Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Douchy-les-mines, les anciens en piste

Gentleman



Daniel Fertin
Cette année l’invité vedette de la course de gentlemen de Douchy-les-mines était Joop Zoetemelk. Après Jan Janssen l’an passé, c’est un autre Hollandais de France, ancien vainqueur du Tour qui avait répondu présent à la demande de Robert Mintkewicz et de ses amis Douchynois. A deux pas de la ligne de départ, un repas convivial avait attiré tous les anciens cyclistes, pros, amateurs mais aussi quelques organisateurs de la région.

Laurent Pillon, Président des anciens coureurs cyclistes professionnels du Nord Pas-de-Calais était heureux que de nombreux « anciennes gloires » aient pu se rendre disponible pour cette réunion tout autant amicale que sportive. Quelques non Nordistes s’étaient joints au peloton comme les deux anciens maillots jaunes Thierry Marie et Vincent Barteau, ce dernier venu également soutenir son fils Grégory dans le Critérium. Aux côtés de Joop Zoetemelk, un autre Champion du Monde était venu de sa Picardie natale : Francis Moreau.

Après le repas, toujours un moment convivial, Gérard Delestre a présenté sur la scène quelques uns des anciennes gloires avant que Thierry Marie, habitué des lieux, ne s’empare du micro pour une émouvante interprétation de la chanson d’Aznavour « comme ils disent ».

Puis chacun sortait son vélo du coffre de la voiture et retrouvait sa tenue de travail d’antan. Guy Leleu cotoyait Jean-Philippe Pipart, Michel Quinchon discutait avec Gilbert Dourdain, le tout jeune Grégory Faghel commentait les dernières courses avec Christian Davaine pendant que les Delaurier père et fils évoquaient des souvenirs familiaux, tout cela devant la caméra de Jean-Michel Guidez qui a fait ui aussi les beaux jours du VC Avesnes-lez-Aubert, Laurent Pillon et Fabrice Debrabant parlaient certainement des problèmes des directeurs sportifs. Beaucoup d’autres étaient présents sur la ligne quand le Maire de Douchy libéra ce peloton au remarquable palmarès en présence de Génia Stablinski représentant son Champion de mari qui aurait du être le parrain de l’école de cyclisme de Douchy-les-mines.

Chacun leur tour les Bernart Delwart, Jeanot Wojtinek, Henri Duez, Michel Mollet, Patrick Valcke et autres animèrent l’épreuve. A deux tours de la fin, Thierry Marie saisit un ravitaillement bien spécial auprès de son impressionnant soigneur. A la place du traditionnel bidon, celui qui s’était échappé entre Arras et Le Havre, avait attrapé son clairon pour sonner la charge pendant les deux dernières révolutions, le cycliste chanteur, devenait cycliste musicien pour saluer la victoire de Francis Moreau devant Joop Zoetemelk et Patrick Valcke, un certain air d’arc-en-ciel pour un podium en Or.

Cette année l’invité vedette de la course de gentlemen de Douchy-les-mines était Joop Zoetemelk. Après Jan Janssen l’an passé, c’est un autre Hollandais de France, ancien vainqueur du Tour qui avait répondu présent à la demande de Robert Mintkewicz et de ses amis Douchynois. A deux pas de la ligne de départ, un repas convivial avait attiré tous les anciens cyclistes, pros, amateurs mais aussi quelques organisateurs de la région.

Laurent Pillon, Président des anciens coureurs cyclistes professionnels du Nord Pas-de-Calais était heureux que de nombreux « anciennes gloires » aient pu se rendre disponible pour cette réunion tout autant amicale que sportive. Quelques non Nordistes s’étaient joints au peloton comme les deux anciens maillots jaunes Thierry Marie et Vincent Barteau, ce dernier venu également soutenir son fils Grégory dans le Critérium. Aux côtés de Joop Zoetemelk, un autre Champion du Monde était venu de sa Picardie natale : Francis Moreau.

Après le repas, toujours un moment convivial, Gérard Delestre a présenté sur la scène quelques uns des anciennes gloires avant que Thierry Marie, habitué des lieux, ne s’empare du micro pour une émouvante interprétation de la chanson d’Aznavour « comme ils disent ».

Puis chacun sortait son vélo du coffre de la voiture et retrouvait sa tenue de travail d’antan. Guy Leleu cotoyait Jean-Philippe Pipart, Michel Quinchon discutait avec Gilbert Dourdain, le tout jeune Grégory Faghel commentait les dernières courses avec Christian Davaine pendant que les Delaurier père et fils évoquaient des souvenirs familiaux, tout cela devant la caméra de Jean-Michel Guidez qui a fait ui aussi les beaux jours du VC Avesnes-lez-Aubert, Laurent Pillon et Fabrice Debrabant parlaient certainement des problèmes des directeurs sportifs. Beaucoup d’autres étaient présents sur la ligne quand le Maire de Douchy libéra ce peloton au remarquable palmarès en présence de Génia Stablinski représentant son Champion de mari qui aurait du être le parrain de l’école de cyclisme de Douchy-les-mines.

Chacun leur tour les Bernart Delwart, Jeanot Wojtinek, Henri Duez, Michel Mollet, Patrick Valcke et autres animèrent l’épreuve. A deux tours de la fin, Thierry Marie saisit un ravitaillement bien spécial auprès de son impressionnant soigneur. A la place du traditionnel bidon, celui qui s’était échappé entre Arras et Le Havre, avait attrapé son clairon pour sonner la charge pendant les deux dernières révolutions, le cycliste chanteur, devenait cycliste musicien pour saluer la victoire de Francis Moreau devant Joop Zoetemelk et Patrick Valcke, un certain air d’arc-en-ciel pour un podium en Or.


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais