Echo du Vélo
Accueil | Vie des clubs | Cyclisme | Cyclo-cross | Piste | VTT | Randonnées | Le vélo d’André Tignon | BMX
Vous êtes ici : Accueil » Cyclisme

Présentation du GP de Pont à Marcq


DENIS FLAHAUT et ISD contre tous les autres


.

Nous y sommes, ce dimanche 11 juillet il sera question de la Ronde Pévèloise

La ville de Pont à Marcq a choisi de s’investir entre autres dans le sport cycliste, une discipline dont l’image est proche des valeurs auxquelles elle s’identifie. « Le cyclisme – note Daniel CAMBIER, Maire de Pont à Marcq - est symbole de liberté, de nature, de technicité, de sincérité, d’admiration et de passion. Spectacle gratuit, il va au-devant de la population et suscite son enthousiasme et sa sympathie. Non confidentiel, il propose malgré tout des rencontres d’élite où les champions sont facilement approchables. De plus cet univers est professionnel, rigoureux et témoigne d’une organisation exemplaire. Il s’attache à la qualité des hommes et garde intactes les valeurs de notre cité »

Aussi, le premier magistrat s’est-il associé avec Alain Randour et Alain Baillet, deux passionnés de la petite reine, désireux de mettre sur pied une ronde de la Pévèle ouverte aux professionnels. Cette épreuve intitulée grand prix de Pont à Marcq « la ronde pévèloise  », prévue ce dimanche 11 juillet 2010, a donc été dévoilée , en présence du parrain Laurent Pillon et René Pelcat, Président du comité Nord Pas de Calais.

Place aux artistes sur les pavés de la Croix Blanche !
Le peloton effectuera 194,700 km entre Pont à Marcq, Avelin, Tourmignies, Mérignies, Mons-en-Pevèle, Bersée (le Pavé), Pont à Marcq – Soit 6 tours de 15,500 km puis 7 boucles de 15 km avec le secteur pavé « chemin de la Croix Blanche long de 1000m, à couvrir 7 fois.
Comme le souligna Laurent Pillon , instigateur du tracé ce sont les coureurs qui décident de la course. Laurent Pillon, prédit une arrivée d’une dizaine de coureurs pour la « gagne ». « Les pros – soulignent Alain Baillet – défendent leur profession et ils n’apprécient pas trop qu’on les chatouille. En général, ils se méfient des débuts de course car les équipes amateurs – au nombre de 8 – ont l’habitude de démarrer à fond dès que le signal du départ est donné. Par contre, le rythme qu’ils adoptent dans le final est infernal et c’est là que la différence se fait ».

Que du beau linge ! 21 équipes dont 13 « PROS » représentant 12 Nations..
Toutes les équipes nordistes, exceptées Roubaix obligé d’accorder à ses coureurs quelques joueurs de congés, pourront en découdre…. Emmenés par le Douaisien Anthony Colin, récent champion de France, ils sont prêts à mener la vie dure à leurs hôtes. Ils seront épaulés de deux DN 1 : CC Nogent et Villeneuve St Germain désireux de montrer les dents.
Il faudra qu’elles soient particulièrement pointues car, en provenance de Belgique, figure un bataillon qui n’a pas la réputation de faire dans le romantisme. Les guerriers de Palmans (Geert Omloop l’ancien Champion de Belgique, Jean Zen) et ceux de Sunweb Revor (Sven Vanthourenhout, Klas Vantournout) ne seront pas là pour regarder le paysage.
« Cela ne se résumera pas à un match France – Belgique – précise Alain Baillet – Il y aura du monde, du beau monde. Pour chaque équipe pro, il n’y a plus de petite victoire. 2 425€ et 40 points UCI sont à la clé pour le premier ».

La formation ukrainienne ISD Continental conduite par le lauréat du GP international de Denain Denis Flahaut, qui pourra compter sur Alexandre Usov, Rostislay Mykhaylov et consorts fait figure d’épouvantail. Mais attention à l’armada étrangère : les équipes allemandes Team Net App de Bastien Delrot et Kuota Indelang, les Suèdois de Sprocket drivés par Magnus Backsted , les luxembourgeois de Differdange avec Sébastien Harbonnier et Vitautas Kaupas, champion de Lithuanie, les Hollandais de Jo Piels, les Russes de Katusha, les Américains de Fuji Test Team et les Suisses de Atlas Personal, qui ne se déplacent jamais pour faire du tourisme.
Une équipe Corée et une de Grèce apporteront une note très internationalisée. Que la fête commence

Programme :
Pont à Marcq : autoroute A1 sortie Seclin
12h00 – présentation des équipes, car podium face à la mairie
13h00 – départ des coureurs
Parcours (voir plan) – passage du tronçon pavé à 15 heures « chemin de la croix Blanche long de 1000 m entre Mons-en-Pevèle et Bersée)
Zone de ravitaillement : entrée de Pont à Marcq venant du Nouveau Jeu (Commune de Mérignies)
Une fête foraine sera implantée

Nous y sommes, ce dimanche 11 juillet il sera question de la Ronde Pévèloise

La ville de Pont à Marcq a choisi de s’investir entre autres dans le sport cycliste, une discipline dont l’image est proche des valeurs auxquelles elle s’identifie. « Le cyclisme – note Daniel CAMBIER, Maire de Pont à Marcq - est symbole de liberté, de nature, de technicité, de sincérité, d’admiration et de passion. Spectacle gratuit, il va au-devant de la population et suscite son enthousiasme et sa sympathie. Non confidentiel, il propose malgré tout des rencontres d’élite où les champions sont facilement approchables. De plus cet univers est professionnel, rigoureux et témoigne d’une organisation exemplaire. Il s’attache à la qualité des hommes et garde intactes les valeurs de notre cité »

Aussi, le premier magistrat s’est-il associé avec Alain Randour et Alain Baillet, deux passionnés de la petite reine, désireux de mettre sur pied une ronde de la Pévèle ouverte aux professionnels. Cette épreuve intitulée grand prix de Pont à Marcq « la ronde pévèloise  », prévue ce dimanche 11 juillet 2010, a donc été dévoilée , en présence du parrain Laurent Pillon et René Pelcat, Président du comité Nord Pas de Calais.

Place aux artistes sur les pavés de la Croix Blanche !
Le peloton effectuera 194,700 km entre Pont à Marcq, Avelin, Tourmignies, Mérignies, Mons-en-Pevèle, Bersée (le Pavé), Pont à Marcq – Soit 6 tours de 15,500 km puis 7 boucles de 15 km avec le secteur pavé « chemin de la Croix Blanche long de 1000m, à couvrir 7 fois.
Comme le souligna Laurent Pillon , instigateur du tracé ce sont les coureurs qui décident de la course. Laurent Pillon, prédit une arrivée d’une dizaine de coureurs pour la « gagne ». « Les pros – soulignent Alain Baillet – défendent leur profession et ils n’apprécient pas trop qu’on les chatouille. En général, ils se méfient des débuts de course car les équipes amateurs – au nombre de 8 – ont l’habitude de démarrer à fond dès que le signal du départ est donné. Par contre, le rythme qu’ils adoptent dans le final est infernal et c’est là que la différence se fait ».

Que du beau linge ! 21 équipes dont 13 « PROS » représentant 12 Nations..
Toutes les équipes nordistes, exceptées Roubaix obligé d’accorder à ses coureurs quelques joueurs de congés, pourront en découdre…. Emmenés par le Douaisien Anthony Colin, récent champion de France, ils sont prêts à mener la vie dure à leurs hôtes. Ils seront épaulés de deux DN 1 : CC Nogent et Villeneuve St Germain désireux de montrer les dents.
Il faudra qu’elles soient particulièrement pointues car, en provenance de Belgique, figure un bataillon qui n’a pas la réputation de faire dans le romantisme. Les guerriers de Palmans (Geert Omloop l’ancien Champion de Belgique, Jean Zen) et ceux de Sunweb Revor (Sven Vanthourenhout, Klas Vantournout) ne seront pas là pour regarder le paysage.
« Cela ne se résumera pas à un match France – Belgique – précise Alain Baillet – Il y aura du monde, du beau monde. Pour chaque équipe pro, il n’y a plus de petite victoire. 2 425€ et 40 points UCI sont à la clé pour le premier ».

La formation ukrainienne ISD Continental conduite par le lauréat du GP international de Denain Denis Flahaut, qui pourra compter sur Alexandre Usov, Rostislay Mykhaylov et consorts fait figure d’épouvantail. Mais attention à l’armada étrangère : les équipes allemandes Team Net App de Bastien Delrot et Kuota Indelang, les Suèdois de Sprocket drivés par Magnus Backsted , les luxembourgeois de Differdange avec Sébastien Harbonnier et Vitautas Kaupas, champion de Lithuanie, les Hollandais de Jo Piels, les Russes de Katusha, les Américains de Fuji Test Team et les Suisses de Atlas Personal, qui ne se déplacent jamais pour faire du tourisme.
Une équipe Corée et une de Grèce apporteront une note très internationalisée. Que la fête commence

Programme :
Pont à Marcq : autoroute A1 sortie Seclin
12h00 – présentation des équipes, car podium face à la mairie
13h00 – départ des coureurs
Parcours (voir plan) – passage du tronçon pavé à 15 heures « chemin de la croix Blanche long de 1000 m entre Mons-en-Pevèle et Bersée)
Zone de ravitaillement : entrée de Pont à Marcq venant du Nouveau Jeu (Commune de Mérignies)
Une fête foraine sera implantée

LISTE DES ENGAGES
CIRCUIT

Association Echo du Vélo - www.echoduvelo.com - Toute l'actualité du cyclisme en Nord Pas de Calais