Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » BMX

Championnats de France

BMX


T. Hamon y va pour gagner


Sylvain Lemaitre

Actuellement deuxième du championnat d’Europe avant les dernières épreuves qui auront lieu dans quinze jours à Haaksbergen, aux Pays-Bas, Thomas Hamon a rendez-vous ce week-end à Beaulieu Mandeure, dans le Doubs, pour défendre son titre national, mais la tâche ne sera pas aisée car la concurrence est rude, notamment avec Joris Daudet, leader incontesté en Europe.
Entre la mi-mars et aujourd’hui, le pilote Thomas Hamon a enchaîné treize week-end de compétition aux quatre coins de la planète BMX. Le professionnel calaisien a eu des coups d’arrêt dus à la fatigue, mais surtout cette saison quelques problèmes personnels. Mais le résultat est tout de même là, avec une deuxième place provisoire au classement du championnat d’Europe, après dix manches. Les deux dernières auront d’ailleurs lieu le 9 juillet prochain aux Pays Bas. Mais le plus dur reste à faire pour T. Hamon qui retrouvera dès ce week-end les championnats de France à Beaulieu Mandeure. Il y défendra ses titres obtenus l’an dernier, mais l’homogénéité du haut niveau national fait que la concurrence sera d’autant plus coriace cette saison, que son plus grand adversaire se nomme Joris Daudet, qui reste sur dix victoires consécutives au niveau européen.
Une régularité à faire valoir.
Face au leader incontestable sur la scène européenne, le Calaisien avoue que ce sera compliqué, mais qu’il fera tout pour gagner les France « Je n’ai pas forcément la confiance qu’il a actuellement, mais chaque course est différente ». Devant la montagne bordelaise qui se dresse devant lui, Thomas a des atouts à faire valoir, « cette saison, je suis plus régulier que la plupart des autres pilotes ». Un objectif important pour Thomas, mais pas prioritaire, car même si être le meilleur pilote national ne se boude pas, il choisirait volontiers faire une performance aux mondiaux de Copenhague fin juillet : « Si je devais choisir, je préférerais être finaliste aux championnats du monde. Le niveau est tellement élevé que ce serait encore mieux ».

Actuellement deuxième du championnat d’Europe avant les dernières épreuves qui auront lieu dans quinze jours à Haaksbergen, aux Pays-Bas, Thomas Hamon a rendez-vous ce week-end à Beaulieu Mandeure, dans le Doubs, pour défendre son titre national, mais la tâche ne sera pas aisée car la concurrence est rude, notamment avec Joris Daudet, leader incontesté en Europe.
Entre la mi-mars et aujourd’hui, le pilote Thomas Hamon a enchaîné treize week-end de compétition aux quatre coins de la planète BMX. Le professionnel calaisien a eu des coups d’arrêt dus à la fatigue, mais surtout cette saison quelques problèmes personnels. Mais le résultat est tout de même là, avec une deuxième place provisoire au classement du championnat d’Europe, après dix manches. Les deux dernières auront d’ailleurs lieu le 9 juillet prochain aux Pays Bas. Mais le plus dur reste à faire pour T. Hamon qui retrouvera dès ce week-end les championnats de France à Beaulieu Mandeure. Il y défendra ses titres obtenus l’an dernier, mais l’homogénéité du haut niveau national fait que la concurrence sera d’autant plus coriace cette saison, que son plus grand adversaire se nomme Joris Daudet, qui reste sur dix victoires consécutives au niveau européen.
Une régularité à faire valoir.
Face au leader incontestable sur la scène européenne, le Calaisien avoue que ce sera compliqué, mais qu’il fera tout pour gagner les France « Je n’ai pas forcément la confiance qu’il a actuellement, mais chaque course est différente ». Devant la montagne bordelaise qui se dresse devant lui, Thomas a des atouts à faire valoir, « cette saison, je suis plus régulier que la plupart des autres pilotes ». Un objectif important pour Thomas, mais pas prioritaire, car même si être le meilleur pilote national ne se boude pas, il choisirait volontiers faire une performance aux mondiaux de Copenhague fin juillet : « Si je devais choisir, je préférerais être finaliste aux championnats du monde. Le niveau est tellement élevé que ce serait encore mieux ».


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais