Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Challenge Albert Denève à Roncq – Journée des Jeunes


Dylan Kowalski anime, persiste et remporte la course en ligne.


.

Dimanche 13 Juin 2010 : C’est au C.I.T. que se déroulent les épreuves cyclistes réservées aux minimes et cadets et organisées par le sympathique président, Jean-Luc Haegeman, et l’équipe de l’US Roncquoise. Le circuit entièrement fermé à la circulation, long de 2,3 km en légers faux-plats, emprunte les avenues et ronds-points du centre routier. Parrainées par la FFC, trois épreuves sont au menu :

- Une course en ligne cadets, à 10 h
- Une course en ligne minimes à 14 h
- Un contre-la-montre cadets à 16h

Un ciel nuageux mais perméable, par moments, aux rayons solaires, des températures voisines des 15°C, un vent léger (5 km/h) : des conditions idéales pour la pratique du vélo.

Dylan Kowalski de l’EC Raismes-Petite Forêt part favori.

Un picard, Christopher Vassant de l’AC Montdidier, dixième à Armentières, fervent adepte des circuits de la région est au départ. L’EC Raismes Petite Forêt, l’ESEG Douai et l’UVC Calais sont les clubs les plus présents avec quatre compétiteurs chacun. Vainqueur à Le Quesnoy, Bouvines, Auxi-le-Château et Mazinghien, Dylan Kowalski endosse, sans conteste, la casaque de favori. Dans la catégorie de ceux qui aimeraient bien en gagner une deuxième : Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, vainqueur à Armentières et excellent rouleur ; Samuel Leroux de l’UVC Calais, vainqueur à Rombly, toujours en forme en cette période de l’année ; Antony Ferreira du VCU Halluin, vainqueur à Lillers et Florent Breye qui a confirmé par deux belles troisièmes places obtenues à Lillers et Mazinghien, que son titre régional acquis à Isbergues, le 13 Mai dernier, n’était pas usurpé. Dans la catégorie de ceux qui aimeraient bien en gagner une : tous les autres, bien entendu, mais une mention spéciale à Axel Flet du CC Vieux-Condé qui, deuxième à Le Quesnoy, troisième à Lecelles, deuxième à Bouvines, troisième à Isbergues et deuxième à Rombly, tourne autour depuis le début de saison et mériterait d’en décrocher une. Steven Kochanski, six top10 en 2010, défendra les couleurs du club organisateur : l’US Roncquoise. Florian Van Eslander du CC Cambrai est forfait à cause d’un traumatisme au genou. Trente-neuf concurrents sont au départ dont une féminine : la souriante Anaïs Descamps du CC Vieux-Condé. Qui succèdera à Louis Dewuite du CC Armentières, vainqueur en 2009 ? Les paris sont ouverts.

Dylan Kowalski ouvre les hostilités, relayé par Mathieu Buirette.

Le départ est donné à 10h00 précises par Jean-Claude Verbrugghe, responsable de l’organisation des courses, trésorier du club et animateur-micro. Vingt-deux tours de circuit sont à parcourir pour une distance de 50,6 km. Le picard Christopher Vassant vire en tête au premier virage. Le favori Dylan Kowalski libère les chevaux-vapeur et part en éclaireur dans le premier tour. Axel Flet mène la chasse et arraisonne le raismois dans le tour suivant. Mathieu Buirette prend aussitôt le relais et part seul, à l’aventure. Connaissant les qualités de poursuiteur du douaisien, Julien Van Haverbeke de la Pédale Madeleinoise, Rémi Cordiez de l’Aire VC puis Florian Rotthier du VC Roubaix imposent un tempo soutenu au peloton. Le grand roubaisien se paye le luxe de revenir seul sur Mathieu Buirette. L’écart est d’une poignée de secondes mais Dylan Kowalski, conscient de la valeur des deux échappés prend lui-même la direction de la poursuite. Le cinquième tour donne lieu à un regroupement général.

La deuxième tentative de Dylan Kowalski.

Parti d’une escarmouche dans laquelle figurent Emerick Vandrepotte de l’EC Raismes PF et le grand boulonnais Thimothé Watier, Axel Flet part seul et prend une dizaine de secondes au peloton. Les coureurs de l’ESEG Douai ne l’entendent pas de cette oreille et sous l’impulsion de Clément Dordain puis de Mathieu Buirette, le champenois d’origine se fait reprendre. Une accélération de Dylan Kowalski coupe le peloton en deux. A peine regroupé, le peloton voit jaillir le valenciennois Emerick Vandrepotte, revigoré depuis un récent séjour à Venise. Bientôt rejoint par Florian Rotthier, le sociétaire de l’ECRPF possède six secondes sur un peloton mené par Corentin Torzewski du CL Barlin puis par Mathieu Buirette. Dylan Kowalski prend le relais de son équipier, aux côtés de Florian Rotthier. Le roubaisien lâche prise au bout d’un tour. Nous sommes à la mi-course. Dylan Kowalski possède quatorze secondes d’avance sur le peloton. Cet écart va fluctuer entre dix et dix-huit secondes jusqu’au quinzième tour où le peloton reprend le raismois. Ce dernier, très en jambes, multiplie les attaques.

Dylan Kowalski s’échappe dans l’avant-dernier tour.

A trois tours de l’arrivée, Florian Rotthier est victime de la sorcière aux dents vertes, qui semble, depuis quelque temps, se passionner pour les boyaux du grand roubaisien. A l’antépénultième passage sur la ligne, Nicolas Miccoli du Dunkerque LC étire le peloton comme les yeux d’un chinois. Dylan Kowalski place une banderille dans le vingtième tour. A la cloche, le raismois devance Samuel Leroux de six secondes et le peloton emmené par le roncquois Steven Kochanski de dix secondes. Dans le dernier virage, le visage de Dylan s’est détendu. Un bras levé vers le ciel et la main sur le cœur, Dylan Kowalski savoure cette victoire qu’il est allé chercher au fond de lui-même. Quelques secondes plus tard, Samuel Leroux de l’UVC Calais décroche la deuxième place. Axel Flet du CC Vieux-Condé termine troisième en réglant, au sprint, le peloton. La plupart des coureurs continuent de rouler après l’arrivée pour éliminer les toxines. Un contre-la-montre les attend dans moins de cinq heures.
Samuel Leroux : « Pour ma part, je trouve ce circuit plat mais dur car on est toujours à fond. 42,5 km/h de moyenne, je trouve que c’est pas mal pour des cadets. Je suis content de cette deuxième place. Je suis parti dans le dernier tour et je finis à bloc, jusqu’à la ligne. Je pense que c’est ce qu’il fallait faire. Dylan est très fort. Ces attaques font très mal. Il sait que s’il arrive au sprint, il est battu. Il a fait une course intelligente en partant à 3 km de l’arrivée. On a fait la même chose. Je le félicite. Concernant Axel, son but est d’attendre le sprint car c’est l’un des meilleurs sprinters, avec moi, du peloton. Il a bien visionné la course. Dès qu’un costaud partait, il y allait. Et encore une fois, avec son talent de sprinter, il prend la troisième place. ».Les principaux animateurs de cette épreuve ont été : Dylan Kowalski, Axel Flet, Mathieu Buirette, Florian Rotthier, Julien Van Haverbeke, Antony Ferreira, Florian Dauchy, Samuel Leroux et Valentin Dehaut.
Bravo à tous.

Dimanche 13 Juin 2010 : C’est au C.I.T. que se déroulent les épreuves cyclistes réservées aux minimes et cadets et organisées par le sympathique président, Jean-Luc Haegeman, et l’équipe de l’US Roncquoise. Le circuit entièrement fermé à la circulation, long de 2,3 km en légers faux-plats, emprunte les avenues et ronds-points du centre routier. Parrainées par la FFC, trois épreuves sont au menu :

- Une course en ligne cadets, à 10 h
- Une course en ligne minimes à 14 h
- Un contre-la-montre cadets à 16h

Un ciel nuageux mais perméable, par moments, aux rayons solaires, des températures voisines des 15°C, un vent léger (5 km/h) : des conditions idéales pour la pratique du vélo.

Dylan Kowalski de l’EC Raismes-Petite Forêt part favori.

Un picard, Christopher Vassant de l’AC Montdidier, dixième à Armentières, fervent adepte des circuits de la région est au départ. L’EC Raismes Petite Forêt, l’ESEG Douai et l’UVC Calais sont les clubs les plus présents avec quatre compétiteurs chacun. Vainqueur à Le Quesnoy, Bouvines, Auxi-le-Château et Mazinghien, Dylan Kowalski endosse, sans conteste, la casaque de favori. Dans la catégorie de ceux qui aimeraient bien en gagner une deuxième : Mathieu Buirette de l’ESEG Douai, vainqueur à Armentières et excellent rouleur ; Samuel Leroux de l’UVC Calais, vainqueur à Rombly, toujours en forme en cette période de l’année ; Antony Ferreira du VCU Halluin, vainqueur à Lillers et Florent Breye qui a confirmé par deux belles troisièmes places obtenues à Lillers et Mazinghien, que son titre régional acquis à Isbergues, le 13 Mai dernier, n’était pas usurpé. Dans la catégorie de ceux qui aimeraient bien en gagner une : tous les autres, bien entendu, mais une mention spéciale à Axel Flet du CC Vieux-Condé qui, deuxième à Le Quesnoy, troisième à Lecelles, deuxième à Bouvines, troisième à Isbergues et deuxième à Rombly, tourne autour depuis le début de saison et mériterait d’en décrocher une. Steven Kochanski, six top10 en 2010, défendra les couleurs du club organisateur : l’US Roncquoise. Florian Van Eslander du CC Cambrai est forfait à cause d’un traumatisme au genou. Trente-neuf concurrents sont au départ dont une féminine : la souriante Anaïs Descamps du CC Vieux-Condé. Qui succèdera à Louis Dewuite du CC Armentières, vainqueur en 2009 ? Les paris sont ouverts.

Dylan Kowalski ouvre les hostilités, relayé par Mathieu Buirette.

Le départ est donné à 10h00 précises par Jean-Claude Verbrugghe, responsable de l’organisation des courses, trésorier du club et animateur-micro. Vingt-deux tours de circuit sont à parcourir pour une distance de 50,6 km. Le picard Christopher Vassant vire en tête au premier virage. Le favori Dylan Kowalski libère les chevaux-vapeur et part en éclaireur dans le premier tour. Axel Flet mène la chasse et arraisonne le raismois dans le tour suivant. Mathieu Buirette prend aussitôt le relais et part seul, à l’aventure. Connaissant les qualités de poursuiteur du douaisien, Julien Van Haverbeke de la Pédale Madeleinoise, Rémi Cordiez de l’Aire VC puis Florian Rotthier du VC Roubaix imposent un tempo soutenu au peloton. Le grand roubaisien se paye le luxe de revenir seul sur Mathieu Buirette. L’écart est d’une poignée de secondes mais Dylan Kowalski, conscient de la valeur des deux échappés prend lui-même la direction de la poursuite. Le cinquième tour donne lieu à un regroupement général.

La deuxième tentative de Dylan Kowalski.

Parti d’une escarmouche dans laquelle figurent Emerick Vandrepotte de l’EC Raismes PF et le grand boulonnais Thimothé Watier, Axel Flet part seul et prend une dizaine de secondes au peloton. Les coureurs de l’ESEG Douai ne l’entendent pas de cette oreille et sous l’impulsion de Clément Dordain puis de Mathieu Buirette, le champenois d’origine se fait reprendre. Une accélération de Dylan Kowalski coupe le peloton en deux. A peine regroupé, le peloton voit jaillir le valenciennois Emerick Vandrepotte, revigoré depuis un récent séjour à Venise. Bientôt rejoint par Florian Rotthier, le sociétaire de l’ECRPF possède six secondes sur un peloton mené par Corentin Torzewski du CL Barlin puis par Mathieu Buirette. Dylan Kowalski prend le relais de son équipier, aux côtés de Florian Rotthier. Le roubaisien lâche prise au bout d’un tour. Nous sommes à la mi-course. Dylan Kowalski possède quatorze secondes d’avance sur le peloton. Cet écart va fluctuer entre dix et dix-huit secondes jusqu’au quinzième tour où le peloton reprend le raismois. Ce dernier, très en jambes, multiplie les attaques.

Dylan Kowalski s’échappe dans l’avant-dernier tour.

A trois tours de l’arrivée, Florian Rotthier est victime de la sorcière aux dents vertes, qui semble, depuis quelque temps, se passionner pour les boyaux du grand roubaisien. A l’antépénultième passage sur la ligne, Nicolas Miccoli du Dunkerque LC étire le peloton comme les yeux d’un chinois. Dylan Kowalski place une banderille dans le vingtième tour. A la cloche, le raismois devance Samuel Leroux de six secondes et le peloton emmené par le roncquois Steven Kochanski de dix secondes. Dans le dernier virage, le visage de Dylan s’est détendu. Un bras levé vers le ciel et la main sur le cœur, Dylan Kowalski savoure cette victoire qu’il est allé chercher au fond de lui-même. Quelques secondes plus tard, Samuel Leroux de l’UVC Calais décroche la deuxième place. Axel Flet du CC Vieux-Condé termine troisième en réglant, au sprint, le peloton. La plupart des coureurs continuent de rouler après l’arrivée pour éliminer les toxines. Un contre-la-montre les attend dans moins de cinq heures.
Samuel Leroux : « Pour ma part, je trouve ce circuit plat mais dur car on est toujours à fond. 42,5 km/h de moyenne, je trouve que c’est pas mal pour des cadets. Je suis content de cette deuxième place. Je suis parti dans le dernier tour et je finis à bloc, jusqu’à la ligne. Je pense que c’est ce qu’il fallait faire. Dylan est très fort. Ces attaques font très mal. Il sait que s’il arrive au sprint, il est battu. Il a fait une course intelligente en partant à 3 km de l’arrivée. On a fait la même chose. Je le félicite. Concernant Axel, son but est d’attendre le sprint car c’est l’un des meilleurs sprinters, avec moi, du peloton. Il a bien visionné la course. Dès qu’un costaud partait, il y allait. Et encore une fois, avec son talent de sprinter, il prend la troisième place. ».Les principaux animateurs de cette épreuve ont été : Dylan Kowalski, Axel Flet, Mathieu Buirette, Florian Rotthier, Julien Van Haverbeke, Antony Ferreira, Florian Dauchy, Samuel Leroux et Valentin Dehaut.
Bravo à tous.

Cadets_E1

Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais