Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Grand Prix de la ville d’Halluin

2, 3 & Juniors


Valérian Vermeulen du CR Artres, a su attendre le bon moment.


.

Dimanche 11 Juillet 2010 : Construite sur le dernier des Monts de Flandre, en rive droite de la Lys, Halluin, ville à la campagne de vingt mille habitants, accueille le Grand Prix Cycliste, organisé par le VCU Halluin et son président, M. Danny Prouvost. Le circuit, long de 2,850 km, entièrement fermé à la circulation, emprunte les rues du centre ville. L’arrivée, située rue de Lille, se juge au sommet d’un long faux plat montant, balayé par un vent contraire. Patronnée par la FFC, l’épreuve est réservée aux deuxièmes et troisièmes catégories, ainsi qu’aux juniors. Un ciel immaculé, des températures proches des 30°C, un vent d’ouest entre 15 et 20 km/h : les conditions idéales sont réunies, au grand bonheur des halluinois.

Qui va ouvrir le palmarès du Grand Prix de la ville d’Halluin ?

Un club d’outre-quiévrain, le GKV Cycling Team, basé à Jodoigne, dans le Brabant wallon, présente Harduin Tabary. Un club francilien, l’Olympique Cycliste du Val d’Oise 95, club de DN2, aligne cinq coureurs dont Benoit et Jérémie Boulangué, âgés respectivement de 22 et 24 ans. Originaire de Dunkerque, Pierre Paroissien, licencié à la Roue d’Or Annecienne, réside à Annecy où il poursuit des études en « sport – études – cyclisme ». Valérian Vermeulen du CR Artres, 22 ans, cinq victoires au compteur, endosse la casaque de favori. Romain Devos de l’ESEG Douai, 24 ans, et Dimitri Corriette du CL Barlin, 19 ans, avec trois victoires chacun, partent challengers. Parmi les déjà vainqueurs, Wilfried Daumont de l’ESEG Douai, 19 ans, Mickaël Denimal de l’EC Feignies, 24 ans, Mickaël Devinne, 28 ans et Niels Neudt, 19 ans, du Dunkerque LC joueront les outsiders. Thomas Venel de l’ESEG Douai, 33 ans, abonné depuis quelque temps aux podiums, ne tardera pas à grimper sur la plus haute marche. Maurice Delory du VC Noeux et Jérémie Maes de l’EC Wambrechies peuvent jouer les trublions. Une féminine est au départ, Cynthia Huygens de l’UV Fourmies, championne départementale à Bouvines.

Bruno Daumont du VCU Halluin anime le début de course.

Soixante et un engagés sur soixante six inscrits répondent à l’appel. Le départ est donné à 15h08 par Alain Meyfroit, animateur-micro au podium, trésorier du VCU Halluin et père de Guillaume Meyfroit, récent dixième à Honnechy. Trente-deux tours de circuit sont à parcourir pour une distance de 90 km. Maxime Foucart du CSC La Ferrière guide le peloton sur les premiers hectomètres. Au premier passage, Bruno Daumont du VCU Halluin passe avec cinquante mètres d’avance sur Sébastien Mullié de Linselles et Maurice Delory du VC Noeux. Le peloton est à près de quarante cinq secondes et réagit vivement, sous la direction de Maximilien Dewuite de l’EC Raismes.

Au cinquième tour, le peloton se scinde en deux parties.

Après un quart d’heure de course, Jérémie Maes de l’EC Wambrechies et David Meys de l’AS SMCA font sauter l’élastique. Au cinquième passage, vingt secondes séparent les deux groupes. De nombreux coureurs tentent de passer du second au premier. Certains réussissent, comme Niels Neudt du Dunkerque LC, Kévin Demeester de l’UV Fourmies et Olivier Deldycke de l’EC Hazebrouck. D’autres échouent comme Xavier Castaneda de l’US Gravelines, Maurice Delory du VC Noeux, Franck Baude de l’UVC Calais, Jérémy Cayzeele du VCU Halluin ou encore Maxime Foucart du CSC Ferriérois. Mavick Attard du CC Armentières abandonne. L’écart augmente rapidement pour atteindre cinquante secondes au septième tour. Bruno Daumont et Joao Ribeiro du VCU Halluin, Bastien Kapral de l’EC Wambrechies partent en chasse-patate, imités, un peu plus loin, par Romain Boulanger de l’UC Wattignies et l’obstiné Maurice Delory. En pure perte. Le trou est fait. Le vainqueur se trouve dans le premier peloton.

Le VCU Halluin dans tous les coups.

Au dixième tour, Sébastien Thomassey du VCU Halluin, Mickaël Grillot de l’EC Wambrechies et Mickaël Devinne du Dunkerque LC s’envolent vers l’aventure… au galop, bien entendu. L’écart ne dépasse pas les quinze secondes. Derrière le trio de tête, les contres se multiplient. Tant et si bien que le premier peloton va, lui aussi, se diviser en deux. Dans le premier groupe, figurent : Wilfried Daumont et Romain Devos de l’ESEG Douai, Thomas Rousseau et Jérémie Maes de l’EC Wambrechies, Mickaël Devinne du Dunkerque LC, Jérémie et Benoit Boulangué de l’OC Val d’Oise, Sébastien Thomassey et José Sanchez du VCU Halluin, Mickaël Denimal de l’EC Feignies, Maximilien Dewuite de l’EC Raismes et Grégory Hauw de l’US Gravelines. Vont rapidement venir se greffer sur ce groupe : Yann Baefcop et Hervé Bourgeois du Gazelec de Douai, Dimitri Corriette du CL Barlin et Valérian Vermeulen du CR Artres. Seize coureurs naviguent en tête, à la mi-course, avec une vingtaine de secondes sur le groupe suivant. Rapidement, trois coureurs s’extirpent du groupe de tête : Jérémie et Benoit Boulangué de l’OC Val d’Oise et le représentant halluinois, José Sanchez.

Valérian Vermeulen réagit promptement et fond sur le trio.

L’écart grimpe vite sous la barre des trente secondes. C’est le moment que choisit Valérian Vermeulen pour tenter le break. Deux tours sont nécessaires au résident d’Hérin, près de Valenciennes, pour fondre sur le trio de tête et le deuxième peloton qui vient de prendre un tour. Le premier groupe est à quarante secondes. Wilfried Daumont de l’ESEG Douai imite le favori : tente, seul, le retour sur le trio devenu quatuor et met deux tours pour bondir sur celui-ci. Une heure et demie de course, cinq hommes en tête et le groupe de chasse, qui vient de prendre un tour au deuxième peloton, est à dix-huit secondes. Une trentaine de kilomètres restent à parcourir. Messieurs, faites vos jeux.

Valérian Vermeulen et Wilfried Daumont rejoints par Sébastien Thomassey.

Anticipant le retour du groupe de chasse, Valérian Vermeulen et Wilfried Daumont plantent leurs trois compagnons d’échappée comme des poireaux bleus de Solaise. L’écart ne passe pas la barre des dix secondes. La lutte est farouche. Malgré l’allure rapide, Sébastien Thomassey du VCU Halluin réussit un exploit en rentrant sur le duo de tête, et cela, en moins d’un tour. De nouveau, un halluinois en tête. Un soupir de soulagement parcourt les rues du centre ville. Signe que l’entente ne règne pas dans le groupe de chasse, les tentatives de contre prolifèrent. Néanmoins, ce dernier conserve les échappés en ligne de mire. Au dernier passage, l’écart est de dix-huit secondes.

Valérian Vermeulen remporte sa sixième victoire.

La côte des échappés remonte. Dans le faux plat montant de la rue de Lille, emmené par Benoit Cryspin du VC Roubaix et Jérémie Maes de l’EC Wambrechies, les poursuivants sont sur les talons des fuyards. Craignant le retour de ces derniers, Sébastien Thomassey décide d’emmener le sprint. Bien calé dans la roue de l’halluinois, Valérian Vermeulen s’apprête à jaillir. Le jeune Wilfried Daumont ferme la marche. Derrière, Benoit Boulangué a lancé l’emballage, flanqué sur sa droite de Thomas Venel. S’appuyant sur sa redoutable pointe de vitesse, Valérian Vermeulen franchit la ligne d’arrivée avec plusieurs longueurs d’avance sur Sébastien Thomassey, deuxième, et Wilfried Daumont, troisième. A peine une poignée de secondes plus tard, Romain Devos de l’ESEG Douai règle le sprint du peloton devant Dimitri Corriette du CL Barlin.

Commentaires d’après course.

Valérian Vermeulen du CR Artres, vainqueur du Grand Prix de la ville d’Halluin : « C’est un circuit roulant avec un faux plat avant la ligne, c’était parfait pour moi.
Je suis resté dans les roues en première partie de course, à mi-course je suis rentré sur les 3 coureurs de tête (2 coureurs OC Val d’Oise et 1 coureur d’Halluin) mais l’entente n’était pas bonne. Le peloton est rentré et je suis ressorti tout de suite avec Daumont et Thomassey. On arrive à 3 au sprint où je savais que j’étais le plus fort.
C’est ma 6éme victoire. Je suis content d’avoir gagné à Halluin, une vingtaine d’années après mon père. »

Sébastien Thomassey du VCU Halluin, deuxième : « Au départ je n’étais pas très bien puis je me suis senti de mieux en mieux, au fil des tours. Dans le final, je me sentais fort quand je suis revenu sur le duo Vermeulen / Daumont. J’ai tenté d’attaquer à 3 tours de l’arrivée pour essayer de finir en solitaire, mais j’ai tout de suite compris que je ne pourrais pas décrocher Valérian. Il était trop fort pour moi, dimanche.
Concernant le circuit : usant au fil des tours.
Ma saison est très légère cette année : dimanche c’était ma 1ere course depuis 2 mois et ma 4eme course depuis le début de saison. Ce podium m’a motivé pour la suite... »

Wilfried Daumont de l’ESEG Douai, troisième : « Samedi j’ai couru Paris-Auxerre en élites nationales : 170kms. J’étais un peu fatigué. Pour la course, durant les premiers tours, je tournais les jambes pour récupérer de Paris-Auxerre de la veille. Ensuite le peloton s’est coupé en 2. Je me trouvais dans le bon groupe. Ensuite un groupe de 4 est parti. J’ai su à ce moment là qu’il fallait rouler pour rentrer sur ce groupe car aucun coureur de Douai n’était représenté. J’ai donc attaqué en solitaire et je suis rentré tout seul sur le groupe de tête. J’ai vu que ça ne s’entendait pas. J’ai attaqué d’entrée et je suis reparti seul pendant 3 tours. Valérian est revenu sur moi. Nous avons roulé mais les jambes se faisaient lourdes. Ensuite Thomassey est rentré. Il a attaqué à 3 tours de l’arrivée. J’ai été distancé mais je suis rentré et à ce moment là je savais que la victoire allait être difficile. En ce qui concerne Valérian je peux dire que c’est un bon coureur. Il a gagné pas mal de courses.
Concernant ma saison, je suis assez satisfait. J’ai fait pas mal de bonnes places : 6 au GP Criquelion, en coupe de Belgique, 4 en 1ere caté à Montataire et bien d’autres. »

Cynthia Huygens de l’UV Fourmies : « Concernant la course d’Halluin, pour mon gabarit, le circuit était trop court et quelques virages qui demandaient de trop grandes relances. En plus, avec un rythme très soutenu je n’ai donc pas pu terminer la course. »

Merci et Bravo à tous.

Les classements :

1 VERMEULEN Valérian CR ARTRES VALENCIENNES METROPOLE
2 THOMASSEY Sébastien VCU HALLUINOISE
3 DAUMONT Wilfried ESEG DOUAI
4 DEVOS Romain ESEG DOUAI
5 CORRIETTE Dimitri CL BARLIN
6 VENEL Thomas ESEG DOUAI
7 DEWUITE Maximilien EC RAISMES PETITE FORET PORTE DU HAINAUT
8 PINCHON Jean François VCU HALLUINOISE
9 GRILLOT Mickaël EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE
10 HAUW Grégory US GRAVELINOISE
11 BOULANGUÉ Benoit OLYMPIQUE C.V.O.
12 SANCHEZ José VCU HALLUINOISE
13 DENIMAL Mickael EC FEIGNIES SAMBRE AVES.
14 DEVINNE Mickaël DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
15 ROBIN Thomas OLYMPIQUE C.V.O.
16 LABY Ludovic EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE
17 BOULANGUÉ Jérémie OLYMPIQUE C.V.O.
18 BAEFCOP Yann GAZELEC DE DOUAI
19 CRISPYN Benoît VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
20 ROUSSEAU Thomas EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE
21 MEYS David AS SMCA
22 BOURGEOIS Hervé GAZELEC DE DOUAI
23 VANHALWYN Dimitri VCU HALLUINOISE
24 MAES Jérémie EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE

Dimanche 11 Juillet 2010 : Construite sur le dernier des Monts de Flandre, en rive droite de la Lys, Halluin, ville à la campagne de vingt mille habitants, accueille le Grand Prix Cycliste, organisé par le VCU Halluin et son président, M. Danny Prouvost. Le circuit, long de 2,850 km, entièrement fermé à la circulation, emprunte les rues du centre ville. L’arrivée, située rue de Lille, se juge au sommet d’un long faux plat montant, balayé par un vent contraire. Patronnée par la FFC, l’épreuve est réservée aux deuxièmes et troisièmes catégories, ainsi qu’aux juniors. Un ciel immaculé, des températures proches des 30°C, un vent d’ouest entre 15 et 20 km/h : les conditions idéales sont réunies, au grand bonheur des halluinois.

Qui va ouvrir le palmarès du Grand Prix de la ville d’Halluin ?

Un club d’outre-quiévrain, le GKV Cycling Team, basé à Jodoigne, dans le Brabant wallon, présente Harduin Tabary. Un club francilien, l’Olympique Cycliste du Val d’Oise 95, club de DN2, aligne cinq coureurs dont Benoit et Jérémie Boulangué, âgés respectivement de 22 et 24 ans. Originaire de Dunkerque, Pierre Paroissien, licencié à la Roue d’Or Annecienne, réside à Annecy où il poursuit des études en « sport – études – cyclisme ». Valérian Vermeulen du CR Artres, 22 ans, cinq victoires au compteur, endosse la casaque de favori. Romain Devos de l’ESEG Douai, 24 ans, et Dimitri Corriette du CL Barlin, 19 ans, avec trois victoires chacun, partent challengers. Parmi les déjà vainqueurs, Wilfried Daumont de l’ESEG Douai, 19 ans, Mickaël Denimal de l’EC Feignies, 24 ans, Mickaël Devinne, 28 ans et Niels Neudt, 19 ans, du Dunkerque LC joueront les outsiders. Thomas Venel de l’ESEG Douai, 33 ans, abonné depuis quelque temps aux podiums, ne tardera pas à grimper sur la plus haute marche. Maurice Delory du VC Noeux et Jérémie Maes de l’EC Wambrechies peuvent jouer les trublions. Une féminine est au départ, Cynthia Huygens de l’UV Fourmies, championne départementale à Bouvines.

Bruno Daumont du VCU Halluin anime le début de course.

Soixante et un engagés sur soixante six inscrits répondent à l’appel. Le départ est donné à 15h08 par Alain Meyfroit, animateur-micro au podium, trésorier du VCU Halluin et père de Guillaume Meyfroit, récent dixième à Honnechy. Trente-deux tours de circuit sont à parcourir pour une distance de 90 km. Maxime Foucart du CSC La Ferrière guide le peloton sur les premiers hectomètres. Au premier passage, Bruno Daumont du VCU Halluin passe avec cinquante mètres d’avance sur Sébastien Mullié de Linselles et Maurice Delory du VC Noeux. Le peloton est à près de quarante cinq secondes et réagit vivement, sous la direction de Maximilien Dewuite de l’EC Raismes.

Au cinquième tour, le peloton se scinde en deux parties.

Après un quart d’heure de course, Jérémie Maes de l’EC Wambrechies et David Meys de l’AS SMCA font sauter l’élastique. Au cinquième passage, vingt secondes séparent les deux groupes. De nombreux coureurs tentent de passer du second au premier. Certains réussissent, comme Niels Neudt du Dunkerque LC, Kévin Demeester de l’UV Fourmies et Olivier Deldycke de l’EC Hazebrouck. D’autres échouent comme Xavier Castaneda de l’US Gravelines, Maurice Delory du VC Noeux, Franck Baude de l’UVC Calais, Jérémy Cayzeele du VCU Halluin ou encore Maxime Foucart du CSC Ferriérois. Mavick Attard du CC Armentières abandonne. L’écart augmente rapidement pour atteindre cinquante secondes au septième tour. Bruno Daumont et Joao Ribeiro du VCU Halluin, Bastien Kapral de l’EC Wambrechies partent en chasse-patate, imités, un peu plus loin, par Romain Boulanger de l’UC Wattignies et l’obstiné Maurice Delory. En pure perte. Le trou est fait. Le vainqueur se trouve dans le premier peloton.

Le VCU Halluin dans tous les coups.

Au dixième tour, Sébastien Thomassey du VCU Halluin, Mickaël Grillot de l’EC Wambrechies et Mickaël Devinne du Dunkerque LC s’envolent vers l’aventure… au galop, bien entendu. L’écart ne dépasse pas les quinze secondes. Derrière le trio de tête, les contres se multiplient. Tant et si bien que le premier peloton va, lui aussi, se diviser en deux. Dans le premier groupe, figurent : Wilfried Daumont et Romain Devos de l’ESEG Douai, Thomas Rousseau et Jérémie Maes de l’EC Wambrechies, Mickaël Devinne du Dunkerque LC, Jérémie et Benoit Boulangué de l’OC Val d’Oise, Sébastien Thomassey et José Sanchez du VCU Halluin, Mickaël Denimal de l’EC Feignies, Maximilien Dewuite de l’EC Raismes et Grégory Hauw de l’US Gravelines. Vont rapidement venir se greffer sur ce groupe : Yann Baefcop et Hervé Bourgeois du Gazelec de Douai, Dimitri Corriette du CL Barlin et Valérian Vermeulen du CR Artres. Seize coureurs naviguent en tête, à la mi-course, avec une vingtaine de secondes sur le groupe suivant. Rapidement, trois coureurs s’extirpent du groupe de tête : Jérémie et Benoit Boulangué de l’OC Val d’Oise et le représentant halluinois, José Sanchez.

Valérian Vermeulen réagit promptement et fond sur le trio.

L’écart grimpe vite sous la barre des trente secondes. C’est le moment que choisit Valérian Vermeulen pour tenter le break. Deux tours sont nécessaires au résident d’Hérin, près de Valenciennes, pour fondre sur le trio de tête et le deuxième peloton qui vient de prendre un tour. Le premier groupe est à quarante secondes. Wilfried Daumont de l’ESEG Douai imite le favori : tente, seul, le retour sur le trio devenu quatuor et met deux tours pour bondir sur celui-ci. Une heure et demie de course, cinq hommes en tête et le groupe de chasse, qui vient de prendre un tour au deuxième peloton, est à dix-huit secondes. Une trentaine de kilomètres restent à parcourir. Messieurs, faites vos jeux.

Valérian Vermeulen et Wilfried Daumont rejoints par Sébastien Thomassey.

Anticipant le retour du groupe de chasse, Valérian Vermeulen et Wilfried Daumont plantent leurs trois compagnons d’échappée comme des poireaux bleus de Solaise. L’écart ne passe pas la barre des dix secondes. La lutte est farouche. Malgré l’allure rapide, Sébastien Thomassey du VCU Halluin réussit un exploit en rentrant sur le duo de tête, et cela, en moins d’un tour. De nouveau, un halluinois en tête. Un soupir de soulagement parcourt les rues du centre ville. Signe que l’entente ne règne pas dans le groupe de chasse, les tentatives de contre prolifèrent. Néanmoins, ce dernier conserve les échappés en ligne de mire. Au dernier passage, l’écart est de dix-huit secondes.

Valérian Vermeulen remporte sa sixième victoire.

La côte des échappés remonte. Dans le faux plat montant de la rue de Lille, emmené par Benoit Cryspin du VC Roubaix et Jérémie Maes de l’EC Wambrechies, les poursuivants sont sur les talons des fuyards. Craignant le retour de ces derniers, Sébastien Thomassey décide d’emmener le sprint. Bien calé dans la roue de l’halluinois, Valérian Vermeulen s’apprête à jaillir. Le jeune Wilfried Daumont ferme la marche. Derrière, Benoit Boulangué a lancé l’emballage, flanqué sur sa droite de Thomas Venel. S’appuyant sur sa redoutable pointe de vitesse, Valérian Vermeulen franchit la ligne d’arrivée avec plusieurs longueurs d’avance sur Sébastien Thomassey, deuxième, et Wilfried Daumont, troisième. A peine une poignée de secondes plus tard, Romain Devos de l’ESEG Douai règle le sprint du peloton devant Dimitri Corriette du CL Barlin.

Commentaires d’après course.

Valérian Vermeulen du CR Artres, vainqueur du Grand Prix de la ville d’Halluin : « C’est un circuit roulant avec un faux plat avant la ligne, c’était parfait pour moi.
Je suis resté dans les roues en première partie de course, à mi-course je suis rentré sur les 3 coureurs de tête (2 coureurs OC Val d’Oise et 1 coureur d’Halluin) mais l’entente n’était pas bonne. Le peloton est rentré et je suis ressorti tout de suite avec Daumont et Thomassey. On arrive à 3 au sprint où je savais que j’étais le plus fort.
C’est ma 6éme victoire. Je suis content d’avoir gagné à Halluin, une vingtaine d’années après mon père. »

Sébastien Thomassey du VCU Halluin, deuxième : « Au départ je n’étais pas très bien puis je me suis senti de mieux en mieux, au fil des tours. Dans le final, je me sentais fort quand je suis revenu sur le duo Vermeulen / Daumont. J’ai tenté d’attaquer à 3 tours de l’arrivée pour essayer de finir en solitaire, mais j’ai tout de suite compris que je ne pourrais pas décrocher Valérian. Il était trop fort pour moi, dimanche.
Concernant le circuit : usant au fil des tours.
Ma saison est très légère cette année : dimanche c’était ma 1ere course depuis 2 mois et ma 4eme course depuis le début de saison. Ce podium m’a motivé pour la suite... »

Wilfried Daumont de l’ESEG Douai, troisième : « Samedi j’ai couru Paris-Auxerre en élites nationales : 170kms. J’étais un peu fatigué. Pour la course, durant les premiers tours, je tournais les jambes pour récupérer de Paris-Auxerre de la veille. Ensuite le peloton s’est coupé en 2. Je me trouvais dans le bon groupe. Ensuite un groupe de 4 est parti. J’ai su à ce moment là qu’il fallait rouler pour rentrer sur ce groupe car aucun coureur de Douai n’était représenté. J’ai donc attaqué en solitaire et je suis rentré tout seul sur le groupe de tête. J’ai vu que ça ne s’entendait pas. J’ai attaqué d’entrée et je suis reparti seul pendant 3 tours. Valérian est revenu sur moi. Nous avons roulé mais les jambes se faisaient lourdes. Ensuite Thomassey est rentré. Il a attaqué à 3 tours de l’arrivée. J’ai été distancé mais je suis rentré et à ce moment là je savais que la victoire allait être difficile. En ce qui concerne Valérian je peux dire que c’est un bon coureur. Il a gagné pas mal de courses.
Concernant ma saison, je suis assez satisfait. J’ai fait pas mal de bonnes places : 6 au GP Criquelion, en coupe de Belgique, 4 en 1ere caté à Montataire et bien d’autres. »

Cynthia Huygens de l’UV Fourmies : « Concernant la course d’Halluin, pour mon gabarit, le circuit était trop court et quelques virages qui demandaient de trop grandes relances. En plus, avec un rythme très soutenu je n’ai donc pas pu terminer la course. »

Merci et Bravo à tous.

Les classements :

1 VERMEULEN Valérian CR ARTRES VALENCIENNES METROPOLE
2 THOMASSEY Sébastien VCU HALLUINOISE
3 DAUMONT Wilfried ESEG DOUAI
4 DEVOS Romain ESEG DOUAI
5 CORRIETTE Dimitri CL BARLIN
6 VENEL Thomas ESEG DOUAI
7 DEWUITE Maximilien EC RAISMES PETITE FORET PORTE DU HAINAUT
8 PINCHON Jean François VCU HALLUINOISE
9 GRILLOT Mickaël EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE
10 HAUW Grégory US GRAVELINOISE
11 BOULANGUÉ Benoit OLYMPIQUE C.V.O.
12 SANCHEZ José VCU HALLUINOISE
13 DENIMAL Mickael EC FEIGNIES SAMBRE AVES.
14 DEVINNE Mickaël DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME
15 ROBIN Thomas OLYMPIQUE C.V.O.
16 LABY Ludovic EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE
17 BOULANGUÉ Jérémie OLYMPIQUE C.V.O.
18 BAEFCOP Yann GAZELEC DE DOUAI
19 CRISPYN Benoît VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
20 ROUSSEAU Thomas EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE
21 MEYS David AS SMCA
22 BOURGEOIS Hervé GAZELEC DE DOUAI
23 VANHALWYN Dimitri VCU HALLUINOISE
24 MAES Jérémie EC WAMBRECHIES MARQUETTE LILLE


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais