Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Mini Paris Roubaix des écoles de cyclisme 2011

Ecole de vélo


Sous les pavés : la plage, sur les pavés : des Champions


Philippe Seys
En préambule de l’épreuve Espoirs se déroule, comme chaque année depuis 20 ans, le Mini Paris Roubaix des écoles de cyclisme. Imitant les pros, les jeunes s’élancent sur le final de la reine des classiques. Départs pratiquement simultanés de l’entrée du vélodrome pour les tout-petits pré-licenciés à Genech pour les Minimes. Ce départ est reculé par rapport aux autres années pour permettre d’étirer ( un peu ) le peloton avant le premier secteur pavé de Cysoing.

Temps superbe et les légères pluies de la fin de semaine ont quelque peu fixé la poussière. Vent favorable aidant à remonter vers Roubaix, les premiers minimes ont couvert la distance en un peu plus de 50 minutes. Ils viennent de loin et nombreux pour cette course pas comme les autres. Sans doute une des seules fois dans l’année pour beaucoup à parcourir une course en ligne et non en circuit. Sur l’ensemble des pelotons 266 coureurs sont classés pour 340 aux départs. Saluons la présence de grands noms du cyclisme accompagnant leurs enfants comme Moncassin ou Museeuw.

Organisation modifiée aussi par rapport aux précédentes éditions mais toujours sous la responsabilité de Jacques Denoulet. Adénord fournit une très belle prestation de motos et moyens radio afin de communiquer les différentes positions au podium. Prestation exemplaire aussi des forces de l’ordre, des signaleurs et bénévoles divers sur un tracé très bien indiqué. Le service organisation a pris les choses en main et de nombreux véhicules Dalkia apportent leur aide en voiture balai en sus des véhicules (autorisés) de parents ou de clubs. Dans ce type d’épreuve, comme pour les pros, les chutes et incidents mécaniques sont nombreux. Les secouristes présents à l’entrée de la piste ont sortis les pansements à plusieurs reprises et un transport sanitaire fut effectué vers le Chr de Roubaix pour ; sans doute une clavicule.

Si les classements se font toujours à « l’ancienne », l’inscription est maintenant payante et au tarif unique de 5 euros quelle que soit la catégorie et sans prime d’arrivée. Le RLM sera-t-il un précurseur aussi en ce domaine ou une exception ? Les pelotons Ufolep sont bien fournis en dépit d’un droit d’accès récompensé par un panier garni…. A suivre. Les licences accueil jeunes ne sont pas décernées. De petits cadeaux de la Région, de la ville de Roubaix et de sponsors furent offerts à la prise de dossards donc sans rapport avec le classement.

Les râleurs les plus entendus sur ce point sont souvent des locaux n’ayant pas les frais de transport et d’hébergement des Bordelais ( Bègles ), Luxembourgeois ( Dippach ) et autres départements pas du tout limitrophes attirés selon leurs dires par le mythe du Paris-Roubaix et affronter les meilleurs ; du moins ceux autorisés à participer par leurs différentes fédérations. Qu’on se le dise pour l’an prochain, le 21ème Paris Roubaix se déroulera le 27 mai, 22ème dimanche de l’année. Laissez courir vos mini Champions sur une épreuve de légende et non sur 27 tours de l’église !

Sans doute la palme du kilométrage au jeune Moncassin Maxence venant de Saint Girons et l’on notera que Frédéric Moncassin, outre sa gentillesse et sa disponibilité aux remises de récompenses, fut un vainqueur d’un Paris Roubaix Espoirs ( amateurs à l’époque ) en 1989. Il confirmera ses belles prestations sur les pavés plus tard chez les pros avec en particulier 1997 où il termine dans le groupe du vainqueur Guesdon, rattrapé à l’entrée du vélodrome alors qu’il était en tête avec Tchmil.
Il est toujours question d’un Paris-Roubaix Cadets mais si l’idée mène son chemin la décision n’est pas encore prise et l’on se rappelle de l’annulation du Paris-Roubaix Espoirs faute de financement avant l’aide d’ASO. Point toujours négatif sur cette course : les classements. Jacques Denoulet a bien demandé les moyens techniques du Comité comme les puces, la caméra mais en dépit de relances journalières, ce sont les yeux des officiels FFC qui font office de photo finish avec quelques réclamations réglées de suite comme le place de meilleure féminine de Margot Frappart qui n’a pas été appelée au podium ou l’inversion entre le premier et second poussin. Pas de classement disponible avant quelques jours, le temps de saisir les classements papiers, … et de retrouver les partants en fonction des listes d’engagés.

Départ du cimetière de Genech pour les minimes. Les filles partent en tête et les 30 secondes d’avance permises se transforment en minutes. Ce n’est pas dans l’idée des demoiselles d’attendre le peloton des garçons d’autant que le podium du Paris Roubaix Pros autorise les rêves les plus fous. Axelle Dubau Prevost ne fut rejointe par les deux hommes de tête qu’à mi-course. Elle pointait encore en troisième position à la fin du secteur de Gruson. Elle terminera en 7ème place. Chapeau bas mademoiselle.

Chez les garçons, la mise en place est difficile pour ne pas dire impossible chacun campant sur la ligne de départ en l’absence d’une ligne d’appel. Plus de 115 coureurs voulant être bien placés derrière les 10 filles, c’est la foire d’empoigne et Dominique Savoye a dû procéder à l’appel aux bras levés. 14h30, le départ et si l’allure est de suite rapide, ce n’est pas le sprint de l’an dernier. Aux premières loges, et sur toute la largeur de la route avant Cysoing, , les Gressier, Dendauw, Bart, Castrique se montrent en tête. Le grand Decaessteccker se place idéalement avant l’attaque du premier pavé. C’est au jeune Moncassin d’ouvrir la route au peloton sur ce premier pavé du fameux « secteur de l’arbre ». c’est au tour de JEZEQUEL Damien de se montrer mais il est rapidement débordé par l’accélération de Jonas Castrique. Dans la poussière, au tout début de la seconde partie du pavé, Castrique est en tête suivi du Belge Decaessteccker Gilles et Moncassin Maxence. Antoine Bart à quelques mètres tente de ramener un groupe d’une douzaine de garçons. Le second secteur est abordé avec la même pêche de Castrique suivi de Decaessteccker, Moncassin et Allin. Les écarts ne sont pas faits toutefois et on aborde le bitume en rattrapant les dernières féminines en dehors de Dubau Prevost. Les deux premiers poursuivent leurs efforts et derrière ils ne sont plus que 7 à avoir en ligne de mire les échappés. Le secteur de Wanehain augmente l’avance des deux fuyards et le groupe se regarde un peu. Chute légère de Bart au moment où Moncassin produit un bel effort dans l’Arbre accompagné de Tasset. C’est bientôt Gruson et la fin des plus mauvais pavés et Castrique s’est envolé laissant Decaessteccker à 30 secondes. Dubau Prevost passe à une minute, Moncassin et Tasset à 1’20. 10 secondes plus tard Bart, Van Snick et Jezequel. Rien n’est donc joué et le Président du RLM, Canonne encourage son poulain. Dernier pavé : celui de Hem où Castrique verra arriver Decaessteccker dans sa roue. Reste aux deux hommes à collaborer et se départager sur la piste. Castrique entrera en tête sur la vélodrome mais fut débordé en fin de virage. Victoire du Belge de KONINKLIJKE BRUGSE VELOSPORT. Moncassin et Tasset sont à 1’40 et quelques secondes derrière, Bart règle Van Snick. 124 coureurs au départ, 100 à l’arrivée, 22 minutes d’écart entre le vainqueur et la voiture balai. Paris Roubaix est une légende et bravo à tous ces courageux qu’ils aient terminé sur le podium ou dans la voiture balai.

Benjamins : peloton encore groupé pour aborder le pavé de Hem où Jordan Nolain produit son effort accompagné par le luxembourgeois et fidèle de l’épreuve Parotta marqué par la poisse sur les précédentes éditions. Les deux hommes comptabilisent 15 secondes d’avance pour se disputer le sprint à l’avantage de Parotta beaucoup plus aguerri sur piste.

En Pupilles ils sont 5 à faire partie du groupe de tête.
Chez les Poussins, nette victoire de Gouguechon pratiquement esseulé.
Les classements complets sont visibles sur le site du vélo club de Roubaix.

Pré-licenciés
1 BILLAUD NINO ES ARQUES
2 MARIEN TIMEO CC ISBERGUES MOLINGHEM
3 SANTRAINE WILLY CC ARMENTIEROIS
4 NOLIN JIMMY ALLEZ DENAIN
5 DEWINTRE FLAVIE ES ARQUES ( F )
6 VANOOSTHUYSE AMELIE EC HENINOISE
7 TRICOT RAPHAËL SC VAL D’ARRE
8 LEROUX NINON CC ISBERGUES MOLINGHEM
 
Poussins 34 classés
1 GOURGUECHON MATTHIEU AC AILLY SUR SOMME
2 BOULAIRE ANGUS JS FERTE GAUCHER
3 TRENTESAUX BAPTISTE VCU HALLUINOISE
4 BILLAUD SENNA ES ARQUES
5 MOUTONNET THEO COMPIEGNE SC
6 HUMBERT AUGUSTIN US THIERVILLOISE
7 DELILLE MATTHIS SC VAL D’ARRE
8 FLAMENT ARTHUR VCU HALLUINOISE
9 SANTUS THIBAULT LA CHERIZIENNE CHAUNY
10 FRAPPART MARGOT EC HENINOISE ( F )
 
Pupilles 42 classés
1 BOUSSELET MAXENCE US THIERVILLOISE
2 DEMAREZ FLORIAN CC ARMENTIEROIS
3 LABBE BENJAMIN SC VAL D’ARRE
4 RIFLET SIMON AC AILLY SUR SOMME
5 SOMNARD GABRIEL US THIERVILLOISE
6 LELEU AUDRIC CC ARMENTIEROIS
7 VELDMANS ARTHUR UV FOURMISIENNE
8 DEWINTRE GAUTIER ES ARQUES
9 CARPENTIER FLORIAN AC AILLY SUR SOMME
10 VANGEEL ALEXIS AC CLERMONTOIS
 
30 VANOOSTHUYSE LAURINE EC HENINOISE ( F )
 
Benjamins 82 classés
1 PAROTTA TRISTAN LG ALZINGEM ( LUX )
2 NOLIN JORDAN ALLEZ DENAIN
3 TABELLION VALENTIN USM SARAN CYCLISME
4 BRUNAUX BASTIEN UV PINON ANIZY
5 VERTONGEN JENS 0 (BEL)
6 BENOIST ANTOINE CC PLANCOETIN
7 MASSOZ NATHAN 0 (BEL)
8 CASTRIQUE ALANA CC ARMENTIEROIS (BEL) meilleure féminine
9 LOUVEL MATIS VC CATENAY
10 LETROU MATHIEU US THIERVILLOISE
 
Minimes 100 classés
1 DECAESSTECCKER GILLES KONINKLIJKE BRUGSE VELOSPORT (BEL)
2 CASTRIQUE JONAS CC ARMENTIEROIS (BEL)
3 MONCASSIN MAXENCE COUSERANS CYCLISTE MIDI PYRENEES
4 TASSET MARVIN PREDICTOR LOTTO VC ARDENNES (BEL)
5 BART ANTOINE VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
6 VAN SNICK FLORIAN CYCLISME CAUDRY FORMATION
7 DUBAU PREVOST AXELLE BAZANCOURT (F)
8 JEZEQUEL DAMIEN CC NOGENT SUR OISE
9 PASTOT VINCENT SELECTION COMITE AISNE
10 DEMARQUE FABIEN CYCLISME CAUDRY FORMATION

En préambule de l’épreuve Espoirs se déroule, comme chaque année depuis 20 ans, le Mini Paris Roubaix des écoles de cyclisme. Imitant les pros, les jeunes s’élancent sur le final de la reine des classiques. Départs pratiquement simultanés de l’entrée du vélodrome pour les tout-petits pré-licenciés à Genech pour les Minimes. Ce départ est reculé par rapport aux autres années pour permettre d’étirer ( un peu ) le peloton avant le premier secteur pavé de Cysoing.

Temps superbe et les légères pluies de la fin de semaine ont quelque peu fixé la poussière. Vent favorable aidant à remonter vers Roubaix, les premiers minimes ont couvert la distance en un peu plus de 50 minutes. Ils viennent de loin et nombreux pour cette course pas comme les autres. Sans doute une des seules fois dans l’année pour beaucoup à parcourir une course en ligne et non en circuit. Sur l’ensemble des pelotons 266 coureurs sont classés pour 340 aux départs. Saluons la présence de grands noms du cyclisme accompagnant leurs enfants comme Moncassin ou Museeuw.

Organisation modifiée aussi par rapport aux précédentes éditions mais toujours sous la responsabilité de Jacques Denoulet. Adénord fournit une très belle prestation de motos et moyens radio afin de communiquer les différentes positions au podium. Prestation exemplaire aussi des forces de l’ordre, des signaleurs et bénévoles divers sur un tracé très bien indiqué. Le service organisation a pris les choses en main et de nombreux véhicules Dalkia apportent leur aide en voiture balai en sus des véhicules (autorisés) de parents ou de clubs. Dans ce type d’épreuve, comme pour les pros, les chutes et incidents mécaniques sont nombreux. Les secouristes présents à l’entrée de la piste ont sortis les pansements à plusieurs reprises et un transport sanitaire fut effectué vers le Chr de Roubaix pour ; sans doute une clavicule.

Si les classements se font toujours à « l’ancienne », l’inscription est maintenant payante et au tarif unique de 5 euros quelle que soit la catégorie et sans prime d’arrivée. Le RLM sera-t-il un précurseur aussi en ce domaine ou une exception ? Les pelotons Ufolep sont bien fournis en dépit d’un droit d’accès récompensé par un panier garni…. A suivre. Les licences accueil jeunes ne sont pas décernées. De petits cadeaux de la Région, de la ville de Roubaix et de sponsors furent offerts à la prise de dossards donc sans rapport avec le classement.

Les râleurs les plus entendus sur ce point sont souvent des locaux n’ayant pas les frais de transport et d’hébergement des Bordelais ( Bègles ), Luxembourgeois ( Dippach ) et autres départements pas du tout limitrophes attirés selon leurs dires par le mythe du Paris-Roubaix et affronter les meilleurs ; du moins ceux autorisés à participer par leurs différentes fédérations. Qu’on se le dise pour l’an prochain, le 21ème Paris Roubaix se déroulera le 27 mai, 22ème dimanche de l’année. Laissez courir vos mini Champions sur une épreuve de légende et non sur 27 tours de l’église !

Sans doute la palme du kilométrage au jeune Moncassin Maxence venant de Saint Girons et l’on notera que Frédéric Moncassin, outre sa gentillesse et sa disponibilité aux remises de récompenses, fut un vainqueur d’un Paris Roubaix Espoirs ( amateurs à l’époque ) en 1989. Il confirmera ses belles prestations sur les pavés plus tard chez les pros avec en particulier 1997 où il termine dans le groupe du vainqueur Guesdon, rattrapé à l’entrée du vélodrome alors qu’il était en tête avec Tchmil.
Il est toujours question d’un Paris-Roubaix Cadets mais si l’idée mène son chemin la décision n’est pas encore prise et l’on se rappelle de l’annulation du Paris-Roubaix Espoirs faute de financement avant l’aide d’ASO. Point toujours négatif sur cette course : les classements. Jacques Denoulet a bien demandé les moyens techniques du Comité comme les puces, la caméra mais en dépit de relances journalières, ce sont les yeux des officiels FFC qui font office de photo finish avec quelques réclamations réglées de suite comme le place de meilleure féminine de Margot Frappart qui n’a pas été appelée au podium ou l’inversion entre le premier et second poussin. Pas de classement disponible avant quelques jours, le temps de saisir les classements papiers, … et de retrouver les partants en fonction des listes d’engagés.

Départ du cimetière de Genech pour les minimes. Les filles partent en tête et les 30 secondes d’avance permises se transforment en minutes. Ce n’est pas dans l’idée des demoiselles d’attendre le peloton des garçons d’autant que le podium du Paris Roubaix Pros autorise les rêves les plus fous. Axelle Dubau Prevost ne fut rejointe par les deux hommes de tête qu’à mi-course. Elle pointait encore en troisième position à la fin du secteur de Gruson. Elle terminera en 7ème place. Chapeau bas mademoiselle.

Chez les garçons, la mise en place est difficile pour ne pas dire impossible chacun campant sur la ligne de départ en l’absence d’une ligne d’appel. Plus de 115 coureurs voulant être bien placés derrière les 10 filles, c’est la foire d’empoigne et Dominique Savoye a dû procéder à l’appel aux bras levés. 14h30, le départ et si l’allure est de suite rapide, ce n’est pas le sprint de l’an dernier. Aux premières loges, et sur toute la largeur de la route avant Cysoing, , les Gressier, Dendauw, Bart, Castrique se montrent en tête. Le grand Decaessteccker se place idéalement avant l’attaque du premier pavé. C’est au jeune Moncassin d’ouvrir la route au peloton sur ce premier pavé du fameux « secteur de l’arbre ». c’est au tour de JEZEQUEL Damien de se montrer mais il est rapidement débordé par l’accélération de Jonas Castrique. Dans la poussière, au tout début de la seconde partie du pavé, Castrique est en tête suivi du Belge Decaessteccker Gilles et Moncassin Maxence. Antoine Bart à quelques mètres tente de ramener un groupe d’une douzaine de garçons. Le second secteur est abordé avec la même pêche de Castrique suivi de Decaessteccker, Moncassin et Allin. Les écarts ne sont pas faits toutefois et on aborde le bitume en rattrapant les dernières féminines en dehors de Dubau Prevost. Les deux premiers poursuivent leurs efforts et derrière ils ne sont plus que 7 à avoir en ligne de mire les échappés. Le secteur de Wanehain augmente l’avance des deux fuyards et le groupe se regarde un peu. Chute légère de Bart au moment où Moncassin produit un bel effort dans l’Arbre accompagné de Tasset. C’est bientôt Gruson et la fin des plus mauvais pavés et Castrique s’est envolé laissant Decaessteccker à 30 secondes. Dubau Prevost passe à une minute, Moncassin et Tasset à 1’20. 10 secondes plus tard Bart, Van Snick et Jezequel. Rien n’est donc joué et le Président du RLM, Canonne encourage son poulain. Dernier pavé : celui de Hem où Castrique verra arriver Decaessteccker dans sa roue. Reste aux deux hommes à collaborer et se départager sur la piste. Castrique entrera en tête sur la vélodrome mais fut débordé en fin de virage. Victoire du Belge de KONINKLIJKE BRUGSE VELOSPORT. Moncassin et Tasset sont à 1’40 et quelques secondes derrière, Bart règle Van Snick. 124 coureurs au départ, 100 à l’arrivée, 22 minutes d’écart entre le vainqueur et la voiture balai. Paris Roubaix est une légende et bravo à tous ces courageux qu’ils aient terminé sur le podium ou dans la voiture balai.

Benjamins : peloton encore groupé pour aborder le pavé de Hem où Jordan Nolain produit son effort accompagné par le luxembourgeois et fidèle de l’épreuve Parotta marqué par la poisse sur les précédentes éditions. Les deux hommes comptabilisent 15 secondes d’avance pour se disputer le sprint à l’avantage de Parotta beaucoup plus aguerri sur piste.

En Pupilles ils sont 5 à faire partie du groupe de tête.
Chez les Poussins, nette victoire de Gouguechon pratiquement esseulé.
Les classements complets sont visibles sur le site du vélo club de Roubaix.

Pré-licenciés
1 BILLAUD NINO ES ARQUES
2 MARIEN TIMEO CC ISBERGUES MOLINGHEM
3 SANTRAINE WILLY CC ARMENTIEROIS
4 NOLIN JIMMY ALLEZ DENAIN
5 DEWINTRE FLAVIE ES ARQUES ( F )
6 VANOOSTHUYSE AMELIE EC HENINOISE
7 TRICOT RAPHAËL SC VAL D’ARRE
8 LEROUX NINON CC ISBERGUES MOLINGHEM
 
Poussins 34 classés
1 GOURGUECHON MATTHIEU AC AILLY SUR SOMME
2 BOULAIRE ANGUS JS FERTE GAUCHER
3 TRENTESAUX BAPTISTE VCU HALLUINOISE
4 BILLAUD SENNA ES ARQUES
5 MOUTONNET THEO COMPIEGNE SC
6 HUMBERT AUGUSTIN US THIERVILLOISE
7 DELILLE MATTHIS SC VAL D’ARRE
8 FLAMENT ARTHUR VCU HALLUINOISE
9 SANTUS THIBAULT LA CHERIZIENNE CHAUNY
10 FRAPPART MARGOT EC HENINOISE ( F )
 
Pupilles 42 classés
1 BOUSSELET MAXENCE US THIERVILLOISE
2 DEMAREZ FLORIAN CC ARMENTIEROIS
3 LABBE BENJAMIN SC VAL D’ARRE
4 RIFLET SIMON AC AILLY SUR SOMME
5 SOMNARD GABRIEL US THIERVILLOISE
6 LELEU AUDRIC CC ARMENTIEROIS
7 VELDMANS ARTHUR UV FOURMISIENNE
8 DEWINTRE GAUTIER ES ARQUES
9 CARPENTIER FLORIAN AC AILLY SUR SOMME
10 VANGEEL ALEXIS AC CLERMONTOIS
 
30 VANOOSTHUYSE LAURINE EC HENINOISE ( F )
 
Benjamins 82 classés
1 PAROTTA TRISTAN LG ALZINGEM ( LUX )
2 NOLIN JORDAN ALLEZ DENAIN
3 TABELLION VALENTIN USM SARAN CYCLISME
4 BRUNAUX BASTIEN UV PINON ANIZY
5 VERTONGEN JENS 0 (BEL)
6 BENOIST ANTOINE CC PLANCOETIN
7 MASSOZ NATHAN 0 (BEL)
8 CASTRIQUE ALANA CC ARMENTIEROIS (BEL) meilleure féminine
9 LOUVEL MATIS VC CATENAY
10 LETROU MATHIEU US THIERVILLOISE
 
Minimes 100 classés
1 DECAESSTECCKER GILLES KONINKLIJKE BRUGSE VELOSPORT (BEL)
2 CASTRIQUE JONAS CC ARMENTIEROIS (BEL)
3 MONCASSIN MAXENCE COUSERANS CYCLISTE MIDI PYRENEES
4 TASSET MARVIN PREDICTOR LOTTO VC ARDENNES (BEL)
5 BART ANTOINE VC ROUBAIX LILLE METROPOLE
6 VAN SNICK FLORIAN CYCLISME CAUDRY FORMATION
7 DUBAU PREVOST AXELLE BAZANCOURT (F)
8 JEZEQUEL DAMIEN CC NOGENT SUR OISE
9 PASTOT VINCENT SELECTION COMITE AISNE
10 DEMARQUE FABIEN CYCLISME CAUDRY FORMATION


Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais