUAI
12 HELLEBOIS Thierry USO BRUAY-LA-BUISSIERE
13 BRUNEAU Thomas VCU HALLUINOISE
14 BREYE Florent VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
15 HALLOSSERIE Paul CC ARMENTIEROIS
16 JULIEN Nicolas VC ST OMER
17 HYETTE Thomas UVC CALAIS
18 KOCHANSKI Steven US RONCQUOISE
19 OLIVIER Alexandre AS HELLEMMES
20 GHYS Alexandre SC BOULONNAIS
21 LEFEBVRE Brandon UVC CALAIS
22 HELLIN Maxime VCU HALLUINOISE
23 MICCOLI Nicolas DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
24 DAUCHY Florian ESEG DOUAI
25 CORNET Shawn O HESDIN MARCONNE
26 SCHREVEL Julien DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
27 LOGIE Clément VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
28 MERIAUX Nicolas AS HELLEMMES
29 MATHIAS Corentin CC BRIMEUX
30 BACQUART Quentin ARRAS VC
31 AMMARI Valentin EC RAISMES PETITE FORET PORTE DU HAINAUT


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais