Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Championnats de France de l’Avenir à Brécey–

Course contre-la-montre Juniors dames


Pauline Ferrand Prévot, deux jambes au-dessus des autres.


.

Jeudi 19 Aout 2010 : Située à 30 kilomètres du Mont-Saint-Michel et aux limites du Mortainais et de l´Avranchin, Brécey accueille durant quatre jours, du jeudi 19 au dimanche 22 août 2010, le gotha des meilleurs espoirs cyclistes français, dont deux champions du monde, fraîchement titrés chez les juniors. Le comité régional de Normandie et son président Jean-Claude Leclerc, soutenus par les services de la FFC et l’équipe de Vincent Plé, organisent huit épreuves au cœur de cette terre de vélo, riche d’un passé glorieux.
Le circuit est long de 21,8 kilomètres et présente un secteur difficile, entre Le Mesnil-Gilbert et St Pois.

Qui succèdera à Pauline Ferrand Prévot, vainqueur en 2009 ?

Les régions les plus représentées sont l’Ile de France, la Bretagne et le Rhône-Alpes avec deux sélectionnées chacune. La champardennaise Pauline Ferrand Prévot, vice championne du monde de la spécialité part, bien entendu, favorite. Les noms de Jessica Livet (Bourgogne), Marion Sicot (Région Centre), Marine Fléouter (Bretagne) et Alexia Muffat (Rhône-Alpes), résonnent aux oreilles des bookmakers. Un ciel ensoleillé, des températures fraiches comprises entre 15 et 20°C et un léger vent du sud-ouest à 5 km/h composent des conditions idéales pour l’épreuve chronométrée.

Pauline Ferrand Prévot domine les longs faux plats.

Les départs sont donnés, toutes les deux minutes, rue du Stade. Les arrivées sont jugées rue du Bocage. Eugénie Duval (Normandie) emprunte la première, la rampe de lancement à 9h18. Deux temps intermédiaires sont prévus. Le premier contrôle est situé au Mesnil-Gilbert, au bout d’une portion de 7.8 km, constituée de long faux plats, imperceptiblement descendants dans la première partie entre Brécey et Cuves (-2m), légèrement grimpants dans la seconde entre Cuves et Le Mesnil Gilbert (+7m). Seule, la traversée de Cuves présente une véritable déclivité (+14m). Un secteur plutôt favorable aux rouleuses. La sociétaire de l’UV Neubourg réalise 12’09’’. Dix minutes plus tard, l’auvergnate Lucie Pader passe en 12’10’’. Le public normand pousse un soupir de soulagement. Les espoirs des supporters de la championne de France sur piste s’envoleront, six minutes plus tard, au passage de Mathilde Favre (Rhône-Alpes) qui signe un excellent 11’45’’. Coralie Demay (Bretagne) manque de peu le meilleur temps en 11’47’’. Pauline Ferrand Prévot (Champagne-Ardenne) met tout le monde d’accord avec un irrévocable 11’08’’, à plus de 42 km/h.

Derrière l’intouchable Pauline Ferrand Prévot, Mathilde Favre, réalise un sacré numéro.

Le deuxième temps intermédiaire est situé à St Laurent de Cuves, 16,9 km après le départ. Les 9,1 km qui séparent les deux contrôles et composent cette deuxième partie sont beaucoup plus accidentés que la première (+101m). Ce deuxième secteur est plutôt propice aux grimpeuses. Eugénie Duval (Normandie) réalise 28’59’’, premier temps de référence. Cette fois, Lucie Pader (Auvergne), passe mieux les bosses et améliore le temps de la normande en 28’49’’. Six minutes plus tard, la rhônalpine Mathilde Favre signe un impressionnant 27’23’’, au grand bonheur de ses fans. La bretonne Coralie Demay et la sociétaire du Chambéry CC, Alexia Muffat, médaille de bronze aux championnats du monde de la spécialité, passent successivement en 28’32’’ et 28’26’’, à plus d’une minute de l’ex championne de France cadettes. L’inaccessible Pauline Ferrand Prévot termine cette deuxième partie en réalisant 26’02’’. Marion Sicot (Région Centre), Lucie Pader (Auvergne), Fanny Caretti (Franche-Comté) et Alexia Muffat (Rhône-Alpes) effectuent la meilleure progression, dans ce deuxième secteur, en progressant d’une place. La normande Eugénie Duval perd deux places. Derrière Pauline Ferrant Prévot et Mathilde Favre, la rhônalpine Alexia Muffat, l’auvergnate Lucie Pader et la Franc-Comtoise Fanny Caretti réalisent respectivement les troisième, quatrième et cinquième meilleurs temps sur le deuxième secteur et met en évidence leurs aptitudes à gérer les pentes ascendantes.

Pauline Ferrand Prévot et Mathilde Favre, sur leur lancée.

La troisième et dernière section de ce contre-la-montre, longue d’un peu moins de cinq kilomètres, est essentiellement composée de descentes dont celle de la traversée de St Laurent-de-Cuves (-40m), et de longs faux plats descendants, entre St Laurent-de-Cuves et Brécey (-12m).Les rouleuses-descendeuses vont se régaler. Eugénie Duval (Normandie) termine l’épreuve en 35’20"478. Le duel qui oppose la normande à l’auvergnate Lucie Pader, pour l’obtention de la cinquième place, bascule définitivement en faveur de la sociétaire de l’AC Cusset qui réalise 35’13’’111. La révélation de l’épreuve, la rhônalpine Mathilde Favre, junior première année, signe un excellent 33’27’’956 qui lui assure l’acquisition de la médaille d’argent. Le duel pour la médaille de bronze tourne à l’avantage d’Alexia Muffat, qui, en accomplissant les 21,8 km du circuit en 34’47’526, permet au comité Rhône-Alpes de placer ses deux représentantes sur le podium. La bretonne Coralie Demay prend la quatrième place en 34’51’281, à moins de quatre secondes de la médaille de bronze. Après avoir doublé Alexia Muffat, Pauline Ferrand Prévot boucle l’épreuve chronométrée en un époustouflant 31’55’’616, laissant la rhônalpine troisième de l’épreuve, à près de trois minutes. La champardennaise a avalé les faux-plats, les côtes et les descentes à près de 41 km/h de moyenne. Nous sommes impatients d’assister aux exploits de la jeune prodige, à l’échelon supérieur. Les meilleures progressions dans ce secteur descendant sont à mettre au compte de la normande Eugénie Duval et de la ligérienne Amandine Laurent qui progressent d’une place chacune. Derrière Pauline Ferrant Prévot et Mathilde Favre, la bretonne Coralie Demay et la normande Eugénie Duval réalisent, respectivement les troisième et quatrième meilleurs temps sur le troisième secteur et met en évidence leurs aptitudes à gérer les pentes descendantes.

Commentaires d’après-course.

Mathilde Favre (Rhône-Alpes), deuxième des championnats de France de l’Avenir contre-la-montre Juniors dames : « Je suis très satisfaite de cette deuxième place, je ne pouvais pas faire mieux, Pauline était plus forte. Maintenant place à la course en ligne. Le bilan de ma saison est mitigé car j’ai été blessée au mois de mai (tendinite) mais j’ai su bien me préparer pour ces championnats. »

Lucie Pader (Auvergne), cinquième des championnats de France de l’Avenir contre-la-montre Juniors dames : « Tout d’abord, je suis plutôt satisfaite de mon CLM (5ème) mais il est vrai que je regrette de ne pas être parti plus rapidement sur la 1ère partie du circuit jusqu’au 1er pointage intermédiaire. Je pense avoir perdu pas mal de temps là et j’en ai gagné sur les parties plus difficiles. Il me manque quand même 25 secondes à l’arrivée pour pouvoir accrocher une médaille mais je ne regrette rien. J’ai tout donné ! Le circuit n’était vraiment pas facile mais très joli. Pauline était la plus forte, je le savais, je ne me fixais pas du tout par rapport à elle. Pour moi elle était imbattable, c’est de loin la plus forte actuellement surtout sur le CLM. Elle a également dominé largement la course en ligne avec son maillot distinctif de Championne du Monde. Je suis nettement plus déçue de ma course en ligne.
Pour finir sur ma saison je vais bien entendu continuer sans me fixer d’avantage d’objectifs, je vais essayer de bien figurer pour le CLM des Herbiers en octobre et également sur la finale du trophée Fenioux (piste) qui se déroule en septembre. De plus, je n’ai pas encore fait de bilan de ma saison avec mon entraineur. L’an prochain je passe espoir, je vais rester dans mon comité respectif (Auvergne) et j’essaierai de bien figurer sur les coupes de France pour, pourquoi pas, voire une sélection en équipe de France, comme cette année, c’était une bonne expérience ! ! »

Bravo à tous. Nous remercions particulièrement Alexandre Fourez et Virginie Plé-Delamasure pour leur aimable et précieuse collaboration.

Les classements.

1 FERRAND PREVOT Pauline Champagne Ardennes 31:55,616
2 FAVRE Mathilde Rhône Alpes 33:27,956 00:01:32
3 MUFFAT Alexia Rhône Alpes 34:47,526 00:02:52
4 DEMAY Coralie Bretagne 34:51,281 00:02:56
5 PADER Lucie Auvergne 35:13,111 00:03:17
6 DUVAL Eugénie Normandie 35:20,478 00:03:25
7 CARETTI Fanny Franche Comté 35:24,500 00:03 ;29
8 BRAVARD Charlotte Poitou Charente 36:08,975 00:04:13
9 FLEOUTER Marine Bretagne 36:18,185 00:04:23
10 SICOT Marion Région Centre 36:30,293 00:04:35
11 CHARLES Morgane Ile de France 36:31,667 00:04:36
12 LAURENT Amandine Pays de Loire 38:14,916 00:06:19
13 LE DANTEC Gwennig Ile de France 38:22,729 00:06:27
14 LIVET Jessica Bourgogne 39:15,636 00:07:20

Jeudi 19 Aout 2010 : Située à 30 kilomètres du Mont-Saint-Michel et aux limites du Mortainais et de l´Avranchin, Brécey accueille durant quatre jours, du jeudi 19 au dimanche 22 août 2010, le gotha des meilleurs espoirs cyclistes français, dont deux champions du monde, fraîchement titrés chez les juniors. Le comité régional de Normandie et son président Jean-Claude Leclerc, soutenus par les services de la FFC et l’équipe de Vincent Plé, organisent huit épreuves au cœur de cette terre de vélo, riche d’un passé glorieux.
Le circuit est long de 21,8 kilomètres et présente un secteur difficile, entre Le Mesnil-Gilbert et St Pois.

Qui succèdera à Pauline Ferrand Prévot, vainqueur en 2009 ?

Les régions les plus représentées sont l’Ile de France, la Bretagne et le Rhône-Alpes avec deux sélectionnées chacune. La champardennaise Pauline Ferrand Prévot, vice championne du monde de la spécialité part, bien entendu, favorite. Les noms de Jessica Livet (Bourgogne), Marion Sicot (Région Centre), Marine Fléouter (Bretagne) et Alexia Muffat (Rhône-Alpes), résonnent aux oreilles des bookmakers. Un ciel ensoleillé, des températures fraiches comprises entre 15 et 20°C et un léger vent du sud-ouest à 5 km/h composent des conditions idéales pour l’épreuve chronométrée.

Pauline Ferrand Prévot domine les longs faux plats.

Les départs sont donnés, toutes les deux minutes, rue du Stade. Les arrivées sont jugées rue du Bocage. Eugénie Duval (Normandie) emprunte la première, la rampe de lancement à 9h18. Deux temps intermédiaires sont prévus. Le premier contrôle est situé au Mesnil-Gilbert, au bout d’une portion de 7.8 km, constituée de long faux plats, imperceptiblement descendants dans la première partie entre Brécey et Cuves (-2m), légèrement grimpants dans la seconde entre Cuves et Le Mesnil Gilbert (+7m). Seule, la traversée de Cuves présente une véritable déclivité (+14m). Un secteur plutôt favorable aux rouleuses. La sociétaire de l’UV Neubourg réalise 12’09’’. Dix minutes plus tard, l’auvergnate Lucie Pader passe en 12’10’’. Le public normand pousse un soupir de soulagement. Les espoirs des supporters de la championne de France sur piste s’envoleront, six minutes plus tard, au passage de Mathilde Favre (Rhône-Alpes) qui signe un excellent 11’45’’. Coralie Demay (Bretagne) manque de peu le meilleur temps en 11’47’’. Pauline Ferrand Prévot (Champagne-Ardenne) met tout le monde d’accord avec un irrévocable 11’08’’, à plus de 42 km/h.

Derrière l’intouchable Pauline Ferrand Prévot, Mathilde Favre, réalise un sacré numéro.

Le deuxième temps intermédiaire est situé à St Laurent de Cuves, 16,9 km après le départ. Les 9,1 km qui séparent les deux contrôles et composent cette deuxième partie sont beaucoup plus accidentés que la première (+101m). Ce deuxième secteur est plutôt propice aux grimpeuses. Eugénie Duval (Normandie) réalise 28’59’’, premier temps de référence. Cette fois, Lucie Pader (Auvergne), passe mieux les bosses et améliore le temps de la normande en 28’49’’. Six minutes plus tard, la rhônalpine Mathilde Favre signe un impressionnant 27’23’’, au grand bonheur de ses fans. La bretonne Coralie Demay et la sociétaire du Chambéry CC, Alexia Muffat, médaille de bronze aux championnats du monde de la spécialité, passent successivement en 28’32’’ et 28’26’’, à plus d’une minute de l’ex championne de France cadettes. L’inaccessible Pauline Ferrand Prévot termine cette deuxième partie en réalisant 26’02’’. Marion Sicot (Région Centre), Lucie Pader (Auvergne), Fanny Caretti (Franche-Comté) et Alexia Muffat (Rhône-Alpes) effectuent la meilleure progression, dans ce deuxième secteur, en progressant d’une place. La normande Eugénie Duval perd deux places. Derrière Pauline Ferrant Prévot et Mathilde Favre, la rhônalpine Alexia Muffat, l’auvergnate Lucie Pader et la Franc-Comtoise Fanny Caretti réalisent respectivement les troisième, quatrième et cinquième meilleurs temps sur le deuxième secteur et met en évidence leurs aptitudes à gérer les pentes ascendantes.

Pauline Ferrand Prévot et Mathilde Favre, sur leur lancée.

La troisième et dernière section de ce contre-la-montre, longue d’un peu moins de cinq kilomètres, est essentiellement composée de descentes dont celle de la traversée de St Laurent-de-Cuves (-40m), et de longs faux plats descendants, entre St Laurent-de-Cuves et Brécey (-12m).Les rouleuses-descendeuses vont se régaler. Eugénie Duval (Normandie) termine l’épreuve en 35’20"478. Le duel qui oppose la normande à l’auvergnate Lucie Pader, pour l’obtention de la cinquième place, bascule définitivement en faveur de la sociétaire de l’AC Cusset qui réalise 35’13’’111. La révélation de l’épreuve, la rhônalpine Mathilde Favre, junior première année, signe un excellent 33’27’’956 qui lui assure l’acquisition de la médaille d’argent. Le duel pour la médaille de bronze tourne à l’avantage d’Alexia Muffat, qui, en accomplissant les 21,8 km du circuit en 34’47’526, permet au comité Rhône-Alpes de placer ses deux représentantes sur le podium. La bretonne Coralie Demay prend la quatrième place en 34’51’281, à moins de quatre secondes de la médaille de bronze. Après avoir doublé Alexia Muffat, Pauline Ferrand Prévot boucle l’épreuve chronométrée en un époustouflant 31’55’’616, laissant la rhônalpine troisième de l’épreuve, à près de trois minutes. La champardennaise a avalé les faux-plats, les côtes et les descentes à près de 41 km/h de moyenne. Nous sommes impatients d’assister aux exploits de la jeune prodige, à l’échelon supérieur. Les meilleures progressions dans ce secteur descendant sont à mettre au compte de la normande Eugénie Duval et de la ligérienne Amandine Laurent qui progressent d’une place chacune. Derrière Pauline Ferrant Prévot et Mathilde Favre, la bretonne Coralie Demay et la normande Eugénie Duval réalisent, respectivement les troisième et quatrième meilleurs temps sur le troisième secteur et met en évidence leurs aptitudes à gérer les pentes descendantes.

Commentaires d’après-course.

Mathilde Favre (Rhône-Alpes), deuxième des championnats de France de l’Avenir contre-la-montre Juniors dames : « Je suis très satisfaite de cette deuxième place, je ne pouvais pas faire mieux, Pauline était plus forte. Maintenant place à la course en ligne. Le bilan de ma saison est mitigé car j’ai été blessée au mois de mai (tendinite) mais j’ai su bien me préparer pour ces championnats. »

Lucie Pader (Auvergne), cinquième des championnats de France de l’Avenir contre-la-montre Juniors dames : « Tout d’abord, je suis plutôt satisfaite de mon CLM (5ème) mais il est vrai que je regrette de ne pas être parti plus rapidement sur la 1ère partie du circuit jusqu’au 1er pointage intermédiaire. Je pense avoir perdu pas mal de temps là et j’en ai gagné sur les parties plus difficiles. Il me manque quand même 25 secondes à l’arrivée pour pouvoir accrocher une médaille mais je ne regrette rien. J’ai tout donné ! Le circuit n’était vraiment pas facile mais très joli. Pauline était la plus forte, je le savais, je ne me fixais pas du tout par rapport à elle. Pour moi elle était imbattable, c’est de loin la plus forte actuellement surtout sur le CLM. Elle a également dominé largement la course en ligne avec son maillot distinctif de Championne du Monde. Je suis nettement plus déçue de ma course en ligne.
Pour finir sur ma saison je vais bien entendu continuer sans me fixer d’avantage d’objectifs, je vais essayer de bien figurer pour le CLM des Herbiers en octobre et également sur la finale du trophée Fenioux (piste) qui se déroule en septembre. De plus, je n’ai pas encore fait de bilan de ma saison avec mon entraineur. L’an prochain je passe espoir, je vais rester dans mon comité respectif (Auvergne) et j’essaierai de bien figurer sur les coupes de France pour, pourquoi pas, voire une sélection en équipe de France, comme cette année, c’était une bonne expérience ! ! »

Bravo à tous. Nous remercions particulièrement Alexandre Fourez et Virginie Plé-Delamasure pour leur aimable et précieuse collaboration.

Les classements.

1 FERRAND PREVOT Pauline Champagne Ardennes 31:55,616
2 FAVRE Mathilde Rhône Alpes 33:27,956 00:01:32
3 MUFFAT Alexia Rhône Alpes 34:47,526 00:02:52
4 DEMAY Coralie Bretagne 34:51,281 00:02:56
5 PADER Lucie Auvergne 35:13,111 00:03:17
6 DUVAL Eugénie Normandie 35:20,478 00:03:25
7 CARETTI Fanny Franche Comté 35:24,500 00:03 ;29
8 BRAVARD Charlotte Poitou Charente 36:08,975 00:04:13
9 FLEOUTER Marine Bretagne 36:18,185 00:04:23
10 SICOT Marion Région Centre 36:30,293 00:04:35
11 CHARLES Morgane Ile de France 36:31,667 00:04:36
12 LAURENT Amandine Pays de Loire 38:14,916 00:06:19
13 LE DANTEC Gwennig Ile de France 38:22,729 00:06:27
14 LIVET Jessica Bourgogne 39:15,636 00:07:20


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais