Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Challenge Albert Denève à Roncq – Journée des Jeunes


Jules Quièvre l’emporte au sprint chez les minimes


.

Dimanche 13 Juin 2010 : C’est au C.I.T. que se déroulent les épreuves cyclistes réservées aux minimes et cadets et organisées par le sympathique président, Jean-Luc Haegeman, et l’équipe de l’US Roncquoise. Le circuit entièrement fermé à la circulation, long de 2,3 km en légers faux-plats, emprunte les avenues et ronds-points du centre routier. L’épreuve est sous tutelle FFC. Un ciel nuageux mais perméable, par moments, aux rayons solaires, des températures voisines des 15°C, un vent léger (5 km/h) : des conditions idéales pour la pratique du vélo.

Qui succèdera à Julien Van Haverbeke du VCU Halluin ?

Cinq représentants d’outre-quiévrain se sont inscrits sur place. Parmi eux, Anthony Debuy du CC Armentières, deuxième à Troisvilles en début de saison, peut créer la surprise. Les frères Alleyn, Vito et Gennaro, vus à Lecelles et Comines, se sont classés, à chaque fois, dans le top15. Le VC Roubaix est le club le plus représenté avec cinq coureurs devant le CC Armentières avec quatre engagés. En l’absence du barlinois Adrien Carpentier, le grand club de la métropole lilloise profitera-t’il de son avantage numérique pour faire triompher l’un de ses deux leaders ? Gabin Sénéchal, vainqueur à Armentières (puis déclassé pour bras levés) et à Wormouth, semble le mieux placé, s’il ne grille pas trop ses cartouches avant le final ; Cyril Hespel, vainqueur à Troisvilles, en ouverture de saison, puis plus récemment, deuxième à Wormouth et quatrième à Mazinghien, semble revenir à son meilleur niveau. Face aux deux fers de lance roubaisiens, un seul nom semble susceptible de s’imposer : Jules Quièvre du CV Liévin, vainqueur à Le Quesnoy et à Potte en Picardie. La planéité du circuit invite Maxime Blampain de l’UC Solrézienne, troisième à Troisvilles, deuxième à Comines, à user de sa puissance en cas d’arrivée au sprint Les derniers résultats enregistrés par Nicolas Wailly du CL Barlin, troisième à Lillers et quatrième à Rombly, le désignent comme outsider. Trente-neuf coureurs dont deux féminines sont au départ : Amandine Huygens, victorieuse à Bouvines et Isbergues part favorite face à Chloë Turblin de la Pédale Madeleinoise, deuxième à Bouvines et quatrième à Isbergues.

Les roubaisiens cadenassent la course.

Le départ est donné à 14h00 précises par Jean-Claude Verbrugghe. Dix-sept tours de circuit sont à parcourir soit une distance de 39,1 km. Chloë Turblin passe en tête au premier virage. Guillaume Monvoisin du CC Cauchois est le premier à mettre le feu aux poudres à l’entame du deuxième tour. Gabin Sénéchal et Maxime Blampain se chargent de le rappeler à l’ordre. Au début du tour suivant, c’est le carolorégien Gennaro Alleyn qui plante une banderille mais Cyril Hespel veille. Aussitôt, Jules Quièvre place une vive accélération et voit, malgré la protection de son équipier Gabin Dhéruelle, Cyril Hespel, le grand brun avec ses chaussettes noires, revenir et imposer au peloton un tempo « moderato ». Seul son camarade Gabin Sénéchal obtient un bon de sortie, rapidement repris par le paquet. Maxime Blampain, l’un des candidats à la victoire, est victime de la sorcière aux dents vertes au sixième tour. Il ne parviendra pas à revenir.

Jules Quièvre règle Gabin Sénéchal et le peloton au sprint.

Du côté des féminines, Chloë Turblin possède une quinzaine de secondes sur sa rivale, Amandine Huygens. Nous sommes à la mi-course. Au neuvième tour, la fourmisienne rejoint Chloë. Le temps s’écoule. Le peloton reste groupé. Au dernier tour, Théodore Duriez de l’ESC Bully tente de se faire la belle mais Kévin Avoine de l’UV Fourmies ne l’entend pas de cette oreille. La course va se conclure par un sprint massif. Gabin Sénéchal du VC Roubaix aborde le dernier virage en tête, Jules Quièvre bien calé dans sa roue, attend le bon moment pour jaillir. C’est à cinquante mètres de l’arrivée, que le liévinois passe irrésistiblement le roubaisien. Les bras levés en forme de V, Jules Quièvre explose de joie en passant la ligne et remporte le Challenge Albert Denève à Roncq. Gabin Sénéchal martèle son guidon et exprime sans doute le regret d’avoir lancé le sprint lui-même. Le roubaisien prend la deuxième place. Le surprenant Guillaume Monvoisin du CC Cauchois termine sur la troisième marche du podium. Chloë Turblin et Amandine Huygens ont passé la ligne ensemble. Dans le doute, Chloë est allée demander sportivement à Amandine de la rejoindre au podium. Jules Quièvre : « J’ai eu mal aux jambes pendant toute la course. J’ai attaqué plusieurs fois, sans succès. Comme j’ai une bonne pointe de vitesse, j’ai attendu le sprint. J’étais convaincu de gagner au sprint. ». Les principaux animateurs de cette épreuve ont été : Cyril Hespel, Jacques Castrique, Gabin Sénéchal, Kévin Avoine, Gennaro et Vito Alleyn, Maxime Blampain, Jules Quièvre et Pierre Steurbaut. Bravo à tous.

Dimanche 13 Juin 2010 : C’est au C.I.T. que se déroulent les épreuves cyclistes réservées aux minimes et cadets et organisées par le sympathique président, Jean-Luc Haegeman, et l’équipe de l’US Roncquoise. Le circuit entièrement fermé à la circulation, long de 2,3 km en légers faux-plats, emprunte les avenues et ronds-points du centre routier. L’épreuve est sous tutelle FFC. Un ciel nuageux mais perméable, par moments, aux rayons solaires, des températures voisines des 15°C, un vent léger (5 km/h) : des conditions idéales pour la pratique du vélo.

Qui succèdera à Julien Van Haverbeke du VCU Halluin ?

Cinq représentants d’outre-quiévrain se sont inscrits sur place. Parmi eux, Anthony Debuy du CC Armentières, deuxième à Troisvilles en début de saison, peut créer la surprise. Les frères Alleyn, Vito et Gennaro, vus à Lecelles et Comines, se sont classés, à chaque fois, dans le top15. Le VC Roubaix est le club le plus représenté avec cinq coureurs devant le CC Armentières avec quatre engagés. En l’absence du barlinois Adrien Carpentier, le grand club de la métropole lilloise profitera-t’il de son avantage numérique pour faire triompher l’un de ses deux leaders ? Gabin Sénéchal, vainqueur à Armentières (puis déclassé pour bras levés) et à Wormouth, semble le mieux placé, s’il ne grille pas trop ses cartouches avant le final ; Cyril Hespel, vainqueur à Troisvilles, en ouverture de saison, puis plus récemment, deuxième à Wormouth et quatrième à Mazinghien, semble revenir à son meilleur niveau. Face aux deux fers de lance roubaisiens, un seul nom semble susceptible de s’imposer : Jules Quièvre du CV Liévin, vainqueur à Le Quesnoy et à Potte en Picardie. La planéité du circuit invite Maxime Blampain de l’UC Solrézienne, troisième à Troisvilles, deuxième à Comines, à user de sa puissance en cas d’arrivée au sprint Les derniers résultats enregistrés par Nicolas Wailly du CL Barlin, troisième à Lillers et quatrième à Rombly, le désignent comme outsider. Trente-neuf coureurs dont deux féminines sont au départ : Amandine Huygens, victorieuse à Bouvines et Isbergues part favorite face à Chloë Turblin de la Pédale Madeleinoise, deuxième à Bouvines et quatrième à Isbergues.

Les roubaisiens cadenassent la course.

Le départ est donné à 14h00 précises par Jean-Claude Verbrugghe. Dix-sept tours de circuit sont à parcourir soit une distance de 39,1 km. Chloë Turblin passe en tête au premier virage. Guillaume Monvoisin du CC Cauchois est le premier à mettre le feu aux poudres à l’entame du deuxième tour. Gabin Sénéchal et Maxime Blampain se chargent de le rappeler à l’ordre. Au début du tour suivant, c’est le carolorégien Gennaro Alleyn qui plante une banderille mais Cyril Hespel veille. Aussitôt, Jules Quièvre place une vive accélération et voit, malgré la protection de son équipier Gabin Dhéruelle, Cyril Hespel, le grand brun avec ses chaussettes noires, revenir et imposer au peloton un tempo « moderato ». Seul son camarade Gabin Sénéchal obtient un bon de sortie, rapidement repris par le paquet. Maxime Blampain, l’un des candidats à la victoire, est victime de la sorcière aux dents vertes au sixième tour. Il ne parviendra pas à revenir.

Jules Quièvre règle Gabin Sénéchal et le peloton au sprint.

Du côté des féminines, Chloë Turblin possède une quinzaine de secondes sur sa rivale, Amandine Huygens. Nous sommes à la mi-course. Au neuvième tour, la fourmisienne rejoint Chloë. Le temps s’écoule. Le peloton reste groupé. Au dernier tour, Théodore Duriez de l’ESC Bully tente de se faire la belle mais Kévin Avoine de l’UV Fourmies ne l’entend pas de cette oreille. La course va se conclure par un sprint massif. Gabin Sénéchal du VC Roubaix aborde le dernier virage en tête, Jules Quièvre bien calé dans sa roue, attend le bon moment pour jaillir. C’est à cinquante mètres de l’arrivée, que le liévinois passe irrésistiblement le roubaisien. Les bras levés en forme de V, Jules Quièvre explose de joie en passant la ligne et remporte le Challenge Albert Denève à Roncq. Gabin Sénéchal martèle son guidon et exprime sans doute le regret d’avoir lancé le sprint lui-même. Le roubaisien prend la deuxième place. Le surprenant Guillaume Monvoisin du CC Cauchois termine sur la troisième marche du podium. Chloë Turblin et Amandine Huygens ont passé la ligne ensemble. Dans le doute, Chloë est allée demander sportivement à Amandine de la rejoindre au podium. Jules Quièvre : « J’ai eu mal aux jambes pendant toute la course. J’ai attaqué plusieurs fois, sans succès. Comme j’ai une bonne pointe de vitesse, j’ai attendu le sprint. J’étais convaincu de gagner au sprint. ». Les principaux animateurs de cette épreuve ont été : Cyril Hespel, Jacques Castrique, Gabin Sénéchal, Kévin Avoine, Gennaro et Vito Alleyn, Maxime Blampain, Jules Quièvre et Pierre Steurbaut. Bravo à tous.

Classement Minimes

Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais