Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclo-cross

Championnats de France de Cyclo Cross à Lievin (Elites)


Mourey entre dans l’histoire


.

En 2005 sur ce même circuit du Val de Souchez Francis Mourey (Française des Jeux) était allé chercher son premier maillot tricolore . Après une interruption en 2006 suite à la victoire sedanaise de John Gadret…Francis Mourey a de nouveau fait parler la poudre.. Cinq ans après son premier titre national, est allé chercher son cinquième maillot tricolore. Rejoignant ainsi un certain Dominique Arnould dans la légende …

D’entrée le franc comtois assura le tempo dès les premiers coups de pédales , s’en allant seul en piste poussait par le public…Un Francis Mourey qui tua le suspens  dès le départ, réalisant un départ foudroyant sur un circuit gelé et donc très roulant.

Mourey a tout écrasé  

 Il aborda ce Championnat de France avec une grande confiance. Auteur d’ un départ foudroyant  e coureur de a française des Jeux eut la volonté de se mettre dans le rouge dans les deux premiers tours, sachant personne ne pourra survivre dans sa roue. C’est d’ailleurs exactement ce qui se produit. Dès la première butte, à l’entrée du circuit enneigé, Francis Mourey prit son envol, se dépouillant  pour creuser un écart proche des 30s après deux des onze tours.  Steve Chainel tenta bien de l’accompagner. Malheureusement, le Lorrain opta pour un mulet dès son deuxième passage

Derrière sans prendre le bouillon , il fut question de digérer ce départ en fanfare..C’est ainsi que Steve Chainel (BBox), Laurent Colombatto (F Comté), Arnaud Labbe (M Pyrénées) Julien Roussel (Normandie), Jean Eudes Demaret (Cofidis), Ludovic Renard (Orléanais) Jérome Chevallier (F Comté) et Arnold Jeannesson (C Epargne) se démarquèrent très vite du peloton. Coincés dans de nombreuses chutes au départ ils furent quelques uns à revenir de l’arrière..se fut le cas de John Gadret (AG2R), et Nicolas Bazin (Picardie) qui rentrèrent au bon moment…

Francis Mourey fit le trou et décida de gérer son avance plutôt que de prendre des risques. La perfection, pense-t-on. Peu avant la mi-course le public se réveilla ….tout d’abord en contre le peloton explosa …laissant filer Steve Chainel (BBox), et un peu plus loin Nicolas Bazin (Picardie) …Ces deux à prenant le large sur une meute composée de Guillaume Perrot (R Alpes), Arnold Jeannesson (C Epargne) John Gadret (AG2R), Jean Eudes Demaret (Cofidis), Ludovic Renard (Orléanais) David Derepas (Champagne Ardennes) et Laurent Colombatto (F Comté)…Coté « nordistes » Clément Lhotellerie (Roubaix) n’eut pas son rendement habituel…laissant la vedette à Gaétan Benoit. Le punéen « mouilla » le maillot effectuant une sacrée remontée…pour les autres comme Jérome Boussekey (Lievin), Jérémy Benoit (Lapugnoy), Romain Lejeune (Douai), Steven Tronet (Roubaix) il y eut du bon et moins bon…Puis il y eut ce cri de la foule et les indications de Daniel Mangeas et Francis Avenel…Francis Mourey aurait crevé….

Et 1…….et 5 pour Mourey
Une crevaison qui fit perdre un temps précieux au protégé de Marc Madiot…Sans précipitations , ni affolements le champion de France en titre vit revenir Steve Chainel (Bbox-Bouygues Telecom) et de Nicolas Bazin (C.C. Villeneuve-St Germain) qui n’en demandaient pas tant. Si le picard Nicolas Bazin ne parvenait pas à suivre le rythme élevé imposé par le duo reconstitué , Steve Chainel lui , prit le parti de coller  à la roue de Francis Mourey durant toute la fin de course. Contre toute attente, Francis Mourey se vit donc dans l’obligation de composer Steve Chainel  rien ne permet de les départager. Et Chainel le sait ne se faisant guère d’illusions quant à ses chances au sprint, persuadé de sa supériorité physique par le développement qu’il emmène.En changeant de vélo à mi-course, Francis Mourey est en effet passé sur un plateau de 50 dents (Chainel emmène un 46 dents), ce qu’il est le seul en mesure de faire dans les circuits de cyclo-cross. En lançant le sprint doté d’un tel développement, Francis Mourey se sait invincible. Steve Chainel ne peut que constater une fois de plus la suprématie de son aîné, qui met un point d’honneur à conserver son titre de champion de France de cyclo-cross. Le podium est complété par Nicolas Bazin (CC Villeneuve-Saint-Germain Soissons Aisne), auteur d’une très belle course à la poursuite des deux duellistes de ce France captivant jusqu’au bout. Rendez-vous à Lanarvily l’an prochain pour un troisième épisode de ce duel. On en a déjà l’eau à la bouche.  « Le circuit était piégeux » , confiait le Lorrain. « J’ai dû changer de vélo en début d’épreuve. Après deux tours, j’ai cru que tout était fini. Mais quand nous sommes revenus sur Francis, j’ai de nouveau cru en mes chances. Je me suis contenté d’attendre le sprint. Mais, il avait un braquet plus important que le mien et, de toute façon, il était le plus fort ».

Gadret malchanceux
S’il ne paraissait pas en mesure d’inquiéter Francis Mourey, John Gadret (AG2R-La Mondiale) n’a pas été épargné par la malchance. Le Nordiste s’est accroché avec Arnaud Labbe en début de course et a endommagé sa roue. Encore en lice pour une place d’honneur, il connaissait un nouveau coup du sort à trois tours de l’arrivée. Victime d’un saut de chaîne, l’ancien champion de France brisait son dérailleur et devait changer de vélo, laissant échapper toute chance de podium. Il termine 11e à 1’25" de Mourey


CLASSEMENT COMPLET du Championnat de France Elite 2010
1 MOUREY Francis (1980) (Française des Jeux) Les 10 tours en 1H00’40
2 CHAINEL Steve (1983) (Bbox Bouygues Telecom) mt
3 BAZIN Nicolas (1983) (CC Villeneuve-St-Germain) (PIC) à 0’22
4 DEREPAS David (1978) (UVC Aube Troyes) (CHA) à 0’34
5 LABBE Arnaud (1976) (GSC Blagnac) (MPY) à 0’38
6 JEANNESSON Arnaud (1986) (Caisse d’Epargne) à 0’50
7 DEMARET Jean-Eudes (1984) (Cofidis) à 1’00
8 COLOMBATTO Laurent (1978) (AC Bisontine) (FRC) mt
9 PERROT Guillaume (1987) (EC Saint-Etienne-Loire) (RHA) mt
10 ROUSSEL Julien (1981) (VC Rouen 76) (NOR) à 1’12
11 GADRET John (1979) (AG2R La Mondiale) à 1’25
12 CHEVALLIER Jérôme (1974) (AC Bisontine) (FRC) à 1’28
13 RENARD Ludovic (1984) (Team RLB Cyclisme 41) (ORL) à 1’43
14 MOMBAERTS Johan (1984) (Auber 93) à 1’57
15 BRUNEVAL François (1987) (VC Rouen 76) (NOR) à 2’56
16 LEJEUNE Romain (1987) (UV Aube) (CHA) mt
17 GENTHON Lionel (1973) (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme) (RHA) à 3’00
18 SZKOLNIK Mickael (1982) (AVC Libourne) (AQU) à 3’04
19 LE QUEAU Yann (1987) (Leucémie Espoir Quimper) (BRE) à 3’06
20 LE BRUN Simon (1987) (Cycle Poitevin) (POC) mt
21 MOUNIER Jérémy (1985) (Creuse Oxygène) (LIM) à 3’10
22 HANSEN Sébastien (1979) (US Domont) (IDF) à 3’13
23 LE BOUEDEC Christophe (1982) (EC Quevenoise) (BRE) à 3’16
24 DELAMARRE Christophe (1980) (Bleus de France Suresnes) (IDF) à 3’19
25 BELOT Stéphane (1983) (CG Orléans Loiret) (ORL) mt
26 LUTSEN Luc (1987) (JGS Nivernaise) (BOU) à 3’22
27 FLEURY Damien (1985) (AC Bayeux) (NOR) à 3’28
28 BAILLET Alexandre (1985) (CC Villeneuve-St-Germain) (PIC) mt
29 MOUGEL Damien (1985) (AC Bisontine) (FRC) à 3’34
30 BENOIT Gaetan (1982) (RLC Punéenne) (NPC) à 3’38
31 HERBRETEAU Loic (1976) (Saint-Cyr Tours 37 Cyclisme) (ORL) mt
32 PINEAU Jérôme (1980) (Quick Step) à 4’13
33 LHOTELLERIE Clément (1986) (Roubaix Lille Métropole) à 4’17
34 PRISE Cyrille (1974) (Hennebont Cyclisme) (BRE) à 4’18
35 PERRIN Pascal (1974) (ASPTT Nancy) (LOR) à 4’56
36 BENOIT Jérémy (1985) (RLC Punéenne) (NPC) à 5’12
37 CHATAIGNON David (1983) (VC Ambert) (AUV) à 5’17
38 PAGNIER David (1970) (CC Villeneuve-St-Germain) (PIC) à 5’21
39 BOUSSEKEY Jérôme (1984) (CV Liévin) (NPC) à 5’23
40 SINGER Marc (1976) (EC Colmar) (ALS) à 5’33
41 BENOIST Guillaume (1977) (Laval Cyclisme 53) (PDL) à 5’43
42 LE BESQ Nicolas (1981) (AC Centuloise) (PIC) à 5’47
43 LE NAOUR Sébastien (1978) (VS Quimpérois) (BRE) à 5’55
44 LEJEUNE Romain-Georges (1986) (ESEG Douai) (NPC) à 6’54
45 TRONET Steven (1986) (Roubaix Lille Métropole) à 1 tour
46 CHEVALIER Emmanuel (1979) (ACC Champagnolaise) (FRC) 
47 LAMETTE Pierre (1986) (CM Aubervilliers 93) (IDF) à 2 tours
48 BOUTIN Thibault (1982) (La Flèche Floracoise) (LAR) à 3 tours
49 DROUET Cédric (1981) (US Saint-Herblain) (PDL) 
50 CORNIAU Guillaume (1981) (VC Chaumont) (CHA) à 4 tours
 LOPEZ Jonathan (1986) (VC La Pomme Marseille) (PRO) abandon
 BOURGOIN Clément (1987) (Charvieu-Chavagneux IC) (RHA) abandon
 CHEVALIER Brice (1977) (ACC Champagnolaise) (FRC) abandon
 BOURLY Fabien (1982) (AC Bazancourt-Reims) (CHA) abandon
 BONHOMME David (1978) (Evian Vélo) (RHA) abandon
 BOYER Julien (1984) (UV Limousine) (LIM) abandon
 CHAUDOY Romain (1987) (Cycle Poitevin) (POC) abandon

En 2005 sur ce même circuit du Val de Souchez Francis Mourey (Française des Jeux) était allé chercher son premier maillot tricolore . Après une interruption en 2006 suite à la victoire sedanaise de John Gadret…Francis Mourey a de nouveau fait parler la poudre.. Cinq ans après son premier titre national, est allé chercher son cinquième maillot tricolore. Rejoignant ainsi un certain Dominique Arnould dans la légende …

D’entrée le franc comtois assura le tempo dès les premiers coups de pédales , s’en allant seul en piste poussait par le public…Un Francis Mourey qui tua le suspens  dès le départ, réalisant un départ foudroyant sur un circuit gelé et donc très roulant.

Mourey a tout écrasé  

 Il aborda ce Championnat de France avec une grande confiance. Auteur d’ un départ foudroyant  e coureur de a française des Jeux eut la volonté de se mettre dans le rouge dans les deux premiers tours, sachant personne ne pourra survivre dans sa roue. C’est d’ailleurs exactement ce qui se produit. Dès la première butte, à l’entrée du circuit enneigé, Francis Mourey prit son envol, se dépouillant  pour creuser un écart proche des 30s après deux des onze tours.  Steve Chainel tenta bien de l’accompagner. Malheureusement, le Lorrain opta pour un mulet dès son deuxième passage

Derrière sans prendre le bouillon , il fut question de digérer ce départ en fanfare..C’est ainsi que Steve Chainel (BBox), Laurent Colombatto (F Comté), Arnaud Labbe (M Pyrénées) Julien Roussel (Normandie), Jean Eudes Demaret (Cofidis), Ludovic Renard (Orléanais) Jérome Chevallier (F Comté) et Arnold Jeannesson (C Epargne) se démarquèrent très vite du peloton. Coincés dans de nombreuses chutes au départ ils furent quelques uns à revenir de l’arrière..se fut le cas de John Gadret (AG2R), et Nicolas Bazin (Picardie) qui rentrèrent au bon moment…

Francis Mourey fit le trou et décida de gérer son avance plutôt que de prendre des risques. La perfection, pense-t-on. Peu avant la mi-course le public se réveilla ….tout d’abord en contre le peloton explosa …laissant filer Steve Chainel (BBox), et un peu plus loin Nicolas Bazin (Picardie) …Ces deux à prenant le large sur une meute composée de Guillaume Perrot (R Alpes), Arnold Jeannesson (C Epargne) John Gadret (AG2R), Jean Eudes Demaret (Cofidis), Ludovic Renard (Orléanais) David Derepas (Champagne Ardennes) et Laurent Colombatto (F Comté)…Coté « nordistes » Clément Lhotellerie (Roubaix) n’eut pas son rendement habituel…laissant la vedette à Gaétan Benoit. Le punéen « mouilla » le maillot effectuant une sacrée remontée…pour les autres comme Jérome Boussekey (Lievin), Jérémy Benoit (Lapugnoy), Romain Lejeune (Douai), Steven Tronet (Roubaix) il y eut du bon et moins bon…Puis il y eut ce cri de la foule et les indications de Daniel Mangeas et Francis Avenel…Francis Mourey aurait crevé….

Et 1…….et 5 pour Mourey
Une crevaison qui fit perdre un temps précieux au protégé de Marc Madiot…Sans précipitations , ni affolements le champion de France en titre vit revenir Steve Chainel (Bbox-Bouygues Telecom) et de Nicolas Bazin (C.C. Villeneuve-St Germain) qui n’en demandaient pas tant. Si le picard Nicolas Bazin ne parvenait pas à suivre le rythme élevé imposé par le duo reconstitué , Steve Chainel lui , prit le parti de coller  à la roue de Francis Mourey durant toute la fin de course. Contre toute attente, Francis Mourey se vit donc dans l’obligation de composer Steve Chainel  rien ne permet de les départager. Et Chainel le sait ne se faisant guère d’illusions quant à ses chances au sprint, persuadé de sa supériorité physique par le développement qu’il emmène.En changeant de vélo à mi-course, Francis Mourey est en effet passé sur un plateau de 50 dents (Chainel emmène un 46 dents), ce qu’il est le seul en mesure de faire dans les circuits de cyclo-cross. En lançant le sprint doté d’un tel développement, Francis Mourey se sait invincible. Steve Chainel ne peut que constater une fois de plus la suprématie de son aîné, qui met un point d’honneur à conserver son titre de champion de France de cyclo-cross. Le podium est complété par Nicolas Bazin (CC Villeneuve-Saint-Germain Soissons Aisne), auteur d’une très belle course à la poursuite des deux duellistes de ce France captivant jusqu’au bout. Rendez-vous à Lanarvily l’an prochain pour un troisième épisode de ce duel. On en a déjà l’eau à la bouche.  « Le circuit était piégeux » , confiait le Lorrain. « J’ai dû changer de vélo en début d’épreuve. Après deux tours, j’ai cru que tout était fini. Mais quand nous sommes revenus sur Francis, j’ai de nouveau cru en mes chances. Je me suis contenté d’attendre le sprint. Mais, il avait un braquet plus important que le mien et, de toute façon, il était le plus fort ».

Gadret malchanceux
S’il ne paraissait pas en mesure d’inquiéter Francis Mourey, John Gadret (AG2R-La Mondiale) n’a pas été épargné par la malchance. Le Nordiste s’est accroché avec Arnaud Labbe en début de course et a endommagé sa roue. Encore en lice pour une place d’honneur, il connaissait un nouveau coup du sort à trois tours de l’arrivée. Victime d’un saut de chaîne, l’ancien champion de France brisait son dérailleur et devait changer de vélo, laissant échapper toute chance de podium. Il termine 11e à 1’25" de Mourey


CLASSEMENT COMPLET du Championnat de France Elite 2010
1 MOUREY Francis (1980) (Française des Jeux) Les 10 tours en 1H00’40
2 CHAINEL Steve (1983) (Bbox Bouygues Telecom) mt
3 BAZIN Nicolas (1983) (CC Villeneuve-St-Germain) (PIC) à 0’22
4 DEREPAS David (1978) (UVC Aube Troyes) (CHA) à 0’34
5 LABBE Arnaud (1976) (GSC Blagnac) (MPY) à 0’38
6 JEANNESSON Arnaud (1986) (Caisse d’Epargne) à 0’50
7 DEMARET Jean-Eudes (1984) (Cofidis) à 1’00
8 COLOMBATTO Laurent (1978) (AC Bisontine) (FRC) mt
9 PERROT Guillaume (1987) (EC Saint-Etienne-Loire) (RHA) mt
10 ROUSSEL Julien (1981) (VC Rouen 76) (NOR) à 1’12
11 GADRET John (1979) (AG2R La Mondiale) à 1’25
12 CHEVALLIER Jérôme (1974) (AC Bisontine) (FRC) à 1’28
13 RENARD Ludovic (1984) (Team RLB Cyclisme 41) (ORL) à 1’43
14 MOMBAERTS Johan (1984) (Auber 93) à 1’57
15 BRUNEVAL François (1987) (VC Rouen 76) (NOR) à 2’56
16 LEJEUNE Romain (1987) (UV Aube) (CHA) mt
17 GENTHON Lionel (1973) (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme) (RHA) à 3’00
18 SZKOLNIK Mickael (1982) (AVC Libourne) (AQU) à 3’04
19 LE QUEAU Yann (1987) (Leucémie Espoir Quimper) (BRE) à 3’06
20 LE BRUN Simon (1987) (Cycle Poitevin) (POC) mt
21 MOUNIER Jérémy (1985) (Creuse Oxygène) (LIM) à 3’10
22 HANSEN Sébastien (1979) (US Domont) (IDF) à 3’13
23 LE BOUEDEC Christophe (1982) (EC Quevenoise) (BRE) à 3’16
24 DELAMARRE Christophe (1980) (Bleus de France Suresnes) (IDF) à 3’19
25 BELOT Stéphane (1983) (CG Orléans Loiret) (ORL) mt
26 LUTSEN Luc (1987) (JGS Nivernaise) (BOU) à 3’22
27 FLEURY Damien (1985) (AC Bayeux) (NOR) à 3’28
28 BAILLET Alexandre (1985) (CC Villeneuve-St-Germain) (PIC) mt
29 MOUGEL Damien (1985) (AC Bisontine) (FRC) à 3’34
30 BENOIT Gaetan (1982) (RLC Punéenne) (NPC) à 3’38
31 HERBRETEAU Loic (1976) (Saint-Cyr Tours 37 Cyclisme) (ORL) mt
32 PINEAU Jérôme (1980) (Quick Step) à 4’13
33 LHOTELLERIE Clément (1986) (Roubaix Lille Métropole) à 4’17
34 PRISE Cyrille (1974) (Hennebont Cyclisme) (BRE) à 4’18
35 PERRIN Pascal (1974) (ASPTT Nancy) (LOR) à 4’56
36 BENOIT Jérémy (1985) (RLC Punéenne) (NPC) à 5’12
37 CHATAIGNON David (1983) (VC Ambert) (AUV) à 5’17
38 PAGNIER David (1970) (CC Villeneuve-St-Germain) (PIC) à 5’21
39 BOUSSEKEY Jérôme (1984) (CV Liévin) (NPC) à 5’23
40 SINGER Marc (1976) (EC Colmar) (ALS) à 5’33
41 BENOIST Guillaume (1977) (Laval Cyclisme 53) (PDL) à 5’43
42 LE BESQ Nicolas (1981) (AC Centuloise) (PIC) à 5’47
43 LE NAOUR Sébastien (1978) (VS Quimpérois) (BRE) à 5’55
44 LEJEUNE Romain-Georges (1986) (ESEG Douai) (NPC) à 6’54
45 TRONET Steven (1986) (Roubaix Lille Métropole) à 1 tour
46 CHEVALIER Emmanuel (1979) (ACC Champagnolaise) (FRC) 
47 LAMETTE Pierre (1986) (CM Aubervilliers 93) (IDF) à 2 tours
48 BOUTIN Thibault (1982) (La Flèche Floracoise) (LAR) à 3 tours
49 DROUET Cédric (1981) (US Saint-Herblain) (PDL) 
50 CORNIAU Guillaume (1981) (VC Chaumont) (CHA) à 4 tours
 LOPEZ Jonathan (1986) (VC La Pomme Marseille) (PRO) abandon
 BOURGOIN Clément (1987) (Charvieu-Chavagneux IC) (RHA) abandon
 CHEVALIER Brice (1977) (ACC Champagnolaise) (FRC) abandon
 BOURLY Fabien (1982) (AC Bazancourt-Reims) (CHA) abandon
 BONHOMME David (1978) (Evian Vélo) (RHA) abandon
 BOYER Julien (1984) (UV Limousine) (LIM) abandon
 CHAUDOY Romain (1987) (Cycle Poitevin) (POC) abandon


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais