Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

La reconnaissance de Paris Roubaix


sous le signe de la fête de la sécurité


.
Après les retrouvailles à Troisvilles autour de la traditionnelle omelette servie par Françoise Santerre dans son café et même jusque dans sa salle à manger les divers intervenants sont partis sous le soleil pour la désormais reconnaissance des derniers kilomètres et donc de tous les secteurs pavés.
Juste avant le départ, Jean-Marie Dubois le Proviseur du lycée horticole et quelques uns de ses professeurs a rappelé les différentes interventions des élèves de la section Nature Jardin Paysage Forêt de son établissement. Ce sont d’abord 20 jeunes qui ont travaillé pendant 6 jours puis 23 pendant 5 jours sur les pavés d’Haveluy et d’Hélesmes en prévision de Paris Roubaix et du Tour pour le premier et uniquement pour la Grande Boucle pour le second. A ces jeunes ce sont parfois ajoutés des apprentis et aussi des adultes en formation. Basé à Raismes ce lycée se veut « acteur de cet événement médiatique qui passe si près de chez nous » d’indiquer ce proviseur qui avait fait le déplacement avec des bénévoles qui œuvrent avec lui pour la rénovation de ce patrimoine régional.
A Vertain le convoi s’est arrêté au milieu du secteur 23 pour constater la qualité du travail effectué par les lycéens avec la participation des Amis de Paris Roubaix. Les travaux de l’édition 2009 ont très bien tenu, des nouvelles noues permettent une meilleure évacuation des eaux en cas de pluie.
L’arrêt suivant se situe devant la stèle de l’ami Jean Donain, ancien Patron du Grand Prix de Denain. Dominique Serrano et Eric Bluon sont présents et accompagnent la reconnaissance jusqu’à Arenberg où une magnifique exposition rétro attend la caravane. Francis et Chantal Ostojski présentent quelques uns de leurs vélos de Paris – Roubaix avec les maillots et les souvenirs qui vont avec. Un peloton de souvenirs défilent sous nos yeux rajeunis soudain de quelques dizaines d’années. A côté de ses vélos le couple de passionnés exposent aussi une partie des trésors de leur collection qui ravira les amoureux du cyclisme. Eric Caron s’est intéressé lui à la carrière de Louis Debruyckere qui a gagné 9 Tours de France. Mieux qu’Armstrong donc ? En effet, pendant toute sa carrière il aura été le mécanicien de 9 vainqueurs du Tour et à 9O ans il est tout content de revivre ses instants. Le peloton du Tour 1972 est reconstitué avec tous ses coureurs, ses voitures de la caravane et les spectateurs, encore un retour en enfance, merci Eric ! Les photos de Vélolavie de Xavier Lambours complètent artistiquement cette expo qui sera encore visible samedi 10 avril et dimanche 11 avril prochain. Parmi le public on note la présence de deux visiteurs très intéressés, Jean-Marie Leblanc toujours présent quand il s’agit de la tradition régionale et Michel Merckx venu redécouvrir les victoires de son frère.
Alain Bocquet le Président de la Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut en profite pour rappeler les nombreuses animations qui vont accompagner l’étape du 6 juillet avec une arrivée juste devant le site minier. Echo du vélo reviendra bien sûr sur la très longue liste de ces évènements.
La reconnaissance se poursuit ensuite sur la drève des boules d’Hérin, autrement appelée la tranchée d’Arenberg, uniquement ouverte une fois par an aux voitures pour Paris Roubaix. A la sortie Jean-François Pescheux confirme à l’Office national des forêts les quelques travaux qui restent à réaliser et en route vers les autres secteurs avec un arrêt dans une autre communauté de communes, celles des Pays du Pévèle. Autre pays de tradition cycliste, c’est ici dans 10 communes des 19 de l’entité que se joue Paris – Roubaix.
La dernière étape de cette reconnaissance se tient au café du carrefour de l’arbre. Dans cet autre lieu mythique de la Pascale Jean-François Pescheux valide le parcours et attribue les étoiles aux différents secteurs reconnus. Si la météo n’évolue pas la course devrait se dérouler dans de bonnes conditions. Afin de rappeler la mémoire de Franco Ballerini ASO a décidé d’attribuer un pavé souvenir au premier coureur italien dimanche prochain au vélodrome et Christian Prudhomme de rappeler l’évolution de la pensée du regretté champion transalpin qui avait dit après sa seconde place derrière Gilbert Duclos-Lassalle « je ne reviendrai jamais » et qui disait ensuite après ses deux bouquets « je ne vous oublierai jamais ». ASO ne l’a pas oublié.
Le colonel Fohrer commandant le groupement de gendarmerie évoque enfin les mesures qui seront prises pour éviter les débordements dans le secteur en 2009. L’idée maitre est la dissuasion et la prévention mais l’officier a bien précisé que s’il le faut il n’hésitera pas à utiliser malgré tout la répression. La vente et la consommation d’alcool seront particulièrement visées aux abords des secteurs, les campings-cars seront tous dirigés sur une route adjacente, des axes rouges réservés aux secours seront définis pour les secours et enfin et surtout le public et les coureurs seront protégés. Pour se faire des milliers de tracts en français et en néerlandais seront distribués afin de rappeler ces mesures destinées à maintenir la fête que doit être le dernier événement sportif gratuit. Dans cette zone stratégique 150 gendarmes seront déployés, 1 escadron de gendarmes mobiles, des renforts belges venus de Mouscron, 8 gardes républicains à cheval, un hélicoptère de la gendarmerie équipé de caméras pour éventuellement repérer les fauteurs de troubles.
Enfin, pour conclure, Monsieur Petit évoqua les mesures qui viseront à rendre les abords tels que les organisateurs les ont trouvés ce jour. Des milliers de sacs en matière recyclée et recyclabes seront distribués par du personnel en vélo, 8 bennes à ordures réparties sur les derniers pavés et ASO s’est engagé à financer l’enlèvement de ces déchets le lendemain de l’évènement qui doit rester avant out une fête.
Après les retrouvailles à Troisvilles autour de la traditionnelle omelette servie par Françoise Santerre dans son café et même jusque dans sa salle à manger les divers intervenants sont partis sous le soleil pour la désormais reconnaissance des derniers kilomètres et donc de tous les secteurs pavés.
Juste avant le départ, Jean-Marie Dubois le Proviseur du lycée horticole et quelques uns de ses professeurs a rappelé les différentes interventions des élèves de la section Nature Jardin Paysage Forêt de son établissement. Ce sont d’abord 20 jeunes qui ont travaillé pendant 6 jours puis 23 pendant 5 jours sur les pavés d’Haveluy et d’Hélesmes en prévision de Paris Roubaix et du Tour pour le premier et uniquement pour la Grande Boucle pour le second. A ces jeunes ce sont parfois ajoutés des apprentis et aussi des adultes en formation. Basé à Raismes ce lycée se veut « acteur de cet événement médiatique qui passe si près de chez nous » d’indiquer ce proviseur qui avait fait le déplacement avec des bénévoles qui œuvrent avec lui pour la rénovation de ce patrimoine régional.
A Vertain le convoi s’est arrêté au milieu du secteur 23 pour constater la qualité du travail effectué par les lycéens avec la participation des Amis de Paris Roubaix. Les travaux de l’édition 2009 ont très bien tenu, des nouvelles noues permettent une meilleure évacuation des eaux en cas de pluie.
L’arrêt suivant se situe devant la stèle de l’ami Jean Donain, ancien Patron du Grand Prix de Denain. Dominique Serrano et Eric Bluon sont présents et accompagnent la reconnaissance jusqu’à Arenberg où une magnifique exposition rétro attend la caravane. Francis et Chantal Ostojski présentent quelques uns de leurs vélos de Paris – Roubaix avec les maillots et les souvenirs qui vont avec. Un peloton de souvenirs défilent sous nos yeux rajeunis soudain de quelques dizaines d’années. A côté de ses vélos le couple de passionnés exposent aussi une partie des trésors de leur collection qui ravira les amoureux du cyclisme. Eric Caron s’est intéressé lui à la carrière de Louis Debruyckere qui a gagné 9 Tours de France. Mieux qu’Armstrong donc ? En effet, pendant toute sa carrière il aura été le mécanicien de 9 vainqueurs du Tour et à 9O ans il est tout content de revivre ses instants. Le peloton du Tour 1972 est reconstitué avec tous ses coureurs, ses voitures de la caravane et les spectateurs, encore un retour en enfance, merci Eric ! Les photos de Vélolavie de Xavier Lambours complètent artistiquement cette expo qui sera encore visible samedi 10 avril et dimanche 11 avril prochain. Parmi le public on note la présence de deux visiteurs très intéressés, Jean-Marie Leblanc toujours présent quand il s’agit de la tradition régionale et Michel Merckx venu redécouvrir les victoires de son frère.
Alain Bocquet le Président de la Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut en profite pour rappeler les nombreuses animations qui vont accompagner l’étape du 6 juillet avec une arrivée juste devant le site minier. Echo du vélo reviendra bien sûr sur la très longue liste de ces évènements.
La reconnaissance se poursuit ensuite sur la drève des boules d’Hérin, autrement appelée la tranchée d’Arenberg, uniquement ouverte une fois par an aux voitures pour Paris Roubaix. A la sortie Jean-François Pescheux confirme à l’Office national des forêts les quelques travaux qui restent à réaliser et en route vers les autres secteurs avec un arrêt dans une autre communauté de communes, celles des Pays du Pévèle. Autre pays de tradition cycliste, c’est ici dans 10 communes des 19 de l’entité que se joue Paris – Roubaix.
La dernière étape de cette reconnaissance se tient au café du carrefour de l’arbre. Dans cet autre lieu mythique de la Pascale Jean-François Pescheux valide le parcours et attribue les étoiles aux différents secteurs reconnus. Si la météo n’évolue pas la course devrait se dérouler dans de bonnes conditions. Afin de rappeler la mémoire de Franco Ballerini ASO a décidé d’attribuer un pavé souvenir au premier coureur italien dimanche prochain au vélodrome et Christian Prudhomme de rappeler l’évolution de la pensée du regretté champion transalpin qui avait dit après sa seconde place derrière Gilbert Duclos-Lassalle « je ne reviendrai jamais » et qui disait ensuite après ses deux bouquets « je ne vous oublierai jamais ». ASO ne l’a pas oublié.
Le colonel Fohrer commandant le groupement de gendarmerie évoque enfin les mesures qui seront prises pour éviter les débordements dans le secteur en 2009. L’idée maitre est la dissuasion et la prévention mais l’officier a bien précisé que s’il le faut il n’hésitera pas à utiliser malgré tout la répression. La vente et la consommation d’alcool seront particulièrement visées aux abords des secteurs, les campings-cars seront tous dirigés sur une route adjacente, des axes rouges réservés aux secours seront définis pour les secours et enfin et surtout le public et les coureurs seront protégés. Pour se faire des milliers de tracts en français et en néerlandais seront distribués afin de rappeler ces mesures destinées à maintenir la fête que doit être le dernier événement sportif gratuit. Dans cette zone stratégique 150 gendarmes seront déployés, 1 escadron de gendarmes mobiles, des renforts belges venus de Mouscron, 8 gardes républicains à cheval, un hélicoptère de la gendarmerie équipé de caméras pour éventuellement repérer les fauteurs de troubles.
Enfin, pour conclure, Monsieur Petit évoqua les mesures qui viseront à rendre les abords tels que les organisateurs les ont trouvés ce jour. Des milliers de sacs en matière recyclée et recyclabes seront distribués par du personnel en vélo, 8 bennes à ordures réparties sur les derniers pavés et ASO s’est engagé à financer l’enlèvement de ces déchets le lendemain de l’évènement qui doit rester avant out une fête.

Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais